AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Barbotages et bavardages en eaux chaudes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Sam 3 Mai - 16:00

La première fois que Morrigan était venue aux thermes, c'était professionnel. La gestionnaire lui avait passé commande d'un ensemble de nouveaux uniformes pour ses employés, hommes et femmes, car les anciens modèles commençaient à ressembler davantage aux serviettes qu'ils confiaient aux clients qu'à des vêtements décents. Les lavages réguliers ainsi que les conditions de travail -humidité et chaleur- avaient fini par avoir raison des textiles de ces uniformes. La jeune femme s'était donc rendue aux thermes afin de procéder aux mesures de l'ensemble du personnel. Il était bien plus simple que ça soit elle qui se déplace que l'inverse.
Ainsi, avait-elle découvert les lieux.
Et quel ne fut pas son admiration pour le principe même de cet établissement ! Elle qui avait testé une source chaude durant sa mission de cueillette de fleurs... ne rêvait plus que de pouvoir recommencer cette expérience délassante. La grande bassine qui lui servait à se baigner chez elle lui semblait si ridiculement petite... Aussi quand on lui fit visiter le bâtiment, en remerciement de son déplacement, elle avait trouvé l'endroit idéal.

Elle se présentait aujourd'hui pour livrer les uniformes achevés. Dans chaque main, et sur l'une de ses épaules, un lourd sac de toile rempli jusqu'à son comble de vêtements d'un blanc pur. Les coupes étaient larges pour permettre une transpiration plus discrète ainsi que des mouvements amples. Le coton utilisé se lavait facilement et pouvait supporter des lavages très réguliers dans des bains bouillonnants pour conserver sa blancheur. Elle avait réalisé deux uniformes par employé, d'où la quantité qu'elle devait se transporter ce jour. Mais fournir un effort ne l'embarrassait pas quand il s'agissait de faire plaisir à des clients. Et à la première ébauche fournie, la propriétaire avait manifesté une grande satisfaction. Carter n'avait pas besoin de davantage.

Déposant ses encombrants paquets devant la porte, elle frappa à celle-ci et fut accueillie avec un grand sourire par un dénommé Maxim. Un de ses collègues alla chercher la patronne, tandis que l'employé aidait la jeune femme à entrer ses colis.

" Vous avez réussi à porter tout ça depuis chez vous ? " demanda-t-il surpris.
" Quand on veut, on peut ! " répondit-elle avec un sourire soulagé d'être arrivée à bon port. " Vous ne répéterez pas que j'ai fait de nombreuses haltes durant le trajet... "

La propriétaire se présenta rapidement et salua le travail effectué. Une fois la transaction achevée, elle fit disparaître les sacs d'un signe de tête à ses employés mais ne donna pas congés immédiatement à la commerçante.

" Pour la peine que vous vous êtes donnée à arriver jusqu'ici et pour l'excellent travail accompli... je vous offre un moment de détente dans nos bains. Vous pouvez y rester aussi longtemps que vous le souhaitez. " déclara la grande dame aux cheveux de jaie.

" Vraiment ?! "
Elle n'en croyait pas ses oreilles ; pourtant dès l'entente de cette proposition, ses yeux s'étaient mis à briller d'envie. Elle essaya de retrouver ses esprits pour formuler des remerciements, alors que tout son visage exprimait déjà sa joie et sa reconnaissance à cette idée.
" Merci beaucoup pour cette offre ! Puis-je en profiter dès à présent ? "

" Bien sur ! " Elle leva la main et une petite rousse se présenta rapidement à leurs côtés. " Corail, veux-tu bien t'occuper de mademoiselle Carter. Elle a accès à l'ensemble de nos services. "
L'employée inclina la tête avec un "oui madame" et invita Morrigan à la suivre jusqu'aux vestiaires. Cette dernière n'en revenait toujours pas de sa chance. Corail lui remit une grande serviette immaculée et lui indiqua son casier pour déposer ses affaires.

" Merci ! " sourit la blonde en défaisant son corsage. Elle se rendit compte à ce geste pourtant simple qu'elle avait effectivement bien forcé sur ses épaules. Un bain chaud lui serait très utile. Mais elle se dit qu'elle essayerait peut-être aussi les bains froids... ce jour-là ou une prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neyla Dietricht

avatar

Messages : 23
Age : 22
Localisation : En mer !

