AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucille



Messages : 33
Age : 24

MessageSujet: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Lun 31 Mar - 20:31

-Qui revoilà ?! Je commençais à m'inquiéter pour vous !
-Il ne fallait pas ! C'est seulement que je ne me sentais pas assez en forme pour venir, Yago.

Souriante, j'allai m'asseoir au bar, face au tavernier qui faisait reluire le zinc.

-Ça m'étonne qu'il n'y ait pas encore des trous, à force de frotter de la sorte. Je peux même me voir dedans aussi bien que si ça avait été un miroir.
-Bah ! Si c'est pour refléter de belles demoiselles comme vous, je continuerai jusqu'à ce que les bras m'en tombent !
Je ne pus m'empêcher de rire à sa remarque.

-Alors, vous prenez un café ?
-Oui, avec un peu de...
-Noix de muscade, c'est parti ! J'ai fini par retenir ce que vous preniez. C'est quand même la...euh...septième fois que vous venez en deux semaines.
-Déjà ? Le temps passe si vite... Surtout en bonne compagnie et autour d'un bon café.

Je regardais l'homme s'affairer derrière son comptoir, malmenant son moulin à café. Il s'était tu le temps de moudre les grains, mais ce quadragénaire barbu gardait rarement le silence si longtemps.

-Vous ne l'avez toujours pas trouvé, l'homme de votre vie ?
-Hahahaha ! Je n'ai jamais dit que c'était l'homme de ma vie, c'est juste un inconnu qui m'a volé mon coeur.
-Oui, mais quand même, vous venez presque tous les matins en espérant le croiser. Oh ! Ce n'est pas pour me déplaire, il m'a apporté une jolie cliente qui achète mon stock de café. D'ailleurs celui-ci est nouveau, il provient d'une île isolée du gouvernement. Il paraît qu'ils ne gardent que les meilleurs plans. Donc, pour vous raconter toute l'histoire...

Et voilà Yago parti dans la péripétie du grain ! Il était des compagnies des plus agréables, toujours de bonne humeur, il voyait la vie avec bonhomie et avait toujours quelque chose à dire. Il parlait fort et faisait de grands gestes.

Il avait raison sur un point. C'était grâce à « l'inconnu aux cheveux verts » que je venais ici quand mon corps me le permettait. Si je ne m'étais pas lancée dans l'enquête du meurtre de Madame Violaine, jamais je n'aurais connu « le Radeau ».  L'établissement se trouvait dans une petite ruelle, pas très loin du port. L'extérieur ne payait pas de mine, mais le patron avait tout mis en œuvre pour que l'intérieur soit reluisant et à l'épreuve des marins qui venaient s'y attabler le soir. Un d'entre eux m'avait dit que l'homme que je cherchais se rendait de temps à autre au Radeau, pour prendre son premier verre de la journée. Chose qui m'arrangeait fortement étant donné que l'individu était un oiseau nocturne qui fréquentait les salons de jeux à un moment où je ne pouvais m'y rendre. Je maudissais une fois de plus ma lycanthropie. Je me demandais comment la petite Madame Violaine l'avait rencontré. C'était ma patiente la plus effacée, il lui arrivait de parler si bas, que je ne parvenais pas à la comprendre. Elle avait de magnifiques yeux pâles. La pauvre venait parce qu'elle souffrait de rhumatismes, ses doigts étaient méchamment tordus, comme les branches d'un vieil arbre. Les rares fois où je l'avais vue s'animer c'était lorsqu'elle me parlait de « son petit jeune » qui était si gentil avec elle. Enfin, maintenant c'est du passé. Pauvre dame.

-Je dois vous avouer qu'il est venu, il y a deux jours. Je n'avais pas trop envie de vous le dire pour ne pas vous décourager dans votre recherche...

Yago posa la tasse  en porcelaine, fumante. Je m'étais demandée comment avait-il eu l'idée d'en acheter tout en travaillant dans cette zone de la ville.
-Qui ?
-Bah ! A votre avis ? Le joueur aux cheveux verts ! L'homme de votre vie !

