AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Slayn Valentine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Slayn Valentine
Kamikaze
avatar

Messages : 136

MessageSujet: Slayn Valentine   Jeu 14 Mar - 22:05

Prénom : Slayn
Nom (optionnel) : Valentine
Surnom(s) (optionnel) : Le No-Life-King
Sexe : Masculin
Race : Vampire
Age : Un peu plus de 700 ans

Profession : Aventurier (Et peut être futur propriétaire de la maison close )



Apparence physique
Slayn à l'apparence d'un homme d'âge mur, autrement dit, son visage pourrait être celui d'un homme d'une trentaine d'année. L'expression de son visage est dure, et ses yeux pourpres, clairement impitoyables n'arrangent pas cette indéniable aura inquiétante qui émane de lui. Il arbore le plus souvent une longe et épaisse chevelure noire, qu'il attache ou laisse flotter au vent au gré de sa fantaisie.
D'un point de vue physique, il est très grand du haut de son mètre quatre vingt dix et surtout très athlétique. Sans pour autant sombrer dans le body building, ses muscles sont puissant, bien proportionnés, et son corps donne l'impression d'avoir été sculpté dans le bois le plus brut
Côté vestimentaire, ses gouts sont à l'image de son statut. Ainsi s'habille t-il ostensiblement de rouge. Lunettes fumées pour le style, chapeau et redingote rouge, chemise blanche, gants blancs, pantalon de cuir noir, et bottes longues assorties.




Caractère et défauts
Cynique, arrogant, cruel, prétentieux et le pire dans tout cela c'est qu'il en a les moyens… Malgré la perte de toute sa puissance lors de son "réveil", Slayn à gardé le caractère et la mentalité de sa gloire d'antan.

Ainsi, Volontiers féroce -voire sadique- dans ses combats, Slayn se montre souvent extrêmement cruel, attaquant rarement pour tuer tant que sa cible n'a pas été mutilée et totalement humiliée si elle s’avère moins forte que lui. Son cynisme et son ego démesurés (mais justifiés) le font agir de sorte à laisser croire à son ennemi que ce dernier peut gagner, avant de le ramener âprement à la réalité; tout cela dans le but d'affirmer sa supériorité. Du fait de sa puissance incontestable et de sa dignité, il se considère encore comme étant l'élite des Vampires et ne se gêne pas pour traiter bon nombre de ses congénères de déchets, les considérant même souvent comme inférieurs aux humains, qui se révèlent pourtant parfois être de « simples chiens dominés par leurs désirs ».

Néanmoins, derrière son attitude suffisante et arrogante, Slayn semble cacher une véritable blessure, ainsi qu'un caractère profondément triste et envieux des humains. Ces derniers sont des mortels, ce qui est vu comme une bénédiction pour le vampire, puisque lui ne peut pas mourir et est condamné à traverser le temps et les époques pour l'éternité. Au fur et à mesure de son existence, Slayn s'est forgé l'idée que la vie a besoin de la mort pour être précieuse. Il est persuadé d’avoir choisi de devenir un vampire lorsqu'il a renié toutes ses convictions humaines ce qui lui confère le statut de "sang-pur", mais ses regrets proviennent surtout d'avoir voulu échapper à la mort.
De par cette particularité, Slayn peut donc se montrer respectueux et peut même faire preuve de compassion vis à vis de ceux qu'il estime digne de son respect, n'hésitant pas, par ailleurs, à donner de sa personne pour leur venir en aide ou régler ce qu'il considère comme une "dette d'honneur" envers ses alliés. Il peut également faire preuve d'une grande considération envers ses ennemis, suivant leur degré de courage, de loyauté, et encore plus si ceux ci sont potentiellement à même de lui apporter la mort glorieuse qu'il recherche secrètement. De ce fait, il n’est pas hasardeux de considérer que notre vampire dissimule un « bon fond » qu’il refuse lui-même de voir.

Tout ceci contribue à faire de notre individu un personnage complexe, à l'ambivalence extrême, et généralement incompris. Le tout bien sûr mêlé à un sens de l'honneur particulier, mais auquel il se tient sans jamais faillir.
C'est un vampire parmi les plus sanguinaires et cruels, mais il choisit ses victimes uniquement pour se nourrir et préfère ne pas tuer d’innocents.
C'est un seigneur qui à toujours vécu et se croit au dessus des autres, mais il n'hésite pas à donner de sa personne par amitié ou par honneur.



