AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Isabeau L. Navare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isabeau

avatar

Messages : 34
Age : 29
Localisation : Sous la F****** pluie

MessageSujet: Isabeau L. Navare   Mar 2 Avr - 17:48

Prénom : Isabeau Leandra Anna
Nom (optionnel) : Navare
Surnom(s) (optionnel) : Loca (autrement dit la folle)
Sexe : Feminin
Race : Humain jusqu'a encore peu de temps mais maintenant je peux dire que je fais partie de la famille des canidés
Age : 24ans

Profession : Venant d'arriver en ville je vais peut être faire profil bas et me trouver un job comme serveuse dans un premier temps



Apparence physique

L'humaine que je suis enfin était enfin bref la carcasse que je trimballe est grande d'environ 1m78 oui je sais c'est grand pour une lady je sais heureusement pour moi j'ai toujours eu un physique relativement harmonieux. J'ai toujours attiré les regards merci à ma charmante peau laiteuse enflammée par une maudite chevelure rouge comme la braise. De grands yeux noisettes en amande pour compléter le tableau et vous aurez une idée de mon apparence.
J'aime m'habiller de soie et de cuir enfin ça évidement c'était avant... quand je pouvais me le permettre parce que maintenant que j'ai fuis je peux vous dire que j'ai appris la valeur de l'argent. C'est fou comme ça file vite. Je privilégie les couleurs qui me mettent en valeur tels que le vert, le rouge, le noir. Bref j'ai le choix.
En matière de bijoux par contre j'ai intérêt a faire attention. Avant j'adorais porter de l'argent ... inutile de vous dire que, compte tenu de la situation, ce genre de fantaisie n'est même plus envisageable.

Mon moi "canin" est ... et bien je dois dire que je ne m'attendais pas à cela. Vu la couleur de mes cheveux j'aurai pensé que ma fourrure aurait été rousse aussi mais non, me voila transformé en loup des neiges. Une magnifique louve garou blanche de plus de 2m aux griffes et crocs parfaitement aiguisés pour trancher et lacérer sans le moindre problème.



Caractère et défauts

Et bien en temps normal je suis une personne qualifiée de trés voir trop gentille, toujours prête à bavarder et a rendre service a une ou un ami; bon j’admets avoir une tendance , très légère, a être susceptible et monstrueusement rancunière *si vous saviez ce que j'ai envie de faire au loup qui m'a fait ça ... Oh mon dieu si je pouvais lui mettre la patte dessus j'en ferai vrrrrrrr*
Un brin fofolle tout en tachant d'être diplomate la majorité du temps. J'ajoute à cela que mon moi naturelle étant complétement contre les conflits je me fonds dans le décor autant que faire se peut.

Enfin ça c'est sans compte sur la seconde facette de ma personnalité qui fait que par moment je peux être extrêmement territorialiste et agressive et peut être ... un tout petit peu taquine et allumeuse mais dieu merci ça ne me prends pas tout le temps. Les gens, qui ne connaissent pas mon "problème" autant dire tout le monde, me prennent pour une lunatique bizarre ou une folle aussi ai-je décidé d'en faire mon parti. Moins on en sait sur moi mieux je me porte.

Ma transformation m'a rendu plus nerveuse et sur le qui vive qu'auparavant et pour tout dire le fait que je fugue n'a rien arrangé. Mon manque de connaissance du monde extérieur est également un grand handicap pour moi car si j'ai acquis bien difficilement les bases de la débrouillardise il s'agit tout de même que du minimum.


Histoire
Savez vous ce que c'est que de se réveiller dans un endroit que l'on ne connait pas? De regarder autour de soi et de ne rien voir mise à part du sang? son propre sang? Autant vous dire que ce n'est pas une expérience trés agréable et c'est pourtant ce que j'ai vécu il y quelques mois.