Oui, je n'avais pas voulu dire au tavernier que je recherchais l'homme pour une histoire de meurtre et j'avais inventé cette histoire, qui n'engageait que moi. Du coup, il m'en parlait au moins deux fois à chacune de mes visites.
-Évidemment, il est venu sur les trois jours où, je n'étais pas là, persiflais-je.
-Je ne lui ai pas parlé de vous, comme convenu, ajouta-t-il en faisant un clin d’œil.

Je lui souris.

-Merci Yago, je peux vraiment compter sur vous. Heureusement que vous êtes là pour éponger mon cœur amoureux.
-Ça, c'est parce que vous m'achetez une des boissons les plus chères, sinon, il y aurait longtemps que je vous aurais chassée.
-Je le savais que je le payais trop cher, ce café !
-Vous avez le sourire du tavernier en prime, et ça, ça n'a pas de prix.
-Effectivement.

La porte s'ouvrit et un individu corpulent s'y engouffra.  

-Salut Paulo, je t'sers une bière ?

Le-dit Paulo leva le pouce et alla s'asseoir au fond de la salle.

-Toujours aussi bavard à ce que je vois.
-Il faut lui pardonner, il a perdu sa fiancée à cause du mal noir.
-Oh ! Je suis désolée, je n'étais pas au courant.
-C'est quand même une belle saloperie ! Vous n'avez pas peur de l'attraper avec les patients que vous côtoyez ?
-Si je devais l'attraper, je l'aurais déjà. On ne peut pas s'arrêter de vivre pour autant. Une expédition est partie à la recherche d'un ingrédient qui manquerait à l'antidote. Mademoiselle Grintfelt a envoyé la composition du remède aux médecins de la ville. Je l'ai déjà pré-préparé. Nous sommes obligés d'attendre. Pour le moment, tout le monde doit se contenter de soigner les symptômes.
-Ce n'est pas facile. Attendez, je reviens, je vais donner sa bière à l'homme.

La porte s'ouvrit à nouveau et... il était là. Je devrais dire : Enfin là ! L'homme pour qui j'avais arpenté la ville, durant des jours et des jours, questionnant dockers, marchands, taverniers pour le retrouver, avant de finir par monter la garde ici, tous les matins depuis près de deux semaines. Et tout cela, en devant tenir le cabinet.

Pourquoi s'être donné autant de mal ? Peut-être parce que je m'ennuyais et que j'en avais marre de ma petite routine. Peut-être parce que je trouvais qu'élucider un meurtre ressemblait à diagnostiquer une maladie. Peut-être aussi parce que la mort de ma patiente avait été mise sur le compte d'un cambriolage qui aurait mal tourné et que...la connaissant, je savais dire qu'elle n'aurait pas eu la force nécessaire de résister et que, du coup, le « voleur » n'aurait pas eu à s'acharner comme ça sur elle. Et que cet homme aux cheveux verts était ma seule piste. Ça faisait beaucoup de « et que ». Bref, je ne savais pas trop y répondre. Maintenant qu'il était face à moi, je me sentais un peu bête de  m'être lancée dans de pareilles investigations. Mais n'aimant pas l'idée du travail inutile, je n'allais pas m'arrêter là. J'entendais Yago monologuer dans le fond. Heureusement qu'il n'était pas à côté, sinon, je n'aurais pas su l'aborder.

-Vous savez, un jour, cette couleur de cheveux vous jouera un tour. Vous devriez faire plus attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hat



Messages : 46

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Mar 1 Avr - 19:07

Le matin… Une invention cruelle des hommes pour torturer ceux qui gagnent honnêtement leurs vies dans les ombres, comme moi. Heureusement, dans leurs grandes ingéniosités, les marchands ont trouvé un remède à ce mal : le café! Comme depuis une semaine, il faut que je surveille les bateaux arrivant sur l'ile, et pour ça, le mieux, c'est de combiner mes deux besoins, ce qui me donne plusieurs options. Aujourd'hui, je retourne au Radeau, le petit troquet avec un patron particulièrement loquace.

La différence d'odeur que l'on a en ouvrant la porte du bistrot est impressionnante. Une seconde je sens la brise marine, l'air salin, et une seconde plus tard, les effluves d'alcools et la poussière soulevés tente de faire la même avec mon estomac. Pas de chance pour eux, je suis bien trop entrainé sur ce terrain! Alors que je rentre paisiblement en trainant des pieds, quelqu'un se met a me parler.