Histoire
Cette histoire commence sur une île abandonnée depuis des lustre, nommée Erbaön perdue dans l'immensité du Grand Nord, où d'épais nuages, et les longues nuits cachent en permanence la lueur du Soleil. Une île au passé trouble, d'où dominent, sur les hauteurs, les ruines d'une très ancienne forteresse, illustre témoin d'un passé sanglant.

C'est au large de ce bout de terre désolé, qu'une frégate nommée le Demeter, avait ancrée, et depuis laquelle, une mystérieuse chaloupe s'éloignait pour prendre la direction de l'île.

A son bord, deux hommes à la mine patibulaire véhiculaient un lourd coffre de bois, avant d'atteindre finalement la côte.
Une fois rendus, les deux mystérieux personnages et leur fardeau, mirent pied à terre avant de s'enfoncer vers l'intérieur de l'île.

Là, ils se retournèrent une dernière fois en direction du Demeter et après avoir vérifié en direction du bateau que personne ne les suivait, ils s'empressèrent de rejoindre les ruines de la forteresse.

Après de longues heures d'exploration en surface et s'être enfoncés dans les méandres labyrinthique du sous sol encore en à peu près bon état, les deux marins semblaient chercher quelque chose à la lueur blafarde de leurs torches. L'homme de tête ne semblait guère impressionné par la singulière décoration des lieux, mais son acolyte semblait beaucoup intimidé par l'obscurité oppressante et la vue des murs pourrissants, arborant encore les marques d'un ancien et furieux combat, au cœur de ce qui s'appelait anciennement le "Valentine Castel".


"Ca... Cap'taine! Je ne suis pas sûr que nous trouveront la planque idéale ici...! Tout cela ne me semble pas très solide... et si ça s'écroulait?"

"Cessez de piailler comme une pintade, monsieur Müch! Nous ne risquons absolument rien! Cette île n'abrite plus trace de vie depuis des lustres, et l'endroit à la réputation d'être maudit, ce qui en fait un point de la carte très peu fréquenté... Mais légende de bonnes femmes que tout ça! Fois du Cap'taine Kwochet, c'est l'endroit idéal pour cacher notre colis!

A présent avancez et fermez là!"


"Bien Capitaine..."

Après une longue marche dans un des longs couloirs lugubres, et jonché de squelettes du sous sol, le capitaine s'arrêta devant une lourde porte de fer sur laquelle était peinte une curieuse étoile couleur sang. Kwochet s'exclama alors.

"Ici, c'est parfait! Cette porte fera un excellent point de repère!"


Les deux hommes après avoir tant bien que mal dégrippé le lourd obstacle qui leur faisaient face, entrèrent dans la mystérieuse chambre pour y déposer le coffre. Le Capitaine Kwochet ouvrit alors celui ci pour contempler le précieux contenu d'or et de pierres précieuses qu'il avait si durement acheminé jusqu'ici, tandis que Monsieur Müch, nullement rassuré par l'ambiance morbide de la pièce, explorait celle ci à la lueur de sa torche. Sa première surprise fut de constater qu'ils étaient arrivés dans une crypte. En effet, un cercueil, étrangement bien conservé, gisait au milieu de la pièce. Quand à la seconde...

"Capitaine! Là!"

Ce que venait de montrer Müch, sans même cacher la terreur dans sa voix, n'était rien d'autres qu'un cadavre momifié et aux vêtements élimés, prostré dans une position grossière. Celui ci s'accrochait en effet à une longue tige de métal comme s'il était en train d'empaler quelqu'un et était lui même transpercé par une épée de métal à la taille et à l'allure singulière.
Exaspéré par les plaintes de son second, le capitaine vint constater de par lui même la découverte.


"Ben oui, c'est un macchabée! Je vois pas ce que ça à d'exceptionnel!"

"Je me demande quand même ce qui à bien pu se passer ici... Regardez! Il à proprement été empalé par son agresseur! Et lui même semblait réserver le même sort à son adversaire... Mais je vois aucun autre cadavre dans le coin. D'ailleurs z'avez vu le nombre de squelettes de rats ici?"

" Ce ne sont pas nos affaires Monsieur Müch! Ma seule préoccupation en ce moment, c'est de m'assurer que le trésor est bien en sûreté."

Ne quittant pas le cadavres des yeux, comme hypnotisé par l'horreur de la situation, Müch ajouta alors.

"A ce propos Capitaine, vous êtes sûr que personne ne nous à vu? il ne faudrait pas qu'un de vos hommes aille répéter aux autres quand et où nous avons décidés de cacher le butin... ce serait la mutinerie assurée!"

