AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Contrat n°1] Marchandages au port

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: [Contrat n°1] Marchandages au port   Mer 9 Juil - 14:21

Ce fut tout naturellement que Morrigan signa ce contrat proposé par la ville. Conjuguer le fait d'aider son prochain et son travail n'était pas évident tous les jours alors elle ne pouvait refuser d'apporter son aide à ce projet. D'autant qu'il était tout à fait dans ses cordes. Elle connaissait les trois matières recherchées, savait les travailler -un peu moins la laine qu'elle ne pratiquait que peu souvent. C'était presque une mission trop facile pour elle.

Elle avait fait montre de son enthousiasme à l'hôtel de ville, pour l'initiative déjà qu'elle trouvait généreuse et pour l'implication qu'elle pouvait y consacrer. Elle affichait encore ouvertement celui-ci tandis qu'elle approchait du port et des quais.
Elle fréquentait assez régulièrement cet endroit et n'était donc pas en territoire inconnu. Elle se rendit directement vers les quais qu'elle savait être ceux où accostaient fréquemment les fournisseurs de matière première, rendant sourires et salutations à ceux qui lui étaient adressés. Tous les visages ne lui étaient pas connus, mais une tignasse blonde sur un corps de femme était assez peu commun en ces lieux pour que chacun l'identifie rapidement comme la petite commerçante.

" Salutations ! " lança-t-elle à la dérobée quand elle atteignit ce qu'elle pensait être sa destination du jour.
" L'un de vous fait-il dans le textile ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marionnettiste
MJ
avatar

Messages : 153

MessageSujet: Re: [Contrat n°1] Marchandages au port   Ven 18 Juil - 14:47

Trois hommes aux abord d'un navire en plein déchargement étaient effectivement en train de discuter dans une ambiance bon-enfant. Visiblement plusieurs capitaines marchands venant de se retrouver à la fin de leurs propres expéditions, et se narrant mutuellement leurs propres péripéties de voyage.

La conversation s'interrompit cependant quand une voix féminine se fit entendre. Une fort jolie blonde cherchant apparemment un fournisseur spécialisé dans le textile.

" Eh bien ce n'est pas tout a fait ma branche... " Lança alors un premier homme à l'espect rondouillard et qui avait déjà le rose au joues." Mais je sens que ça va bientôt devenir ma vocation " termina-t'il un peu timidement, avant de se faire légèrement bousculer, par l'un de ses camarades, tout sourire également.

"Hey là, vieux brigand ! C'est à moi que l'on s'adresse là !" Déclara spontanément un homme élégant qui sortit du lot afin de s'avancer en direction de la demoiselle.



" Armando de Villa Lobos, pour vous servir chère amie ! "

Tout en se présentant, le jeune homme gratifia Morrigan d'un baise main ainsi que d'un sourire charmeur. La vendeuse pouvait alors jauger par elle même du soucis de l'élégance qui caractérisait celui qui venait ainsi de l'accoster. De long cheveux noirs attachés, une barbe discrète et impeccablement taillée, un port noble, et un regard intelligent.

" Contrairement à mes camarades "touche-à-tout", JE fais exclusivement dans le textile !
Qu'est ce que mon navire et moi même pourrions faire pour vous être agréable ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: [Contrat n°1] Marchandages au port   Dim 20 Juil - 13:26

La blonde ne passait jamais inaperçue dans ce monde exclusivement composé de bonhommes. Elle n'y prêtait pas plus attention aujourd'hui qu'au premier jour où elle débarqua en ville. Elle demeurait elle-même et sourit simplement à la réponse du marin aux bonnes joues rougies.
Un homme s'imposa par rapport à son camarade. Morrigan le détailla rapidement ; il était plus élégamment habillé que ses compagnons ici présents, plus attentif à son apparence d'une manière générale. Elle se demanda s'il était marin, capitaine ou commerçant profitant des mers pour faire des affaires.

" Enchantée monsieur de Villa Lobos."
Elle avait fini par s'habituer à cette manie du baise-main dont on la gratifiait presque régulièrement lorsqu'on se présentait à elle. Elle s'inclina simplement légèrement en réponse à celui-ci avant de se présenter à son tour.
"Je me nomme Morrigan Carter, gérante de la boutique du même nom en ville. Certains de vos amis ont du entendre parler de moi ; j'ai une bonne clientèle appartenant à votre corps de métier. Mais je ne viens pas là pour démarcher davantage." rit-elle. Puis penchant légèrement la tête de côté, elle continua : " Quoique ma venue soit en lien étroit avec ma profession... J'ai signé un contrat avec la ville pour m'occuper du ravitaillement des dispensaires en draps et autres linges de lit et compresses. Avant de pouvoir m'attaquer à la partie purement pratique de la conception, je dois me fournir en matières premières : coton, lin et laine. "
Elle ne parla pas de quantités, de délai ou de budgets. Ces détails venaient toujours en second lieu.

" A vous de voir désormais ce que vous pouvez faire d'agréable pour me satisfaire... " conclut-elle en reprenant les propos d'Armando.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marionnettiste
MJ
avatar

Messages : 153

MessageSujet: Re: [Contrat n°1] Marchandages au port   Mar 29 Juil - 13:06

Le jeune marchand se redressa et écouta avec attention les dires de Mademoiselle Carter. Un contrat avec la ville ? Il est vrai que la situation sanitaire s'était beaucoup dégradée dans la cité ces derniers temps suite à l'épidémie. Cela avait d'ailleurs eu un effet désastreux sur les affaires...