Jeune femme appartenant à une famille humaine de la petite bourgeoisie française, je n'ai jamais manqué de rien dans mon enfance. Je menais une vie des plus tranquilles et cela me convenait presque parfaitement. Élevée dans la tradition et la crainte des êtres plus puissants que nous, mon père avait déjà conclut mon mariage afin de rendre encore plus florissante ces affaires et je m'étais tristement résolue à cela. Après tout ce n'est pas parce que j'allais être marié à un homme dont je ne connaissais rien et que je n'aimais pas que ma vie s’arrêtait la. (Je vous l'ai dis ... j'ai été très bien "dressée")

Voila donc le portrait sans défaut de la vie que j'aurai pu avoir. Mariée sans amour à un homme pour le bien des affaires de la famille, probablement mère de deux enfants, a lancé des regards pseudo tendres et respectueux à mon mari sous l’œil attentif de mon père. Utilisant cependant mes loisirs comme bon me semblerait ce qui me permettrait de continuer a me cultiver et d'apprendre. Cela a toujours été un loisir pour moi que de découvrir les choses de ce monde.

C'est d'ailleurs pourquoi je me trouvais dans les rues de paris par un magnifique soir d'été. Je revenais du théâtre ou j'avais assisté a une pièce avec des amis. Non loin de chez moi, j'étais rentrée à pied, le nez au vent a repenser au dialogue, costume et aventure que je venais de voir. La nuit tombait sur la ville lumière nous plongeant ainsi dans ce moment dit entre chien et loup. La pleine lune déjà montait dans le ciel aussi lumineuse et majestueuse qu'une reine s'avançant pour prendre place sur son trône. Un léger bruit derrière moi se fit entendre mais n'attira pas pour autant mon attention; j'étais bien trop plongé dans mes pensées. Des demain j'irai voir Annetta pour lui raconter ce que j'avais vu la veille et lui conseiller vivement d'aller elle aussi passé un bon moment en compagnie de sa famille. J'entrais dans le petit parc qui se trouvait juste avant la maison. la pénombre ne me permettait pas de voir les milles et unes couleurs des fleurs mais leurs parfums entêtant se faisait sentir et étaient un véritable ravissement pour l'imagination.
A nouveau ce bruit derrière moi mais cette fois je l'ai entendu; je me retournais jetant un regard angoissé autour de moi mais ne vis rien.

*- C'est ton imagination Isabeau. Tu vois bien qu'il n'y a rien du tout ... allez avance et rentre.
- Oui mais en même temps, ce bruit tu l'as bien entendu. Qu'est ce que c'était déjà?
- J'en sais rien ... il faut juste rentrer c'est tout; on se calme.
*

Me lancer dans un débat intérieur en pleine nuit dans un parc sombre me ressemblait bien. Cela me permettait d'occuper mon esprit le temps que mes jambes se décident à courir dans la bonne direction.

*- La ... encore une fois ...
- Sauf que ça venait de sur le coté. Comme un frôlement de griffe sur le sol.
- griffes???
*

Cette fois mes pensées n'avaient rien de rassurantes mais mes jambes refusaient toujours de courir. Je restais figé la dans le noir à regarder fébrilement autour de moi comme si mon regard avait pu stopper net mon "potentiel néanmoins très réaliste futur agresseur". Je tentais un pas maladroit; ce fut peut être l'élément déclencheur je ne l'ai jamais su et en y repensant ... je me rends compte que mon instinct de survie était plus que médiocre à ce moment la.
Alors que ma conscience s'éveillait j'étais prête à grommeler mon mécontentement envers la nouvelle literie choisie par ma mère. Mon dieu que ce lit était dur et froid par ailleurs on pourra dire ce que l'on veut; cette odeur de terre au petit matin n'était pas du meilleur gout. Je me risquais alors à ouvrir un oeil alors que mon cerveau analysait les informations contradictoires. Ma chambre possédait un système de chauffage et mon lit ne pouvait pas sentir la terre alors pourquoi ...
Le regard que je portais sur le monde m'apporta la réponse : je n'avais jamais quitté le parc et j'étais étendue sur un lit de feuilles mortes.
Ma jolie robe verte amande était à présent en lambeau couvert de sang, j'avais plusieurs ongles cassés; ce qui était un comble compte tenu du prix de la manucure que je m'étais faite faire la veille.
Mes pensées s'égaraient et milles et une idées se bousculaient dans ma tête. M'avait-on violenté? Les larmes glissaient déjà le long de mes joues alors que je prenais conscience de ce que cela impliquait pour mon père, pour le mariage, pour moi. Je me relevais péniblement en pleurant de plus belle et lorsque je parvins enfin a tenir debout ce fut pour pousser un cri de souffrance. Ce n'est qu'a ce moment que je découvris la trace de morsure sur ma cheville gauche, et la griffure qui zébrait mes cuisses.Alors que le ciel s'assombrissait à nouveau je portais la main a mon cou pour me rendre compte que j'avais également été mordu profondément à cet endroit; puis de nouveau l'obscurité.