Esquissant alors un sourire sadique, Kwochet se plaça derrière son second pour lui susurrer des paroles rassurantes

"Vous avez parfaitement raison monsieur Müch... Est c'est dans cette éventualité que je me suis permis... DE PRENDRE MES PRÉCAUTIONS!!!"


Sur ces dernières paroles qui tombaient comme une lame d'un échafaud, le capitaine se saisit de sa dague et égorgea sans scrupules et avec la vivacité d'un serpent son malheureux compagnon qui s'effondra aussitôt sur le cadavre, arrosant le corps momifié de son sang qui coulait en abondance.

Kwochet dans un rire dément, était quand à lui reparti à son précieux coffre pour en palper le contenu, une toute dernière fois avant de penser à repartir. Pendant qu'il étanchait sa soif de richesse, il ne se rendait pas compte qu'une ombre venait de bouger non loin de lui . Il ne se rendait plus compte non plus du curieux bruit de déglutition qui se faisait pourtant de plus en plus audible. En fait, le capitaine ne finit par sortir de sa fièvre de l'or qu'à l'entente du tintement d'un lourd objet de métal que l'on faisait tomber au sol.

Là, plus mut par la curiosité que par la peur, il dirigea sa torche en direction du bruit avant de constater avec effroi que le cadavre de Müch avait disparue de la momie où il était. Entendant alors un nouveau bruit derrière, il se retourna prestement et poussa un cri d'horreur en apercevant, à la lueur de sa torche, un homme immense, qui lui était parfaitement inconnue, au yeux rouges comme les flammes de l'enfer et tenant fermement, rien que par sa mâchoire emplie de crocs, le corps de son malheureux second, par le cou qu'il avait lui même égorgé. Mais plus aucune goute de sang ne giclait de celui ci.

Complètement affolé, le capitaine voulu frapper, par réflexe, la créature qui lui faisait face d'un coup de torche. Mais très vite, celle ci lâcha sa proie inutile et un main puissante vint se saisir du bras de Kwochet, tandis qu'une autre vint se plaquer avec force sur son épaule. La seconde qui suivit, il y eu un sinistre craquement, puis un long hurlement de douleur. Le capitaine venait de se faire arracher un bras.

Tandis que celui ci se tordait de douleur, l'inconnu se dirigea vers ce qui était encore il y a quelques minutes, l'emplacement des deux cadavres momifiés et se saisit de l' épée qui y était toujours, avant de rejoindre sa victime. Là, il lui trancha une jambe, pour le regarder tenter de s'enfuir en rampant avec un sadisme évident.

Le pauvre capitaine hurlait à l'aide de toutes ses forces, mais il savait déjà que rien ni personne ne pouvait le sauver ici...
Essayant alors de rassembler ce qui lui restait de clarté d'esprit, il cria à l'intention de son agresseur.


"Qui est tu! Qu'est ce que tu fout là bordel!!!"

L'homme à l'épée sembla étonné autant qu'amusé par cette question, il répondit donc avec cynisme de sa voix grave et posée.

"Voila une bien étrange question misérable insecte! Tu te permet de violer des terres et une demeure qui ne t'appartiennes pas pour y fomenter tes méprisables petite affaires. Et tu à le culot de me demander qui je suis et ce que je fais là?"

L'homme planta alors son épée dans le ventre du Capitaine avant d'ajouter avec aplomb

"Sache que je suis Slayn Valentine, et que je suis ici chez moi!!!! "

A l'entente de ces paroles, le capitaine mutilé afficha un visage ampli de terreur. De par sa situation critique bien sûr, mais surtout parce que le nom qu'il venait d'entendre était celui du seigneur de ce château, censé être mort depuis des lustres.
Dans un ultime réflexe, il ne put que hurler à son bourreau.


"MONSTRE!!!"


Esquissant un large sourire cruel à l'entente de ce mot, Slayn leva sa main libre en direction du visage de Kwochet et prononça ces paroles

"Monstre moi? Allons... j'allais justement te remercier de m'avoir apporté du sang humain! Je n'aurais certainement jamais retrouvé mes esprits sans cela...

La porte que tu as ouverte était peinte avec du sang d'ange. Largement de quoi me priver de toute liberté dans ce cloaque... pour survivre j'ai du me nourrir exclusivement de rats et là c'est ma conscience que j'ai perdu...

Pour te punir d'avoir réveillé ce qui n'aurait jamais du l'être, je vais te faire goûter à l'enfer... Adieu!"