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Dim 4 Mai - 3:11

Ah les thermes, ce lieu de détente, d'amusement parfois, de rencontre, cet endroit chaleureux et accueillant où tout le monde était de bonne humeur. Cet endroit chiant à mourir mais pourtant nécessaires pour les gens comme Neyla.Elle y passait pratiquement tout les jours, un impératif pour les gens qui vivent dans la rue au jour le jour. Il n'y avait globalement rien à faire là-bas et jamais rien ne s'y passait. C'était trop calme et le fait que ça soit en publique gênait quelque peu Neyla même si il n'y avait que des femmes autour d'elle. Elle y alla en fin d'après midi, sur les coups de 18 heure, moment creux pour les tavernes où les ivrognes avaient finis depuis un bout de temps leur apéro du midi et se préparaient à l'apéro du soir... Elle arriva à l'entrée, celle qui semblait être la patronne la salua, l'appelant toujours "madame Dietricht" puisqu'elles n'avaient jamais parlé plus de 5 secondes à chaque fois, Neyla ne cherchant pas à s'éterniser dans le coin.

Neyla prit la serviette qu'on lui donnait et se dirigea seule vers les vestiaires. Elle commença à se dévêtir pour ranger ses vêtements et effets personnels dans les petits placards refermables à clé qui étaient à leur disposition, mettant tout ce qu'elle avait dans l'un d'entre eux. Il n'y avait pratiquement personne, les gens venant en général plutôt le matin ou le soir mais c'était plutôt une bonne chose à vrai dire, c'aurait été encore plus pénible s'il fallait en plus être entouré de dizaines d'autres femmes. Au moment de fermer son casier, elle se retourna en donnant doucement et sans faire exprès un coup d'épaule à une autre fille, une blonde, faisant tomber un bracelet de son casier. Elle ne fit qu'un simple signe de tête pour excuse, ou pas, et finalement Neyla noua ses cheveux et se prépara à pénétrer dans les thermes, laissant le bracelet au sol, ne l'ayant même pas remarqué. Il était beau et semblait plus ou moins précieux, pas du genre que porterait une noble mais quand même assez cher pour que n'importe qui ne puisse pas l'avoir.

La première chose qu'elle remarqua une fois dans la salle des bains, comme à chaque fois, c'était que l'air chargé d'humidité et chaud était difficilement respirable et qu'il lui faudrait un petit temps d'adaptation. Ensuite, elle observa toute la salle et vit qu'il n'y avait pas vraiment grand monde dans le vaste espace qui leur était alloué. Elle se rinça rapidement avant d'aller dans le bain pour se laver, envisageant peut être d'aller dans le bassin par la suite. Elle se lava rapidement puis entra doucement dans le bassin. Elle resta près du bord et commença, comme toujours, à apprécier ce moment. Elle posa les coudes et la tête sur le bord et ferma les yeux, espérant pouvoir se détendre au maximum avant de reprendre son quotidien, ne pensant plus à rien, en tout cas à rien d'important, laissant ses pensées partir sans aucun contrôle. Elle pourrait rester ainsi des heures si elle n'était pas interrompue ou si elle n'avait rien d'autre à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Dim 4 Mai - 11:47

Tandis qu'elle se dévêtait, une autre cliente entra et fit de même. De part son métier, Morrigan n'avait aucun problème avec le corps des autres ; elle n'avait cependant pas l'habitude d'avoir à quitter ses vêtements devant ces mêmes autres qu'elle habillait. Elle s'occupa alors simplement de ses affaires, se contentant dans un premier temps de les plier sur le banc à côté d'elle, tournant le dos à l'autre femme. Elles les mirent dans les casiers au même moment et tandis qu'un léger coup d'épaule la fit se retourner, la commerçante loucha involontairement sur la forte poitrine de sa vis-à-vis. Non par envie, coquinerie ou autre équivoque qui pourrait émoustiller certains. Non, elle se demanda alors quel type de soutien cette femme pouvait bien porter et si ça lui était confortable au quotidien. Déformation professionnelle...
Elle ne prêta pas plus attention au bracelet qui tomba par terre que celle qui contribua à cette chute. Elle ne portait aucun bijou ; elle n'en portait pour ainsi dire jamais et surtout pas lorsqu'elle travaillait. Donc tandis qu'elle ajustait son paquetage d'habits dans le casier, il n'y manquait rien qui puisse attirer son attention.

La blonde mit cependant le pied dessus juste en partant vers les bains. Elle se pencha pour ramasser ce sur quoi son pied avait buté. Une pièce simple mais en argent ce qui dénotait un goût certain et un niveau de vie acceptable pour pouvoir se payer ce bijou. A moins qu'il ne s'agisse d'un cadeau. Morrigan pensa alors que ce bracelet devait appartenir à la cliente qui l'avait précédée au bain.
Elle se rendit alors dans la pièce suivante, redécouvrant les lieux après des semaines de travail. Où la rousse avait-elle tourné ? Première salle, non... Ce devait être dans la suivante alors : celle du bassin d'eau chaude.