C'est d'un ton las que je réplique "Si seulement vous saviez combien de fois on m'a dit ça… Juste que là je ne suis pas vraiment d'humeur, je viens de me lever."

Dans un pur acquis de conscience, je vérifie qui vient de me parler. Et là, je reste sur le cul : une personne que je n'avais jamais vue! Et de plus, c'est une vision… agréable pour une heure si peu avancée.

"Bon, maintenant que c'est fait, sous tout les termes, je peux savoir pourquoi vous me cherchiez? Et n'essayez pas de me séduire, je vous préviens, ça ne servirai plus à rien."

Malgré tout, j'ai des choses a faire, en particulier, me réveiller : "Yago, un café et un p'tit verre serré!" Dis-je en me rapprochant du comptoir. Alors que j'attends d'avoir le patron qui réagi, je me tourne vers la jeune et folie femme, et espère en savoir plus sur son histoire, mes deux yeux restant fixés sur la douce créature étant dirigé de manière... particulière vas t'on dire.

_________________
La vie est un jeu, et je suis du genre à parier

Spoiler:
 


Dernière édition par Black Hat le Mar 26 Aoû - 11:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucille



Messages : 33
Age : 24

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Ven 4 Avr - 20:35

Je suivis son regard.

-Vous avez l'air de vous intéresser à l'anatomie humaine, j'ai quelques planches d'écorchés, je pourrai vous en prêter, mais bon, n'en étant pas une, je vous demanderai de me regarder dans les yeux ou dans une autre direction si ma personne ne vous plaît pas.

L'homme se redressa légèrement et fit mine de remettre son chapeau en place. Je ne pouvais que distinguer ses lèvres. Il avait l'air amusé par ma remarque.

-Oh ! Yago ! Je reprendrai bien un deuxième s'il-te-plaît.

Le tavernier m'adressa un sourire complice. Je regrettais d'avoir inventé une pareille histoire pour cet homme. C'était moi ou il avait parlé de séduction ? Je ne voyais pas aucun rapport avec ce que j'avais pu dire. Le bruit du moulin à café emplit la pièce.

-Pourquoi vous séduirais-je ? Vous ne connaissez rien de mes intentions. D'ailleurs, c'est un peu culotté d'imaginer que je vous cherchais. Je cherche quelqu'un comme vous, mais je ne sais si c'est vous.

Je me rendis compte que trop tard qu'il avait dit « servirait plus à rien » et non « servirait à rien ». Tant pis ! Au moins, il saura que je n'avais pas l'intention de le faire. Je me demandais comment Madame Violaine avait été amenée à connaître cet individu. Il avait l'air trop jeune pour être son amant, quoi que rien n'était impossible. Plus probablement son fils, mais, elle ne l'aurait pas désigné comme elle le faisait. Je retournais toutes les hypothèses dans ma tête. Un tueur à gage ? Impossible. Un neveu ? Peut-être. Une bonne âme qui l'aidait à faire les courses ? Il n'en avait pas l'air. Deux tasses fumantes arrivèrent devant nous, ainsi qu'un petit verre qui devait contenir le remontant du monsieur.

-Demoiselle Lucille, avez vous goûté la différence par rapport au café de la fois dernière ? Il est quand même plus franc, n'est-ce-pas ?

Bon... Si j'avais voulu donner un autre nom, c'était rappé. Je n'avais rien trouvé de particulier au café qu'il m'avait servi. J'avais l'impression que c'était le même. Peut-être à cause de la muscade. Néanmoins, je ne voulais pas lancer mon interlocuteur dans un débat, j'appuyai donc, dans son sens.

-Mh. C'est vrai qu'il est différent. La prochaine fois, je ne prendrai pas de noix avec, afin de mieux profiter des arômes. Je dirai qu'il est même un peu plus piquant.

En disant ces derniers mots, je suppliai le tavernier du regard, de me laisser seule et désignai mon compagnon de comptoir. Je le vis devenir rouge sous sa barbe.

-Ah...euh...Il faudra me le rappeler quand même, on prend vite une habitude. Bon...euh...Je dois laver le sol, dans le fond du bar...Si vous avez besoin de quoi que ce soit, appelez-moi.