Lorsque j'ouvris à nouveau les yeux, un soupir de soulagement franchit mes lèvres alors que je reconnais les boiseries de mon lit. Je me redressais avant de découvrir ma mère qui s'élançait vers moi pour me prendre dans ces bras. Mais alors que je tentais les mains pour me blottir dans le giron maternel, le doux visage de ma mère fut un bref instant remplacé par une gueule empli de crocs aiguisés blanchis par la lune qui se jetaient sur moi. A peine cette image fut-elle analysé par mon cerveau que la réalité repris ses droits. Je secouais un instant la tête pour finir par serrer ma mère encore plus fort contre moi.

*- C'est quoi ce delire ...?
- rien rien ... juste les effets secondaires du traumatisme de l'agression. Mon imagination a pris le pas sur la realité et pouff comme les enfants je me suis inventée un monstre a grandes dents.
- J'en suis pas aussi sure moi ...
*

Je ne voulais pas m’appesantir sur le sujet mais au fond de moi l'idée germa que peut être cette image ne sortait-elle pas que de mon esprit.
Les jours qui suivirent semblaient me conforter dans mon idée qu'il ne s'agissait que de mon imagination. Oh comme j'aurai aimé que ce ne fut que cela pourtant ... un soir alors que je n'arrivais pas dormir je me levais pour aller me poster a la fenêtre et offrir mon visage a la lune. Et alors que je sentais son eclat sur ma peau, ma mémoire s’éveilla à ce qui s'était passé ce soir la.

La bête tapie dans l'ombre m'avait suivi depuis la sortie du théâtre mais moi pauvre cruche rêveuse je n'avais pas vu ou entendu les signes que le destin m'avait envoyé pour m'avertir. Lorsque j'étais entrée dans le parc, elle m'avait attaqué. Le fameux pas que j'avais fais avait ete le dernier de ma vie d'humaine. La bete s'était jeté sur moi, lacérant de ses griffes la robe que je portais me faisant ainsi choir dans la boue. Le souvenir fut si violent qu'a présent que je revivais la scene mes jambes cédèrent sous mon poids. Allongée sur le carrelage glacé, les yeux ouverts et pleins d'effroi je revoyais ... ce montre noir disproportionné pour être un animal normal se tenant tour à tour sur deux ou quatre pattes; se jetant sur moi pour me saisir à la cheville. La vision de ses crocs se refermant sur ma chair m'arracha un petit couinement de terreur et de douleur. Mais la bête ne s’arrêta pas la.
Elle lacha ma cheville pour venir tourner autour de moi; renifla l'air comme pour se délecter de ma peur et de l'odeur de mon sang puis comme par miracle il se détourna de moi et commença a s’éloigner. Alors que ma respiration commençait à se ralentir de même que mon rythme cardiaque, je sentis une douleur perçante cuisante au niveau de l'épaule. La bête n'avait fait que jouer avec moi et souhaitait à présent m'assener le coup de grâce. Et alors que je pensais que ma dernière heure était venue, le monstre me lacha brusquement et se mit à cracher et a couiner de douleur. Ce n'est qu'apres un moment que j'ai commencé à comprendre. La bete m'avait mordu et se faisant avait coupé mon sautoir en argent... il me sembla même qu'il en avait enfin avalé un morceau. Alors que je serrais le collier contre moi, protection qui me semblait derisoire, le monstre imprégné de mon sang s'enfuit en hurlant de douleur et c'est sur cette dernière image que je me suis a nouveau évanouie.