Ses pieds nus savourèrent quelques instants la chaleur qui lui chatouillait les orteils. L'air était saturé de chaude humidité et un léger brouillard semblait envahir les lieux. Elle n'eut pourtant aucun mal à repérer celle qu'elle cherchait. Elle se défit de sa serviette, la posa sur un des bancs entourant le bassin et entra à son tour dans l'eau. Sans peine, elle retrouva la sensation qu'elle avait expérimenté dans le bassin naturel. Un délassement immédiat, tandis que l'eau qu'elle brassait autour d'elle pour avancer semblait masser sa peau.

" Excusez-moi... Est-ce à vous ? "
Même si elle avait contrôlé que ce bracelet était en argent, elle l'avait tenu hors de l'eau durant les quelques mètres qu'elle avait parcouru dans le bassin pour rejoindre l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neyla Dietricht

avatar

Messages : 23
Age : 22
Localisation : En mer !

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Lun 5 Mai - 3:25

Neyla se tenait là, immobile, se délectant de ce moment si agréable au milieu de sa journée. Sentant qu'elle commençait à sortir trop de la réalité, Neyla releva la tête doucement, regardant autour en se frottant les yeux puis commença à se balader dans le bassin, ne laissant que sa tête dépasser et faisant de larges mouvements circulaires pour aider au déplacement dans l'eau. Neyla profita de ce moment pour repenser à tout ce à quoi elle aurait à faire face une fois sortie d'ici, cherchant à analyser tout ça à tête reposée. Deux ou trois transactions qui semblaient s'être mal passées, un marchand pas encore payé et une personne qui ne lui avait pas encore versé une petite fortune perdue aux jeux. Heureusement, Neyla avait prit un bracelet en argent ou un truc du genre en guise de caution. Le gars semblait tout paniqué "Il a une valeur sentimentale en plus d'une réelle valeur matérielle !" disait-il tandis qu'elle le rangeait dans sa poche. Bah, c'était pas important et Neyla ne comprenait pas que l'on puisse s'attacher à quoi que ce soit. Valeur sentimentale... c'était stupide... Enfin tant que ça le poussait à payer elle se moquait bien du pourquoi et du comment.

Le gars devait revenir ce soir même et Neyla comptait bien l'attendre de pied ferme dès lors qu'elle sortirait des thermes. Restait plus qu'à trouver un moyen pour qu'elle ne se fasse pas doubler, pour peu que le gars vienne effectivement. Peut être tout ça n'avait été qu'une simple manipulation orchestrée par un génie en la matière. Quoique ça aurait été étonnant étant donné la façon d'être du gars. A moins que ça ne fasse aussi partie du plan ? Neyla soupira bruyamment et grimaça, c'était frustrant de réfléchir à ces choses, elle était plutôt du genre à pouvoir tout planifier quand il y avait ce genre de choses mais là il y avait trop d'inconnues, trop de possibilités reposant sur un gars qu'elle avait vu à peine deux heures durant lesquelles elle s'était simplement employée à le plumer sans discuter outre-mesure. Elle fut coupée dans sa réflexion lorsqu'une personne lui adressa la parole, entendant une voix de femme disant quelque chose que Neyla n'entendit pas vraiment.

La rousse reconnu tout de suite la personne qui se trouvait en face d'elle, c'était la fille qu'elle avait heurté un peu plus tôt. Neyla se recula un peu, se méfiant. Qu'est ce qu'elle voulait ? Se venger ? La menacer pour qu'elle ne recommence pas ? Ensuite Neyla remarqua qu'elle avait quelque chose dans la main. Un bracelet... son bracelet !

-"Ah ! Où vous l'avez trouvé ?"

Neyla ne put cacher sa surprise. La blonde avait peut être forcé son casier ? non peu probable. Peut être était-il tombé... ah oui, c'était surement ça ! Mince... Peut être allait-elle lui demander quelque chose en échange, ou alors il ne valait vraiment rien et Neyla s'était bel et bien faite rouler... Bon sang ! Neyla eut du mal à dissimuler sa frustration. Quoi qu'il arrive, elle devait récupérer ce bracelet pour en avoir le coeur net. La fille n'avait peut être aucune idée de sa valeur, mais à aucun moment l'idée qu'elle ne le lui ramène simplement par bonté ou honnêteté ne lui traversa l'esprit. C'était trop inhabituel pour elle, il y avait forcément un piège quelque part que ce soit de la part de la blonde ou bien de l'homme qui lui devait de l'argent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Mar 6 Mai - 8:49

La cliente parut surprise de voir le bijou dans la main d'une autre. Mais la blonde ne s'en offusqua pas et répondit directement à la question qui lui était posée.