-Merci, dis-je souriante.

Je me tournai, gênée et un peu perdue dans ce que je voulais dire.

-Excusez-moi. Bon, pour revenir à ce que je disais. Connaissiez-vous Madame Violaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hat



Messages : 46

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Jeu 17 Avr - 23:16

Si on me donne le choix, pour l'instant, je vais regarder ailleurs, car c'est ailleurs que se trouve les informations intéressantes, comme le regard que les deux autres viennent de s'échanger, ce genre de petites informations là, qui très vite font la différence. J'attends, très civilisé, que l'on m'informe enfin du pourquoi je suis cherché, mais non sans payer, c'est le minimum.

Après un court échange de leur part, le tenancier part, et j'ai enfin eu le droit a ma question. Lors que je l'entends, je ne peux m'empêcher de ricaner un instant.

"Si je connais une femme dont le nom de famille serait Violaine? C'est un peu près sûr, après ça dépend de laquelle vous parlez…"

Ha, la naïve! Comme si j'allais répondre dès le début, révélant mes cartes avant même de connaître la mise! En jeu comme en amour, ou dans la vie, je me dois d'être impitoyable.

"Vous vous attendiez à quoi? Je connais au moins la moitié des personnes de la ville, et je ne me trompe pas sur le fait qu'encore plus de gens me connaissent au moins de visu."

"Donc, je me demande : Qui cherchez vous? Et es-ce que ça vous gêne que l'on en parle assis, Lucille?" Dis-je en montrant des sièges, stratégiquement placés au niveau de la devanture, celle là même qui donne vue sur les bateaux arrivant au port.

Si c'est juste une personne aux cheveux verts, je ne suis pas le seul, j'en connais au moins 3 autres, et il se peut que ce soit juste un chiffre bas, et dans ce cas, elle est mal barrée… Enfin bon, je sais vers qui l'aiguiller pour l'aider, mais avant de la rediriger, il faut aussi que je sache pourquoi cette recherche : après tout, si je la prends de vitesse, je pourrais revendre l'information!

_________________
La vie est un jeu, et je suis du genre à parier

Spoiler:
 


Dernière édition par Black Hat le Mar 26 Aoû - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucille



Messages : 33
Age : 24

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Jeu 24 Avr - 15:54

"Si je connais une femme dont le nom de famille serait Violaine? C'est un peu près sûr, après ça dépend de laquelle vous parlez…"

*Mais celle-là, on ne l'oublie pas...*

"Vous vous attendiez à quoi? Je connais au moins la moitié des personnes de la ville, et je ne me trompe pas sur le fait qu'encore plus de gens me connaissent au moins de visu. Donc, je me demande : Qui cherchez vous? Et est-ce que ça vous gêne que l'on en parle assis, Lucille?"

-Pas du tout, je pensais vous faire la même invitation.

J'emportai ma tasse et m'assis à l'endroit qu'il avait désigné. J'étais un peu étonnée qu'il choisisse la table située au niveau de la fenêtre qui donnait sur le port. J'avais l'impression que c'était le genre d'homme à s'asseoir dans l'endroit le plus sombre qu'il puisse trouver. Peut-être devait-il surveiller quelque chose ?

-Excusez-moi, je ne pensais pas que le nom de famille « Violaine » était aussi courant.

Je bus une gorgée du "meilleur café du gouvernement" .

-Elle s'appelait Ingrid et elle avait 62 ans. Elle a été tuée lors du cambriolage de son domicile, il y a de ça moins d'un mois.

Je m'appuyai contre le dossier inconfortable du siège.

-Est-ce-que vous la connaissiez ? Parce que, si ce n'est pas le cas, c'est que je me suis trompée de personne et je ne vais pas vous parler de quelqu'un qui vous est inconnu, n'est-ce-pas? Il y a déjà assez de rumeurs dans cette ville.