Cette histoire était cohérente avec les derniers événements et même s'il ne les avaient pas vécu directement, il pouvait se fier sans trop de risques à la parole de mademoiselle Carter. Par conséquent, n'importe quel fournisseur digne de ce nom pouvait flairer ici la bonne affaire juteuse, et surtout l'assurance d'un revenu plus régulier et plus stable que de se cantonner à de simple demandes privées. Armando n'y faisait bien sûr pas exception et c'est avec un large sourire qu'il répondit à la demande de la jolie marchande.

"Eh bien Miss Carter, il y a tellement de choses agréable que je sais faire et qui pourrait vous satisfaire ! Mais je sens que vous êtes ici uniquement pour vous en tenir aux affaires !" Dit-il avec un sourire charmeur

" Je peux absolument tout trouver, et beaucoup de vos concurrents font régulièrement appel à moi pour des fournitures de toute sortes...

Mais je n'ai qu'un seul navire à ma disposition et je suppose que si la demande provient de la ville, vous ne devrez pas vous limiter qu'a quelques torchons et serviettes vendue occasionnellement..."


A partir de là il était assez facile de deviner où Armando voulait en venir. C'est bien connu un produit fini de quelques gramme demande parfois plusieurs kilos de matière première pour être fabriqué. Si la demande est importante pour mademoiselle Carter, cela signifiait qu'Armando devrait renoncer aux commandes de ses autres employeurs et remplir ses câles uniquement pour répondre à la demande d'une seule marchande. Toute la question était donc de savoir entre deux choix, lequel était le plus rentable.

Le jeune marchand n'était pas un idiot, la preuve en était qu'il avait immédiatement cerné ce que sous entendait la première demande innocente de la demoiselle. Laissant de côté son sourire, il répondit alors avec une pointe de scepticisme.

"Mettons que je connaisse justement une île agricole, spécialisée dans la production de matériaux textiles, et qui aurait bien besoin d'un peu de stabilité pour faire vivre ses habitant... Et mettons que je vous propose d'aller à leur rencontre pour lier contact...

La ville serait-elle prête à me dédommager le manque a gagner auprès de mes autres clients ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: [Contrat n°1] Marchandages au port   Mar 29 Juil - 14:21

Lorsqu'Armando plaisanta sur d'autres moyens en sa connaissance pour la satisfaire, Morrigan se contenta d'hocher la tête. Ah ces hommes... Heureusement il ne divergea pas longtemps et ne se préoccupa que des affaires. La jeune femme se rassura en entendant qu'elle était tombée sur l'un des principaux transporteurs locaux en matière de textile. Elle se demanda pourquoi elle n'en avait pas entendu parler jusque là... Ses contacts avec des concurrents étaient rares effectivement et elle s'était débrouillée toute seule pour se départir de cette ville. Elle n'avait déjà pas à se plaindre que son commerce fonctionne bien, alors qu'elle ne disposait vraisemblablement pas de toutes les pièces nécessaires à son arc. Faire appel à des fournisseurs locaux était bien plus rentable ; cette information ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde, bien que le moment ne soit pas venu de penser à ses propres affaires.

" Vous supposez bien... "
Elle le laissa cependant continuer le fil de sa pensée sans intervenir. Elle savait déjà à ce stade quelle pourrait être la requête qui suivrait.
Le "mettons" qu'il employa alors à deux reprises tira un nouveau sourire à la commerçante. Puis vint la question qu'elle attendait.

" Je ne peux me porter garante de rien vis-à-vis des responsables de cette ville. Cependant... je suis sure que vous ne perdrez pas un sou dans cette affaire. Je m'explique... " répondit-elle. Elle s'interrompit un instant, cherchant la meilleure façon de commencer ses explications.
" Pour le moment, je suis seule. Seule à avoir contracté ce contrat, mais également seule pour la conception des biens demandés. Quand bien même je trouverais deux ou trois personnes pour m'épauler dans cette tâche, le temps de réalisation sera encore pas mal long suivant l'état de la matière première fournie. Si celle-ci doit n'être que des ballots de laine à peine tondues, des boules de coton et des fibres de lin juste effilées, je ne vous demanderais jamais des cales pleines de denrées qui peuvent pourrir dans les entrepôts d'ici avant même que j'ai eu le temps de les utiliser. Ce qui serait non seulement dommage mais surtout une pure perte financière. Pour les fournisseurs, vous, moi, la ville... "

Avec une courte pause, elle reprit, fixant toujours son interlocuteur droit dans les yeux.

" Le contrat qui pourrait nous lier l'un et l'autre sera au moins du moyen terme, voire du long terme, mais cela sans rapport avec cette affaire particulière. A vrai dire, je pense que les détails dépendront de cette rencontre que vous me proposez. Et au besoin, à la suite de cela, j'irais également toucher quelques mots aux responsables de Clavinia. "

La blonde était persuadée qu'une rencontre avec ces paysans serait bénéfique pour tous. Peut-être pourrait-elle les convaincre de commencer le travail de transformation de la matière première, ce qui l'avantagerait grandement dans son entreprise actuelle mais ce qui leur permettrait également pour la suite de vendre plus chère leur production.

" Qu'en dites-vous ? Si vous préférez remettre votre "mettons" à une décision plus unanime après que j'ai dialogué avec les producteurs, je respecte votre choix. Mais dites-moi juste alors quand nous partons. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Contrat n°1] Marchandages au port   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Contrat n°1] Marchandages au port
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A Valider] Port-Guyet
» Dans le port d'Amsterdam ...
» Is it necesary open any port in my Internet router?
» [Loi] statut juridique de la noblesse et du port de titre
» Le contrat féodal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Port :: Quais-
Sauter vers:  
Google