" J'ai failli marcher dessus dans les vestiaires. " Elle ajouta même : " Les bracelets de cheville, ça existe mais celui-ci est bien trop étroit pour ça..." Elle n'en avait pas vu beaucoup, pour ne pas dire aucun qui fut porté, car ce genre d'accessoires correspondait davantage à des femmes exerçant des professions où leurs chevilles pouvaient être aisément visibles. Sinon, il n'y avait aucun intérêt à arborer un bijou que personne ne pouvait voir. Du moins, c'était ce que pensait la jeune femme. Elle se demandait si cela valait le coup qu'elle passe commande pour ce type de bijou... Elle avait bien quelques femmes légères parmi ses clientes mais elles venaient finalement rarement dans sa boutique ; c'était plutôt elle qui faisait le déplacement. Il fallait qu'elle y réfléchisse...

Tenant toujours le petit objet, elle continua à l'attention de la jeune femme en face d'elle : " Vous savez, vous pouvez le porter dans l'eau ; c'est de l'argent, ça ne s’abîmera pas. "
Pour faire une démonstration de ses dires, elle plongea la main tenant le bracelet dans l'eau. En le ressortant, elle affichait une expression proche du "tadam". Toute à son idée, elle n'avait pas remarqué une seconde l'expression changeante de la rousse.

Sans prévenir et sans se demander si cela pouvait déranger, Morrigan lui attrapa alors délicatement le poignet et lui passa le bijou. Lorsque le cliquetis se fit, elle lança un vif " Voiiilà ! " en accentuant bien sur les voyelles de ce mot.
" Comme ça, vous ne le perdrez plus. Ça serait dommage, il est très joli. "

Ravie de sa bonne action du jour, la commerçante affichait un air jovial. Non qu'elle ait besoin de se forcer beaucoup pour rester souriante...
Elle enchaîna, histoire de profiter de cette mésaventure qui se terminait bien pour faire une nouvelle connaissance : " Au fait, je m'appelle Morrigan Carter. J'ai terminé une grosse commande pour l'établissement et pour ma peine, je peux profiter des bains. Vous venez souvent ici ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neyla Dietricht

avatar

Messages : 23
Age : 22
Localisation : En mer !

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Mar 6 Mai - 21:40

Elle avait failli marcher dessus ? Cela corroborait la possibilité selon laquelle Neyla avait fait tomber le bracelet par terre devant son casier... Elle devrait faire plus attention à l'avenir se dit-elle. Mais bon, pour l'instant ce qui importait c'était de récupérer le bracelet. L'inconnue semblait s'y connaître un peu, peut être travaillait-elle dans ce genre de secteurs, bijoutière ou simplement achat et revente. En tout cas elle s'y connaissait mieux que Neyla qui ignorait complètement l'existence de ces fameux "bracelets de cheville", mais y avait-il seulement un intérêt à savoir que cela existait ? Les bijoux c'était pas son truc alors un bracelet de cheville... c'était vraiment ridicule de s'intéresser à ça, enfin en tout cas ça n'avait absolument aucun intérêt à ses yeux. Neyla ne bougeait pas, regardant simplement la jolie blonde parler. Elle lui expliqua qu'il pouvait aller dans l'eau, qu'il était en argent... en argent ?! Voilà qui apportait un éclairage nouveau sur la nature de cet objet si important. Mais il valait peut être même plus que ce que le gringalet lui devait ? Hmm, il faudrait qu'elle y réfléchisse mais en tout cas c'était une très bonne nouvelle pour peu qu'elle réussisse à le récupérer.

Pendant qu'elle y réfléchissait, elle sentit la main de l'inconnue lui saisir délicatement le poignet. Neyla n'eut pas de mouvement de recul ni rien, elle regardait simplement son poignet tandis que l'inconnue y attachait simplement le bracelet, visiblement contente d'elle. Pourquoi ? Qu'est ce qu'elle avait à y gagner ? Neyla regardait le bracelet maintenant à son poignet, sentant toujours la chaleur des mains de l'autre fille sur son avant bras. Elle répondit d'un simple hochement de tête à la phrase suivante de la blonde, n'ayant pas totalement écouté, se posant pleins de questions quant à la suite. Neyla reporta son attention sur le jeune femme, mettant sa main autour du bracelet attaché à son bras, tandis qu'elle lui disait son nom.