Les dockers déchargeaient des caisses sous le regard d'un intendant qui ne semblait pas satisfait de la vitesse d’exécution de la tâche. Je voyais mal l'homme au chapeau être le coupable. Il devait avoir trempé dans des combines pas très claires, mais aller jusqu'à tuer... Je ne pensais pas. Il y avait eu trop de rage...ou de folie dans cette mort. Lui, avait l'air d'être un animal à sang froid, obligé de calculer et d'apprécier tous les risques avant de se lancer. Oui, c'était ça, il me faisait penser aux serpents. *Il ne te reste plus qu'à voir s'il est venimeux.* Cette pensée me fit frissonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hat



Messages : 46

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Dim 27 Avr - 19:33

Assez de rumeur en ville? Il n'y en a jamais assez, surtout celle dont je peux tirer de l'argent! Avant de répondre, je bu d'une traitre le petit remontant, l'alcool me réveille bien mieux que n'importe quelle autre substance. Une fois cet instant de réconfort prit, c'est affligé d'un grand rictus laconique que je réponds enfin… à ma façon.

"Un nom n'est qu'une donnée falsifiable facilement, mais un âge est bien plus compliqué à modifier. Vous n'imaginez pas le nombre de faux noms que j'ai entendu" Et prononcés, mais ça, je le garde pour moi. Je n'aime pas mentir, ce qui est paradoxal dans mon domaine d'activité, mais je m'égare.

Les yeux perdu dans le vide, je réfléchi à voix haute, résumant le peu d'information que j'ai. "Ingrid Violaine, 62 ans, Violaine étant son vrai nom… Hum, même si toutes les femmes ont éternellement 25 ans, certaines ont des traces visibles, et avec un si bel âge, je vais considérer que ça se voit." Hum, définitivement, je ne pense pas connaître d'humaine aussi âgée, par contre, une vampire… Non, elle se ne serait pas morte durant un cambriolage, ils sont trop puissant pour ça.

De ma mémoire, je ne peux sortir qu'une réponse négative à la redoutable question de mon interlocutrice. Je ne peux décemment pas le lui dire, esquive de question en cours ]"Donc, elle serait morte il y a un mois? C'est triste pour elle, mais je ne cambriole pas les gens, je suis un homme respectable, même si je connais plusieurs personnes le faisant." Restant aussi sérieux que je le peux, je réitère ma question

"Ainsi donc, dites moi qui vous cherchez, il se peut que je vous aiguille dans une direction sans que vous n'ayez à prendre un autre mois pour ça. Comme ça, grâce au temps gagné, vous en aurez bien un peu pour que l'on partage un repas, non?" Halala, mes mauvaises habitudes qui ressortent… Je retire mécaniquement mon chapeau pour le mettre sur la table, et je regarde le port. Dommage, ma cible n'est pas encore là, mais ça ne saurait tarder, enfin… J'espère.

_________________
La vie est un jeu, et je suis du genre à parier

Spoiler:
 


Dernière édition par Black Hat le Mar 26 Aoû - 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucille



Messages : 33
Age : 24

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Mar 29 Avr - 19:27

-Ainsi donc, dites moi qui vous cherchez, il se peut que je vous aiguille dans une direction sans que vous n'ayez à prendre un autre mois pour ça. Comme ça, grâce au temps gagné, vous en aurez bien un peu pour que l'on partage un repas, non?

Qu'est-ce que ça voulait dire, cette proposition d'aiguillage ? Il ne la connaissait pas ? Pourquoi ne le dit-il pas clairement ? Pourquoi est-il obligé de tout contourner ? C'est agaçant !

Je serrai les mâchoires. J'étais déçue et les semaines passées à sa recherche m'apparaissaient comme des ricanements. L'homme posa son chapeau à côté de lui. Je ne pus m'empêcher d'admirer ses yeux verts. Il avait raison si je ne voulais pas perdre un nouveau mois, il fallait que je lui en dise un peu plus. S'il avait quelque chose à m'apprendre, ce mois ne serait pas si perdu que ça.

J'acceptai sa proposition. J'interpellai Yago qui vint vers nous avec le sourire du gars qui s'imagine que tout se passe pour le mieux.

-Nous aimerions manger, est-ce possible ?
-Mais bien sûr, jeunes gens ! Je n'ai pas de carte, mais je peux vous citer ce que j'ai sous la main. Alors, niveau viande, j'ai du lapin et de la volaille, je crois qu'il me reste un peu de porc quelque part. Niveau poissons, j'ai tout ce que vous voulez, il me suffit de descendre 30mètres et j'ai le plus grand garde-manger de la mer, toujours frais. Niveau légumes....