Mais il ne se produisit rien de particulier, ce qui étonna grandement le vampire qui regardait à présent sa main comme un jouet cassé

"Suis-je donc redevenu si faible?... Il fallait bien qu'il y ai un prix à payer... Pour oser revenir après ma défaite totale..."

Perdu dans ses pensée et comprenant qu'il avait non seulement survécu à son ultime bataille, mais était également devenu aussi fébrile qu'un vampire lambda, Slayn sentait une immense colère mêlée de tristesse monter en lui. Un sentiment ambigu perturbé par les couinements de Kwochet qui se vidait de son sang dans d'atroces souffrance.
Lassé de ses plaintes, le vampire plaqua la tête de sa victime au sol avec son pied et l'écrasa comme une vulgaire noix, avant se mettre à quatre patte et de lécher le précieux liquide pourpre qui se répandait par terre.

Une fois son repas terminé, le vampire se dirigea vers le cercueil pour le soulever avec effort et quitter la pièce. Il avait d'or et déjà compris qu'il n'avait plus rien à faire sur son île, et qu'il devrait la quitter s'il voulait donner un sens à sa nouvelle existence qui lui était offerte. Il se dirigea donc jusqu'à la côte où il s'empara de la chaloupe des intrus, et mit le cap en direction de la Frégate qui était ancrée au large.

C'est depuis cet épisode, on perdit toute trace du Demeter. Nombre de marins s'était empressée de faire savoir dans les tavernes que le bateau pirate avait bel et bien coulé avec son équipage. Plus personne ne pouvait se vanter d'avoir croisé sa route... Plus personne jusqu'au jour au un mystérieux navire fantôme fut aperçu au large des côtes de Clavinia...




Armement : Armement : épée géante type espadon "Rébellion"

Conception : Acier inoxidable d’Erbaön + Amélioration in RP => Revêtement intégral en argent, poutrage de Loup Garou certifié et garantis.

Deux manchons de cuir recouverts d’une plaque de plate, dissimulant chacun une lame secrète sortable et rétractable à volonté. Les lames sont faites du même métal amélioré à l’argent que l’épée.

Points de compétences :

Vampire :
Palier 1=> Athlétisme : 6 / Absorbtion : 6 / Sens accrus : 2 / Résistance au soleil : 1
Palier 2=> Projection astrale : 1 / Rassemblement d'énergie : 3

Général :
Corps à corps (Espadon) => Bases offensives : 5 / Feinte et déplacement: 4 / Maître d’Arme : 3
Corps à corps (Lames Secrètes) => Bases offensives : 2 / Parade : 2
Marin : 1
Reste : 0,25

_________________
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slayn Valentine
Kamikaze
avatar

Messages : 136

MessageSujet: Re: Slayn Valentine   Ven 15 Mar - 20:22

(Je compile ici toutes les révélations qui ont été faites sur le Background de Slayn lors des RP du précédent forum. Je fait également un bref récapitulatif de ce qu'il s'est passé avant l'arrivée de mon perso ici.

Pour plus de clarté, j'ai mis tout ça par ordre chronologique)

Dans les épisodes précédents :

I- Les Carpates

Slayn Valentine vit le jours dans le lointain archipel des Carpates, sinistrement appelé le berceau de la guerre, chaque île formant une baronnie indépendante qui ne vivait que dans le but de conquérir ses voisines. Le seigneur Valentine était un guerrier courageux et un homme de bien, très pieux, originaire de l’île d’Erbaön. Désireux d’unifier les Carpates, il se rangea avec plusieurs autres puissants seigneurs sous la bannière unique de l’héritier légitime des rois d’antan de sa patrie : Un Homme qui ne s’appelait encore que Cromwell.

Ils parvinrent à leur but et Cromwell devint roi, secondé par Slayn qui lui vouait une fidélité sans faille. Malheureusement, suite à un complot instigué par ses propres frères d’armes, le roi Cromwell fut assassiné, Slayn emprisonné et le royaume de nouveau fragmenté.

Trouvant refuge dans la foi, le seigneur Valentine attendait l’heure de sa mort en supportant tortures et humiliation. Ses convictions s’ébranlèrent seulement lorsque le jour de son exécution publique, le seigneur chargé de le transpercer de sa lame, prit plaisir à lui annoncer le suicide de sa femme après que cette dernière eut été violée et son château d’Erbön saccagé.