-"Euh... je m'appelle Neyla, juste Neyla ça suffira... Et disons que je viens ici tous les jours quand je peux, sinon au moins un jour sur deux... Et merci pour le bracelet, il est... important. Comment savez-vous qu'il est en argent ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Mer 7 Mai - 17:55

" Enchantée Neyla ! "
S'il était une chose dont on ne pouvait douter, c'était bien la sincérité de la blonde en disant ses mots. Elle ne se demanda pas pourquoi l'inconnue ne lui donnait qu'un prénom alors qu'elle-même s'était retenu de donner ton curriculum vitae une seconde auparavant. Il y avait pas mille raisons qui pouvaient expliquer pourquoi elle s'en tenait au strict minimum, mais pas une seule de ces questions ne lui traversa l'esprit. Trop naïve ? Trop insouciante ? Trop confiante en l'autre ? Peut-être un peu de tout ça, car il était vrai que Morrigan prenait les gens comme ils venaient. Il le fallait bien pour son travail ; son ouverture aux autres était une qualité qu'elle ne pouvait pas renier.

" Oh vous en avez de la chance ? J'habite un peu loin pour ne venir que pour ça... D'autant que j'ai de quoi me laver à la maison. Mais une fois de temps en temps, je pense que je reviendrais. C'est tellement apaisant une eau bien chaude comme celle-là... " soupira-t-elle d'aise.
A parler autant, on pouvait se demander si une séance complète en compagnie de la commerçante était vraiment reposante... Mais pour elle, il était évident qu'elle retrouvait, avec un peu d'intimité supplémentaire -si on exceptait le fait qu'on partage le bain avec d'autres représentantes de son sexe-, ce qu'elle avait expérimenté dans le bassin naturel dans l'arrière pays.

La rousse lui demanda alors comment elle avait su que le bracelet était en argent. La jeune femme sourit à pleines dents avant de répondre.
" J'ai l’œil et l'habitude. Vous voyez sa brillance, son lissage, sa finition nette. Et il est plutôt léger et élégant. C'est plus difficile d'être précis et délicat avec des métaux plus... bas de gamme dirais-je. Certains artisans ajoutent un petit poinçon pour indiquer que c'est de l'argent. Là, il n'y en a pas ; mais ça m'a sauté aux yeux que c'en était. Pas que j'en manipule non plus tous les jours... "

Tout d'un coup, elle se demanda quelque chose... La dénommée Neyla lui avait-elle demandé cela parce qu'elle ignorait elle-même de quel matériau il s'agissait, ou voulait-elle simplement savoir comment on pouvait faire la différence avec un métal de moindre qualité ?
Pour en avoir le cœur net, elle posa la question : " Vous ignoriez qu'il était en argent ? Auquel cas, il faut aller remercier celui qui vous l'a offert, car il ne s'est pas moqué de vous. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neyla Dietricht

avatar

Messages : 23
Age : 22
Localisation : En mer !

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Ven 9 Mai - 2:40

Ah Neyla avait de la chance, ça devait être ça... Ne pas avoir de maison à elle, dormir à l'auberge, s'attirer des ennuis presque tous les jours, être obligée de venir ici tous les jours pour essayer de garder un semblant d'hygiène au milieu de toute cette crasse qui composait son quotidien, ouais ça devait surement être de la chance. En même temps, Neyla se voyait difficilement acheter une maison, se lever à horaire fixe le matin, fonder une famille et s'encombrer de toutes ces choses futiles qui composaient la routine des gens "normaux". C'était quand même bizarre. Cette fille visiblement plutôt sympa était troublante, comme si Neyla et elle avaient toujours vécu à côté, dans la même ville mais dans un univers totalement différent. Elle était souriante, aimable, ouverte et gentille alors que Neyla était plutôt du genre réservée, calculatrice, moqueuse et tricheuse. Elles n'avaient pas du tout le même point de vue sur quoi que ce soit et Neyla se dit que ça risquait de s'annoncer très intéressant pour la suite. S'il y en avait une ?

La commerçante lui expliqua brièvement le cheminement qui l'avait conduite à affirmer que le bracelet était en argent tandis que Neyla observait le précieux objet noué autour de son poignet. Alors c'était bien vrai, il était du genre précieux, plus que tout ce qu'elle possédait d'autre. Neyla pouvait s'en acheter un comme celui-ci mais c'était bien superflu et ça ne rentrerait pas forcément dans son budget, elle qui faisait déjà tout pour économiser et garder de côté un maximum d'argent pour l'avenir.
-"Je vois" Répondit-elle doucement à l'explication très professionnelle de la blonde.