Je le soupçonnai d'avoir fait exprès de ne pas avoir de cartes, simplement pour avoir le plaisir de parler.

-Je prendrai une dorade et des légumes à la vapeur, s'il-te-plaît. Et un verre de vin.

Je n'étais pas fort enthousiasmée par le repas qui se dessinait. Je préférais la viande, le plus souvent bleue, mais j'essayais de l'éviter déjà pour prévenir les parasites qui l'affectionnaient autant que moi et parce que ça se rapprochait du régime alimentaire du loup. Je ne supportais pas ces changements minimes de ma personnalité, les légumes que j'aimais tant, me semblaient si fades maintenant... Il y avait cependant un bon côté, il m'avait rendue plus forte mentalement. A part de moi-même, je n'avais, pour ainsi dire, plus peur. Étonnamment, je devais faire plus attention, comme si on m'avait ôté une sécurité.

-Madame Violaine était l'une de mes patientes. Il faut savoir que la majorité de mes patients est composée de personnes âgées qui viennent autant pour leur rhumatismes que pour leurs soucis de cœur, métaphoriquement parlant. Donc, il est courant qu'elles me racontent des bribes de leurs vies. C'est l'une d'entre elle qui est venue frapper à ma porte, pour me dire qu'on avait retrouver Ingrid Violaine, morte dans son appartement. Je m'y suis rendue. Bien que l'on ait catégorisé sa mort comme étant un cambriolage qui aurait dérapé, je suis certaine que ce n'est pas le cas. Sa tête était emplie de contusions, un de ses bras avait été disloqué et son dos était rempli d'ecchymoses. Si ça avait été un simple cambriolage, un coup porté à la nuque aurait suffit, et encore, cette dame était tellement fragile qu'il aurait été facile de l'enfermer dans une des pièces de sa maison. Soit le cambrioleur cherchait quelque chose en particulier, soit il s'agit d'une vengeance. Du coup, j'ai cherché dans les tréfonds de ma mémoire, tout ce qu'elle m'avait pu raconter. Elle n'était pas fort bavarde. Elle m'a parlé deux ou trois fois, d'un homme jeune, je ne sais pas ce que ça vaut, vu son âge, aux cheveux verts qui l'emmenait se promener ou était venu lui rendre visite. Je pense qu'elle l'aimait sincèrement. Vous auriez dû la voir, on aurait dit une adolescente ! Je suis désolée, je n'en sais pas beaucoup plus sur le physique de l'individu, elle me parlait surtout de ce qu'elle ressentait.

Je réfléchissais à d'autres éléments.

-Ah si ! Elle m'a dit qu'il boitait légèrement et que ça l'amusait de marcher à côté de lui parce que ça lui rappelait les canards qu'elle avait dans sa cour lorsqu'elle était jeune. Est-ce que ça vous dit quelque chose ?

Je ne l'avais pas vu boiter ou serait-ce que marquer un peu. Je me sentais bien bête. J'avais l'impression que mon enquête allait tourner court.

-Je ne sais même pas comment vous appeler. On a prononcé plusieurs fois le nom de Black Cat, mais, je pense que j'ai mal compris et que ça doit être Black Hat, dis-je en séparant les deux mots, en référence à votre chapeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hat



Messages : 46

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Mer 7 Mai - 16:37

Enfin, elle arrête de se débattre et semble aller dans mon sens! Certes, je lui ai presque forcé la main pour ce repas, mais c'est elle qui a prit la décision finale! Mais encore une fois, Yago vient trainer une oreille indiscrète. "Pour moi ce sera deux soles légèrement caramélisées, merci bien." Que ce soit mon regard ou le très beau de Lucille, les deux portent pour l'heure le même message : part, nous avons à discuter sérieusement. Heureusement le patron l'a bien compris, et sort en grommelant a moitié.