Sous les rires et hués du public venu assister à sa mort, Slayn Valentine maudit le ciel et reniât toutes ses convictions les plus profondes. Insultant les dieux, il jura de revenir d’entre les morts pour se venger de l’archipel dont il n’avait jamais souhaité que la paix et le développement en son sein.
Alors qu’il venait de tomber au sol, le ventre traversé de part en part par l’épée de son bourreau, il léchât le sang des autres condamnés, répandu sur le sol, avant de s’effondrer, apparemment mort… Personne ne pouvait alors se douter qu’en lui, une transformation, due à une maladie inconnue était déjà en train d’opérer.

II- Erbaon

Cela commença par des rumeurs. Des disparitions inexpliquées, des témoignages affirmant l’apparition d’un revenant...Puis plusieurs petits seigneurs de l’archipel furent assassinés de manière particulièrement horrible et spectaculaire. Tous avaient été vidés de leur sang. Ces petites baronnies furent alors le bastion d’une nouvelle secte fanatique prenant de plus en plus d’ampleur. Celle-ci affirmait à qui voulait l’entendre que le Seigneur Valentine était revenu d’entre les morts pour se venger et conquérir les Carpates depuis son fief en l’île d’Erbaön. Un seul choix était alors laissé aux habitants de l’archipel des Carpates : Se soumettre ou mourir.

La secte devint rapidement une véritable armée, et les îles des Carpates tombèrent une à une en moins de vingt ans, Slayn Valentine combattant toujours en tête de ses hommes afin d’afficher l’ampleur de sa haine à ses ennemis. Le vampire prit alors le nom de No-Life-King (roi sans vie) et ce fut alors le début d’un règne de terreur qui dura 500 ans. Slayn qui souhaitait punir l’archipel entier ainsi que les humains qui le peuplaient pour leur lâcheté, sortait tous les soirs commettre les pires exactions avec son armée. Il ne souhaitait pas exterminer la population, cela aurait été trop doux. Les hommes ne lui devaient plus qu’une seule chose, la terreur, et il était passé maître dans l’art de la faire régner.

Ce ne fut que bien des siècles plus tard qu’un homme exceptionnel, nommé Abraham Sullivan eut le courage de dire « stop » au mal qui rongeait l’archipel. En effet, Slayn venait de commettre une terrible erreur qui annonçait sa chute. Une nuit de chasse, il tomba complètement sous le charme de Clara la propre fille d’Abraham, une passion dévorante qu’il n’était pas sensé ressentir en tant que monstre, mais qui s’était pourtant manifesté sous le plus violent des coups de foudre. Il enleva alors cette dernière et l’emmena en son château sur l’île d’Erbaön pour la faire sienne après l’avoir mordu. Fou de douleur, Sullivan et le véritable fiancé de Clara partirent en voyage afin de trouver un moyen de vaincre le démon roi et sauver leur être aimé. Ils revinrent avec un savoir issu du peuple des anges lui-même, dont ils finirent par trouver les vestiges, et des armes angéliques.

Après être parvenu à mener les habitants de l’archipel à la révolte, le royaume du No-Life-king s’effrita peu à peu avant de ne plus être réduit qu’à la seule île d’Erbaön où s’étaient retranchés Slayn et Clara Sullivan. Lors de la confrontation finale entre le clan Sullivan et Valentine, Abraham perdit la vie, mais parvint à blesser gravement son ennemi dans son dernier souffle. Cela permit au fiancé de Clara d’enfermer le vampire dans sa crypte en scellant l’entrée à l’aide d’un sceau peint avec du sang d’ange. Le No-Life-king était vaincu et sans plus aucun moyen de nuire, condamné à mourir sans nourriture dans son tombeau.

III Clavinia

Contrairement à ce que tout le monde crut dans l’archipel, Slayn ne mourut pas, enfermé dans sa crypte. Ce dernier trouva le moyen de survivre pendant 200 ans en se nourrissant des très nombreux rats qui peuplaient sa crypte. Perdant tous ses pouvoirs et une grande partie de sa conscience au passage.

Un jour, un équipage de pirate venu dissimuler un trésor débarqua sur l’île abandonné d’Erbaön, libérant accidentellement le monstre qui s’y trouvait enfermé. S’embarquant clandestinement sur leur navire, Slayn traversa l’océan et s’échouât sur les côtes d’une petite île nommée Clavinia, l’île des pirates.