Elle pourrait peut être savoir comment reconnaître un véritable bijou précieux d'une simple breloque à l'avenir, en tout cas si c'était grossier car elle ne pourrait pas s'affirmer experte en une fois. Probablement jamais d'ailleurs. Enfin bon, la commerçante sembla intriguée par la méconnaissance de Neyla à propos de son propre bijou et lui demanda une clarification. Le remercier ? Peut être bien. M'enfin si elle le gardait, le pauvre gars ne se contenterait probablement pas d'un simple remerciement. Surtout s'il avait une quelconque réelle valeur du coup. En tout cas, la remarque fit sourire Neyla qui pouffa doucement de rire avant de répondre.

-"Oh oui, je ne manquerait pas de l'en remercier, soyez-en sure. Au fait, vous avez dit que vous aviez une commande avec l'établissement, dois-je en comprendre que vous êtes commerçante ou quelque chose dans le genre ? Vous faites quoi exactement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Dim 11 Mai - 15:17

La rousse l'écoutait avec attention expliquer comment elle s'y prenait elle-même pour reconnaître de l'argent. Sa méthode n'était pas infaillible et elle était loin d'être une experte en la matière mais il fallait mieux avoir ce coup d’œil que pas du tout et se faire arnaquer. Voilà bien une chose que la marchande ne comptait pas laisser arriver. Son esprit commercial ressortait toujours lorsqu'il le fallait ; après tout, le sang de générations de commerçants coulait dans ses veines.

Lorsque Neyla pouffa un instant de rire, Morrigan se demanda ce qu'elle avait pu dire de drôle... Puis sans se formaliser longtemps, elle répondit :

" Oui je suis commerçante et couturière. Je vends et conçois, au besoin, des vêtements et quelques accessoires. Vous qui venez souvent ici, vous verrez bientôt les nouveaux uniformes de travail de toute l'équipe. " termina-t-elle avec un air ravi sur le visage.

Suivant la tournure naturelle de la conversation, la blonde enchaîna alors, toute heureuse de profiter d'une nouvelle rencontre : " Et vous Neyla... que faites-vous dans la vie ? "
Qu'il était facile d'oublier le lieu où elles se trouvaient... et surtout la tenue qui n'en était pas une, dans laquelle elles se trouvaient.



[HJ : Désolée, c'est pas très long ni fourni.. mais je suis pas très inspirée car fatiguée... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neyla Dietricht

avatar

Messages : 23
Age : 22
Localisation : En mer !

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Jeu 15 Mai - 4:14

La jolie blonde était donc couturière et vendeuse, intéressant. Quoique non en fait, c'était un métier plutôt banal et sans grand intérêt aux yeux de Neyla qui ne releva pas spécialement mais écoutait quand même Morrigan lui expliquer qu'elle avait fourni les nouveaux uniformes des employés des thermes avec un brin de fierté et l'air assez ravie de cela. Bof, Neyla n'avait jamais vraiment fait attention aux uniformes des gens ici, elle n'avait même pas du tout fait attention aux employés ici et, elle qui venait tous les jours, n'aurait même pas été capable de reconnaître un des employés si elle le croisait en dehors du bâtiment. Enfin bon, cela expliquait effectivement comment elle avait pu avoir un minimum de formation pour reconnaître les métaux précieux bien que cela n'avait pas grand rapport avec la couture.

La rouquine s'intéressa un peu plus à la discussion lorsque son interlocutrice lui demanda sa profession à elle. Comment dire... Elle n'en avait pas vraiment, enfin pas au sens strict du terme avec des employés, des horaires ou n'importe quoi de ce genre. Surtout que ce qu'elle faisait pour gagner sa vie n'était que passager et elle espérait que cela ne durerait pas bien longtemps, voulant reprendre la mer éventuellement ou trouver une occupation plus mouvementée. Enfin bon, Neyla leva les yeux au ciel et répondit simplement en cherchant les mots qui expliqueraient le mieux.

-"Eh bien... à une époque j'ai fait de l'exploration avec tout un équipage, on vivait des trésors et autres trucs qu'on trouvait, sinon depuis bah... J'ai pas vraiment de métier à proprement parlé, je vis de ce que je trouve et je me débrouille avec les quelques trucs que je sais bien faire. Rien de bien impressionnant."

Comment expliquer qu'on arnaquait des gens en trichant aux cartes ? En tout cas elle ne trouva pas comment mieux l'expliquer sans trahir sa façon malhonnête de jouer, même si Neyla n'appelait pas ça de la tricherie mais de la "stratégie" alors que ça revenait finalement au même. Ne voulant pas forcément qu'on la questionne davantage sur le sujet, la rousse chercha à enchaîner sur autre chose.

-"Et vous vivez dans la ville depuis longtemps ? Je veux dire, vous êtes originaire d'ici ou vous y êtes venue plus tard en quête d'affaires ou pour une autre raison ?"