Alors qu'elle commence à énumérer tout ce qu'elle sait, je ferme les yeux, pour mieux les assimiler. Patients, rhumatismes, sait voir les différences entres différentes blessures, à l'écoute des gens. La femme en face de moi est médecin, j'en suis sûr. Par contre, elle est innocente, complètement étrangère au monde de la nuit. Lors du rajout de détail concernant la démarche, là, ça fuse : des boiteux, dans le fond, il n'y en a pas tant que ça, mais je n'en connais aucun aux cheveux verts, par contre, je sais qui peux le savoir…

Un nom… Elle n'avait pas écouté ce que j'avais dit tout à l'heure? "J'ai bien des noms ici, chacun me nomme de manière différente, aussi n'hésitez pas a trouver votre manière de faire. Une fois ceci fait, lorsque vous m'appellerez, j'arriverai, certes en prenant mon temps, mais j'arriverai toujours, tôt ou tard." Ceci étant éclairci, je peux enfin répondre au cœur du problème, la raison pour laquelle je suis ici, a cette table, avec cette femme, en train d'attendre un repas qui viendra sûrement bien trop tard.

"Mais maintenant que j'ai la confirmation que vous cherchez un homme aux cheveux verts, je vais pouvoir vous donner le meilleur conseil possible : je ne vous apprendrais pas que vert n'est pas une couleur naturelle pour les cheveux, et je sais de source sûre qu'il n'y a à l'heure actuelle que 3 coiffeurs qui font cette couleur en teinture. Mieux encore, il n'y a qu'un seul fournisseur pour le colorant!" D'habitude, j'aurai fait payer pour cette information, mais là, j'ai un peu plus urgent que de jouer au chat et à la souris, même si c'est pour me dédouaner d'un meurtre.

Mon éternel comparse, mon rictus moqueur rejoint mon visage alors que je fini ma plaidoirie "A vous le choix : vous pouvez y aller seule, avec moi, ou me faire confiance. Je vous déconseille le premier, et je doute que le dernier vous convienne, bien qu'il ferai gagner du temps." Du moment qu'elle ne choisi pas la première solution, les deux me conviennent : passer une journée en compagnie d'une belle femme, ou alors, pouvoir revendre quelques informations… les deux sont tout aussi précieux!

_________________
La vie est un jeu, et je suis du genre à parier

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucille



Messages : 33
Age : 24

MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   Mar 16 Déc - 0:03

Quel homme bizarre... Ne pouvait-il être clair, ne serait-ce qu'une seule fois ?

-Pour commencer, je pense que je vous appellerais Black Hat, puisque c'est le nom qu'on m'a donné. D'ailleurs, ça n'a pas l'air d'être important pour vous, un nom. Ensuite, comment pourrez-vous savoir que je vous appelle ?

Je n'attendais pas une réponse à cette dernière question. L'attitude pseudochevalresque de l'individu était drôle, voire plaisante.

-Donc, j'ai le choix ? J'ai plutôt l'impression qu'il n'y en a qu'un qui n'a pas l'air trop mauvais. Je pense qu'il serait plus judicieux, du moins pour moi, de vous accompagner. Je ne peux vérifier vos informations et celles-ci pourraient être tout à fait fausses ou vous pourriez vous tirer sans m'aider, parce que cela ne vous regarde pas. Mais bon, puisque vous l'avez proposé, je suis plus que satisfaite de cette situation intermédiaire.

Il semblait satisfait de ma réponse. Ma présence lui faisait-il plaisir ? Je ne parvenais pas à comprendre.

Yago vint déposer les couverts et mon verre de vin et repartit en cuisine. Je regardai négligemment les premiers, à la recherche d'un poinçon.

-Maintenant, je suis embêtée. Je dois assurer des consultations cet après-midi. Mais, je ne peux vous laisser partir comme ça. D'un autre côté, rien ne me dit que vous comptiez faire ça aujourd'hui... Alors que faisons-nous ?

Mon interlocuteur regardait dehors. Maintenant, j'en étais sûre, il devait surveiller quelque chose.

-Attendez-vous quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[PV Black Hat] Le Meurtre de Madame Violaine, Chapitre premier: Le Radeau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA CAMPAGNE DES TENEBRES (Chapitre Premier)
» Chapitre de motards / Désormais des black templars :)
» Questions au sujet des Black Templars
» Maitre de chapitre Archangels
» [40 k] space marines VS black templars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Tavernes-
Sauter vers:  
Google