AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Silarae Darken [EN COURS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silarae Darken



Messages : 2

MessageSujet: Silarae Darken [EN COURS]   Dim 26 Oct - 10:23


Prénom : Silarae
Nom (optionnel) : Darken
Surnom(s) (optionnel) : La Lune Rousse
Sexe : Femme
Race : Humaine
Age : 28 ans

Profession : Capitaine du Métèque, elle est une mercenaire sanguinaire engagée le plus souvent par les commerçants du gouvernement pour récupérer les cargaisons dérobées par les pirates ou protéger les convois importants de la fourberie des voiles noires.




La silhouette élancée vers le ciel depuis la proue de son galion, la lune rousse observait la toison ondulante de la mer irisée de teintes chaleureuses aux alentours du soleil couchant qui barbotait paisiblement à l’horizon. Du coin de l’œil elle perçut son épaisse chevelure rousse flottant sur ses épaules et caressant ses hanches s’enflammer sous les rayons de l’astre céleste. Des murmures admiratifs dans son dos lui indiquèrent qu’il était plus que temps de mettre un terme à la distraction de ses matelots. Ce fut d’un geste sec qu’elle s’empara de sa tignasse pour la rassembler en une queue de cheval, dissimulée sur son crâne par un tricorne de cuir usé dont les broderies dorées autrefois resplendissantes n’était plus à ce jour que l’ombre de leur gloire passée. D’un demi-tour presque militaire, elle fit face à ses hommes qui, pressentant le reproche, baissèrent instantanément les yeux pour se remettre à astiquer le pont avec le peu d’énergie que leur avait épargné une longue journée de lutte contre vents et marées pour maintenir à flot le navire. A cette heure, le ciel moqueur affichait grand bleu, promettant une belle nuit étoilée aux cœurs vaillants qui avaient bravé la tempête. C’était de ce même bleu roi que le regard de Dame Darken transperça les jeunes mousses fraichement recrutés qui, encore peu habitué à la discipline de fer imposée sur le Métèque, tressaillirent en rentrant précipitamment la tête dans les épaules comme si cela pouvait les faire réchapper à la voix grondante de leur capitaine.

« Qui vous a permis de rêvasser, bande de larves ? Vous n’êtes pas sur un bateau de plaisance ici, le premier qui s’offre du bon temps ira servir d’encas aux serpents de mer, c’est bien compris ? »

Un « oui capitaine » sonore lui répondit. Suffisait-il à apaiser la lionne qui se dirigeait à présent vers sa cabine d’une démarche souple et volontaire ? Son visage impassible ne laisser supposer aucune réponse. La porte claqua sur ses talons.
Enfin seule, Silarae s’autorisa un soupir et s’affala face au miroir qu’elle avait dérobé quelques semaines auparavant à des pirates qui avaient décroché le pactole en détroussant un convoi de joaillerie. Manque de chance pour eux, le Métèque avait été engagé pour récupérer les biens des honnêtes commerçants.  Esquissant un sourire de louve, la jeune femme se laissa aller à un petit élan de coquetterie en s’observant enrouler une mèche de cheveux roux autour de son index. Elle était tellement hypnotisé par le geste qu’elle ne prêtait aucune attention aux cernes violacées que peinaient à porter ses hautes pommettes mouchetées de taches couleur noisette, à peine visibles sous un bronzage permanent. Elle se désintéressait également de la femme assise en face d’elle, de son menton volontaire, sa mâchoire aiguisée comme celle d’une anguille et de ses yeux de chat surmontés d’éventails rouge sombre où le cynisme semblait avoir élu domicile. Elle n’avait pas besoin de la voir pour savoir ce que son visage exprimait. Elle savait que l’image reflétée dans le miroir était celle d’une prédatrice qui ne craignait pas de se salir les mains pour obtenir son butin. Elle n’avait pas non plus besoin d’observer son allure pour savoir ce que les autres voyaient d’elle. Ses formes généreuses à peine cachées par sa chemise en lin claire et sa redingote ainsi que la longueur de ses jambes avaient été un problème à plusieurs reprises sous le commandement de son père, lorsqu’elle dormait avec les autres membres de l’équipage. Sans ses fidèles pistolets modifiés elle s’en serait sortie avec d’avantage de cicatrices et de souvenirs déplaisants. Aujourd'hui son corps entier était une arme. A travers son reflet, le regard saphir caressa avec tendresse les courbes et les lignes argentées qui parcouraient la peau nue des avant-bras de la capitaine. Ceux qui lui avaient imposée ces marques avaient enduré pour cela un sort pire que la mort. Douce vengeance...
Son sourire carnassier s’élargit tandis qu’elle se levait de sa chaise. Une merveille ce miroir.



Détaillez ici le caractère, les qualités et défauts.



Quelle est l'histoire de ce personnage ? Son passé, son passif ? Ses désirs, ses connaissances... ?



5 niveaux de compétences à répartir (6 pour les humains)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Silarae Darken [EN COURS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» [En cours] Lapin minuteur
» la cours du voïvode et son armé (1500point)
» Cours d'harmonica

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Registre-
Sauter vers:  
Google