Mouais, elle aurait pu trouver mieux mais ça devrait faire l'affaire pour le moment. En tout cas, Neyla commençait à avoir trop chaud et elle désirait sortir d'ici mais elle ne voulait pas finir la discussion comme ça, et en plus elle se sentait un peu redevable envers celle qui lui avait rapporté si gentiment ce bracelet visiblement si précieux. Elle soupira doucement et la regarda dans les yeux.

-"Je commence à étouffer un peu, on pourrait aller continuer cette discussion ailleurs, qu'est-ce que vous en dites ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Sam 17 Mai - 17:37

" Une aventurière ? " Cette question rhétorique fut suivie d'un whoo admiratif. Une aventurière, une vraie. De ce qu'elle disait, il était question de trésors et d'équipages... peut-être même de truandages et de magouilles pour réussir à survivre avec une vie pareille. Du moins, c'était ce que la commerçante s'imaginait. Les histoires lues lorsqu'elle était plus jeune étaient remplies de ces stéréotypes. Elle n'aurait cependant pas cru qu'elle rencontrerait pour de vrai une de ces spécimens, femme qui plus est. Mais, il était aussi vrai que voilà finalement peu de temps, elle avait aussi eu l'immense "joie" de tomber nez-à-nez avec des bandits de grand chemin... Donc finalement, pourquoi était-elle surprise ?!


" Du coup, pourquoi avoir abandonné la mer pour s'installer à Clavinia ? Surtout pour n'avoir pas trouvé de véritable profession pour y vivre. "
Oui, elle s'interrogeait. Les gens qui ne travaillaient pas lui semblaient toujours étranges. Elle n'avait pas été élevée dans l'optique de rester sans rien faire. Même être femme au foyer lui semblait une tâche autre plus proche de ce qu'on pouvait appeler un métier, bien qu'elle n'éprouvait pas la moindre envie de tomber dans cette routine-là. Comment pouvait-on vivre, exister, être sans travail ? Il était vrai que Clavinia était un peu différente de tout ce qu'elle avait connu jusqu'alors ; mais il lui semblait tout aussi impossible de rester oisif si on voulait pouvoir manger tous les jours.
Du coup, elle n'avait pu s'empêcher de poser cette question au combien personnelle à une parfaite inconnue. Car, oui connaitre le prénom -et uniquement le prénom qui plus est- d'une personne ne permet pas de dire qu'on la connait et que ce n'est plus un-e inconnu-e.

Puis elle enchaîna comme si de rien n'était. Sans prendre vraiment la mesure de sa question indiscrète.
" Je suis arrivée il y a quelques mois, pour ouvrir mon propre magasin, voler de mes propres ailes, loin du confort familial et des facilités que ça m'apportait. Mais je reste en contact avec ma famille qui me fournit la plupart de mon stock de vêtements et de tissus. Encore que les goûts en matière de mode soient différents ici. Donc il faut que je m'adapte. Je crée, j'essaye ; c'est passionnant. Je ne regrette pas d'avoir fait le voyage en tout cas. "
Elle parlait, parlait. N'étant finalement interrompue que par une requête de Neyla. Cette dernière lui confia commencer à suffoquer à rester dans ce bassin chaud.

" Oh ?! " Elle-même n'en était pas encore à ce stade mais elle s'inclina, car après tout, elle avait envie de continuer à bavarder.
" Je vous suis. Il y a un bassin froid il me semble non ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neyla Dietricht

avatar

Messages : 23
Age : 22
Localisation : En mer !

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Sam 24 Mai - 3:01

Une aventurière, mouais pourquoi pas... Elle ne s'était jamais considérée comme vraiment aventurière surtout comparé aux autres gars qui étaient dans l'équipage mais bon, après tout vu de l'extérieur c'était plus ou moins ça. En tout cas la jolie blonde semblait assez impressionnée par cet état de fait mais Neyla n'y porta guère attention, les gens avaient tendance à s'étonner de tout ce qui n'avait pas de rapport direct avec leur propre monde et visiblement les deux femmes vivaient dans deux univers diamétralement opposés. Cependant Neyla s'arrêta un moment sur la question qui suivit. Encore une question bien plus lourde de sens que ce que pouvait imaginer la vendeuse avec son air un peu naïf et ses questions montrant une ignorance totale de tout ce que pouvait vivre une personne pratiquant "l'aventure" comme qui dirait. Neyla répondit dans un soupir, levant les yeux au ciel.

-"Eh bien, disons que je n'ai plus vraiment de compagnons ou d'équipage pour partir à l'aventure... Mais bon, je me débrouille pour pouvoir vivre correctement par moi-même, n'en doutez pas.