Alors que je reprenais conscience, sur le carrelage froid, le visage trempé de mes larmes, petit a petit mon cerveau assimilait l'information et l'horreur de la situation m’apparut dans toute son ampleur. Je ne pouvais pas rester chez moi; même si j'en avais envie, ce choix ne pouvait plus m'appartenir.
Mais cette idée m'était encore trop insupportable cependant a mesure que la pleine lune arrivait à nouveau je sentais cette chose que je ne comprenais pas, que je ne contrôlais pas au fond de moi. Il fallait donc que je prenne les choses en main pour protéger ma famille et sa réputation.

Je me suis donc éloignée un peu tout en restant près de ma terre natale mais j'ai été forcé de constater qu'un loup qui ne se maitrise pas, dans un monde principalement peuplé d'humains, est un carnage. Voila pourquoi j'ai décidé de me rendre sur cette fameuse ile dans l'espoir d’acquérir des connaissances et peut être trouvé ma place dans ce monde. Youhou haut les cœurs! L'aventure commence pour moi



Points de compétences :

Alors je pense commencer par:
2 contrôle sur esprit
1 sens sur-developppés

1 déchiffrage
1 mécanique


Dernière édition par Isabeau le Ven 5 Avr - 18:19, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisseuse
MJ
avatar

Messages : 287

MessageSujet: Re: Isabeau L. Navare   Mar 2 Avr - 21:00

Bienvenue Isabeau !

Indique-nous à la suite lorsque ta fiche sera terminée qu'on puise y jeter un oeil Wink
Si tu as besoin d'aide pour ton avatar, tu peux faire une demande ici : http://maynliev2.jdrforum.com/t54-commande-d-avatar-banniere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabeau

avatar

Messages : 34
Age : 29
Localisation : Sous la F****** pluie

MessageSujet: Re: Isabeau L. Navare   Mer 3 Avr - 16:52

Je m'attaque aux points de compétence, je tente de réduire le nombre de faute et ce sera bientôt prêt.

Edit : Normalement ça devrait le faire ^^ tenez moi au courant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabeau

avatar

Messages : 34
Age : 29
Localisation : Sous la F****** pluie

MessageSujet: Re: Isabeau L. Navare   Jeu 4 Avr - 21:13

Allez je me risque à écrire terminé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel's Dream
Admin
avatar

Messages : 302

MessageSujet: Re: Isabeau L. Navare   Ven 5 Avr - 21:42

Une belle fiche dans l'ensemble bien écrite et sans grosse incohérence (ce qui est assez rare pour la race que tu demandes ^^)

C'est avec plaisir que je te valide et t'invite a venir t'amuser avec nous.

Bon jeu à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maynliev2.jdrforum.com
Isabeau

avatar

Messages : 34
Age : 29
Localisation : Sous la F****** pluie

MessageSujet: Re: Isabeau L. Navare   Ven 5 Avr - 21:48

Merci merci merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisseuse
MJ
avatar

Messages : 287

MessageSujet: Re: Isabeau L. Navare   Ven 5 Avr - 22:10

Officiellement bienvenue parmi nous Isabeau !

Tu peux rejoindre l'évent en cours, sans possibilité par contre d'y participer comme les autres. Tu n'y seras qu'une observatrice.
Ou faire une demande de partenaire ici : http://maynliev2.jdrforum.com/t28-trouver-un-partenaire-rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isabeau L. Navare   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isabeau L. Navare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bureau du Doyen Dame Isabeau
» Baptême de Myza, Sandrine et Schrek [Terminé]
» Demande de sauf conduit - Noces de Ken Cohiba et Isabeau
» [Seigneurie de Preuilly] Bossay-sur-Claise
» Isabeau de North Berwick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Registre :: Fiches Validées-
Sauter vers:  
Google