Une fois à terre, il retrouva alors toute sa mémoire et se remémora en particulier sa défaite contre Abraham Sullivan, ce qui eut l'effet d'une thérapie de choc pour lui. Il retrouva une partie de ses anciennes valeurs humaines et jura racheter son âme en mémoire du courage de ses anciens adversaires humains. Il se convainquit de ne plus tuer que ce qu'il considère lui même comme d'autres monstres pour se nourrir ou pour se défendre et surtout il ne le fera que pour préserver la paix et le "bon droit". Le premier acte fort qu'il fait au nom de cette nouvelle doctrine est de sauver Anna, une jeune esclave naga en fuite, de ses poursuivants. Il jura par la suite de la servir et la protéger. C'est par ailleurs dans cette optique qu'il rejoignit l'équipage du Keltia afin de mettre sa jeune protégée à l’abri.

Pour les beaux yeux de sa belle dont il tomba peu à peu amoureux, Slayn brava mille dangers afin de se fournir les moyens d’offrir une vie heureuse à Anna. Toujours en combat ou en quête de pouvoir, c’est par ce moyen qu’il retrouva peu à peu sa puissance d’antan. Malheureusement le vampire supportait très mal l’indifférence totale de la Naga envers ses sentiments, et ses pulsions meurtrières de vampire devenaient de plus en plus difficiles à contenir.

Se sentant sans aucun soutiens véritable, sa raison bascula peu à peu, et il se prit de jouer les justiciers-tueurs, semant la terreur dans la ville de Clavinia, parmi les criminels, mais également les plus petits délinquants qui ne méritaient certainement pas la mort que leur réservait le vampire.

C’est dans ce cadre qu’il rencontra AEnima. C’est après avoir eu l’envie de tuer cette dernière sous les yeux d’Anna, et après avoir manqué de violer cette dernière qui le contestait, qu’il comprit que sa doctrine lui avait échappé pour le faire basculer dans la folie destructrice.

Comprenant la cause première de cette folie, il coupa les ponts avec Anna, avec la certitude qu’il n’existait nulle rédemption pour un vampire originel. Il décida également de revoir son code de conduite. Désormais il ne vivrait plus que pour lui et pour lui seul. Attaquant au hasard ses victimes pour se nourrir, et se contentant seulement de laisser en vie les moins dangereuses pour ne pas totalement salir la mémoire d’Abraham.
Bien que contestable, ce nouveau mode de vie lui permit de retrouver toute sa stabilité mentale et d’espérer pouvoir enfin avancer. Pour cela, il décida de solder ses comptes une bonne fois pour toute avec celle qui avait pourtant disparu de sa vie désormais. Une seule chose pour lui suffisait à cela. Tuer le propriétaire légitime de la jeune esclave en fuite, ainsi que tous ceux susceptible de la poursuivre. A savoir, le gérant de la maison close dont elle était issu, ainsi que toute sa bande.

_________________
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tisseuse
MJ
avatar

Messages : 287

MessageSujet: Re: Slayn Valentine   Ven 15 Mar - 21:04

Bienvenue Slayn sur la version 2 !

Voilà beaucoup de lecture, mais une lecture essentielle au vu du passif du personnage.

Je peux te conseiller de reprendre les couleurs de ton premier post pour utiliser les nouvelles couleurs que nous avons mis en place : les rouges (ils sont encore à améliorer) et les bleus ont été modifiés pour permettre à tous de profiter des textes/paroles sans avoir mal aux yeux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel's Dream
Admin
avatar

Messages : 302

MessageSujet: Re: Slayn Valentine   Dim 17 Mar - 22:45

Et voici notre Vampire vétéran!

Ta fiche est très bien et le résumé des épisodes précédant, ma foi assez nécessaire je crois.
Il a beau être long, je l'ai trouvé très agréable à lire.

Je valide donc de nouveau ta fiche et te souhaite un très bon jeu parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maynliev2.jdrforum.com
Marionnettiste
MJ
avatar

Messages : 153

MessageSujet: Re: Slayn Valentine   Lun 18 Mar - 16:33

A mon tour de te souhaiter à nouveau la bienvenue parmi nous messire vampire !

J'apprécie également que tu ai pris soin de résumer ce qu'il s'est passé dans la version précédente du forum. Malgré la longueur, c'est relativement facile à lire.

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Slayn Valentine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Slayn Valentine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quentin Valentine in da place!
» AGS Editor Valentine Edition
» VALENTINE
» Aimez-vous le groupe Bullet For My Valentine (BFMV)?
» La voix de Jill Valentine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Registre :: Fiches Validées-
Sauter vers:  
Google