Morrigan confirma ce que pensait Neyla, elles ne vivaient pas du tout dans le même monde toutes les deux. C'était une vendeuse issue d'un milieu assez privilégié duquel elle avait décidé de partir pour vivre d'elle-même bien qu'encore pouponnée par sa famille qui l'aidait dans son commerce alors que Neyla ne se souvenait même pas avoir connu ses parents. Elle se demanda si elle aurait vécu de la même manière si elle avait eut la même situation de départ, une famille, de l'argent et tout ça pour finalement arriver à vivre dans le système même si Clavinia n'était pas forcement le meilleur endroit pour ça. Quel ennui cela aurait été. Vivre chez soi sans qu'aucun réel imprévu ne survienne en fantasmant sur les histoires des aventuriers qui parcourent les mers et tout ce qui va avec. 'fin bref, ce n'était pas important d'autant plus que sa vie actuelle n'était pas spécialement attrayant mais bon. Elle se concentra à nouveau sur la discussion lorsque la commerçante reprit la parole.

-"oui tout à fait, allons-y, suivez-moi."

Neyla sortit du bassin, ramassa sa serviette et se dirigea vers le bassin froid.

-"Vous ètes donc couturière ? Je pourrais venir voir ce que vous avez ou ce que vous pouvez faire, j'ai un peu du mal à trouver des tenue adaptées à mon gabarit dans les endroits que je fréquente d'habitude, j'imagine que vous comprenez de quoi je parle n'est ce pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morrigan

avatar

Messages : 190
Age : 30

MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   Ven 30 Mai - 17:32

L'expression de Morrigan passa de la curiosité à la réserve pudique lorsque la rousse lui expliqua que c'était l'absence de compagnons qui l'avait fait quitté sa vie nomade.
" Oh pardon ! " dit-elle véritablement désolée d'avoir mis les pieds dans le plat... Ce ne devait pas être un sujet facile à aborder pour l'ancienne aventurière, surtout que celle-ci semblait avoir particulièrement apprécié son existence sur les mers. La commerçante se sentait assez mal d'avoir ainsi gaffée alors que ses intentions étaient "louables" (si on reconnait que la curiosité peut avoir des aspects louables...).

Mais Neyla ne s'offusqua pas longtemps et l'invita donc à la suivre en direction du bassin suivant. Elles pourraient y utiliser des gants exfoliants pour gommer leur peau, tout en profitant d'un air bien plus respirable. Ce fut en quittant l'eau que Morrigan se rendit véritablement compte de la torpeur de cette pièce.
La jeune inconnue avec qui elle bavassait lui fit alors part d'un problème typiquement féminin, mais particulièrement criant en ce qui la concernait. Sa silhouette n'était véritablement pas aisée à vêtir, tant sa poitrine était volumineuse.
" Oh oui ! Sachez que tout commence et tout finit par un bon maintien. Dès les sous-vêtements, vous devez vous sentir à l'aise pour que les habits que vous aurez par dessus vous soient agréables à porter. Après, je peux effectivement arranger ou refaire des modèles qui vous plairaient. "
Sans pudeur particulière, elle toucha alors sa propre poitrine : " On ne peut pas dire que je sois coutumière du problème personnellement... " et d'un rire entendu, elle continua : " Mais je suis tout à fait à même de vous conseiller et de créer ce que vous souhaitez pour votre confort. "
Un peu protocolaire comme propos, si on excluait le lieu où elles se trouvaient et la tenue qui les recouvrait à cet instant précis, à savoir un bout de tissu un peu molletonné.

" Je n'ai pas vu vraiment ce que vous portiez en arrivant ici... mais vous aimez plutôt quoi ? Des vêtements pratiques j'imagine ? pour bouger facilement ? " Puis elle se rendit compte qu'elle parlait boulot alors qu'elle était là pour faire une pause et se reposer. Il fallait dire que la limite était mince pour la demoiselle tant son office la passionnait.
Elle plaqua ses mains sur sa bouche, rendant instable la serviette qui lui enserrait le buste. Puis elle lâcha d'un air désolé : " Dites-le moi si je vous embête... hein ?! Oh ! "
La serviette avait chu... car ce qui devait arriver arriva...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Barbotages et bavardages en eaux chaudes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbotages et bavardages en eaux chaudes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauna et source d'eau chaude !
» reflet des eaux > batiments
» Vieux couples cherche soupes chaudes sans croutons (ACCEPTEE)
» [besoin d'aide : viandes chaudes et froides] -> Résolu
» Gibraltar en eaux profondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Hôtellerie et Service :: Thermes-
Sauter vers:  
Google