AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Epidémie] Simple visite a domicile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Black Hat

avatar

Messages : 46

MessageSujet: [Epidémie] Simple visite a domicile   Mar 5 Nov - 22:40

Le mot avait circulé vite, très vite : la tenancière de la Mouette Riante était allée voir un médecin. Il y a eu ceux qui se sont moqué de l'information, d'autres qui l'ont jugés non pertinente, et les gens comme moi. Sans le cerbère, le lieu est grand ouvert, et il y a moyen de se faire beaucoup d'argent très rapidement pour les plus malins.

Alors que j'étais "personna non grata" dans la place, car fauteur de trouble aux yeux de la tenancière, aujourd'hui, sans instructions particulières, je rentre sans le moindre problème, et m'installe tranquillement à l'une des nombreuses tables libres en ce début d'après midi.

Il n'y a qu'un seul serveur en salle actuellement, l'autre au bar, et je me sens un peu seul au monde, un verre à la main, dans une pièce surchauffée, même par rapport aux habitudes de la tenancière. Aucun doute, la rumeur se confirme, elle est malade, et une maladie assez grave pour l'empêcher de faire le service, ce qui est d'autant plus mon affaire.

Je reste ici un certain temps, profitant d'un repos bien mérité après une très courte nuit. J'enchaine quelques verres de plus, et surtout, j'observe les lieux : faiblesse des fenêtres, position du bar et de la supposée cachette d'argent, je garde absolument tout en mémoire autant que faire se peux. Cette nuit, je viendrai récupérer – et un peu plus – ce que je dépense actuellement.

C'est donc dans cet état de somnolence paisible, que je m'endors, du moins, je crois m'être endormi, avant de me réveiller par mon instinct : un cheval approche, ce qui rituellement voulait dire 'personne riche'. Mais déception, ce n'est qu'un centaure qui passe les portes. Tant pis… Dans le doute, j'écoute quand même ce qu'il dit aux serveurs, les renseignements sont après tout mon gagne pain.

_________________
La vie est un jeu, et je suis du genre à parier

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 28
Age : 34

MessageSujet: Re: [Epidémie] Simple visite a domicile   Mer 6 Nov - 12:09

Le regard absent, Aymar se dirigea vers la Mouette Riante. Préoccupé par ce qu'il était en train de comprendre, il n'en oublia pas pour autant de relever les signes annonciateurs de la catastrophe. De nombreux commerçants de la rue avaient leurs habitudes dans la célèbre auberge, aussi le jeune homme ne fut guère étonné d'entendre des quintes de toux provenir des différentes échoppes, quand elles n'étaient pas tout simplement fermées.

Tout cela n'avait rien à voir avec l'une de ces maladies honteuses, que traînaient les habitués des bordels. D'ailleurs, il était bien placé pour savoir qu'une hygiène de vie monacale ne suffisait pas à vous préserver de ce mal étrange. Non, tout cela avait quelque chose de bien plus pernicieux, de plus effrayant. En fait, ça lui rappelait les histoires que son père bipède lui racontait, sur les prémices des grandes épidémies comme celle de la peste qui avait autrefois ravagé l'une des colonies de l'Empire.

C'est avec une expression de profonde inquiétude qu'il pénétra dans l'établissement, constatant sans surprise que la salle était bien moins vivante qu'à l'accoutumée. Le quadrupède s'approcha du comptoir et interrogea la personne qui y officiait. Contient de ne pouvoir se pointer avec ses gros sabots en proférant des accusations, il prétexta avoir une information à transmettre à Pepi, ce qui n'était pas entièrement faux.
Seulement, on lui apprit que la tenancière n'était pas de service car elle avait eu d'autres affaires à traiter. Son interlocuteur prit toutefois la peine d'ajouter qu'il pouvait peut être attendre un peu, car la Naga était revenue depuis un moment déjà et qu'il n'était donc pas exclu de la voir en salle d'une seconde à l'autre. Le Centaure acquiesça à la proposition et commanda une moretta.

Une pirouette au pas plus tard et l'humanoïde prit place à une table adjacente à celle d'un curieux personnage chapeauté. Un postérieur en suspension, il attendit sa boisson tout en épiant discrètement un client ventripotent, dont le col de sa chemise crasseuse largement ouvert laissait entrevoir une tâche noire de mauvaise augure.
Le son du fond de son verre de café heurtant sa table tira le dénommé Ayling de ses pensées. Il songea alors que tout cela n'était peut être qu'une perte de temps et qu'il ferait mieux d'aller consulter Nina, qui avait surement une idée de ce qui se tramait ici. Mais, comme une réponse à son dilemme intérieur, deux marins en grande conversation pénétrèrent dans l'auberge.

« Tu vas finir par cracher tes poumons si tu continue comme ça ! dit le premier.

- Je sais, je sais... Mais j'ai voulu aller voir le médecin qui vient du continent, mais elle n'était pas là ! C'est vraiment ma veine d’attraper froid durant notre semaine de congé ! » maugréa le second.

En entendant ces mots, Quat'pas ne put contenir une expression d'abattement. Nina était sa carte joker et voilà qu'elle était partie battre la campagne !

« Où peut-elle donc bien être ?!... » laissa-t-il échapper à voix basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hat

avatar

Messages : 46

MessageSujet: Re: [Epidémie] Simple visite a domicile   Sam 16 Nov - 23:00

Intéressant… Alors, comme ça, le cheval ne voulait pas seulement parler a la tenancière, mais donner une 'information'. La réponse de l'homme n'est pas en reste : présente sans se montrer? Définitivement, il y avait une chose suspicieuse là-dessous, et si je peux découvrir quoi, j'aurai un moyen de pression monumental.

Alors que j'observe discrètement le centaure prendre - tant bien que mal - place juste à coté de moi. Il est manifestement concentré, et son regard est focalisé sur un autre client. Manifestement, c'est la crasse qui attire son regard, ou alors… Une tâche noire? Vu sa propreté, il a du se saloper en mangeant ou par tout autre biai.

Le second évènement intéressant est bien sûr les hommes rentrant soudainement dans l'établissement. Un regard rapide, et je constate qu'il s'agit juste de deux matelots de l'Enjambeur des Mers, actuellement à quai, mais juste de passage. La discussion étant terriblement banale, la réaction de la table d'à coté se trouvait juste extraordinaire.

Définitivement, l'humanoïde a des choses à cacher, et bien que je n'entende pas ce qu'il dit, je sais lire sur les lèvres. J'avais acquis ce talent fort utile pour ma profession il y a un certain temps, et pas un jour ne se passe sans que j'ai à l'utiliser. Je crois qu'il est temps d'entamer une conversation…

"Vous savez - dis-je en me tournant vers la table d'à coté - je pense que les coussins situé à coté de l'âtre sont fait pour que les non-humains s'installent confortablement." Pas mon meilleur mouvement, mais la suite arrive "Car si vous attendez, comme moi, Pepi, vous risquez de ne pas tenir bien longtemps dans cette position." Je fais signe au serveur pour recommander la même chose "Ça doit être important, vu a quel point vous êtes tendu… Ou alors, vous n'êtes pas habitué à ce bar?"

_________________
La vie est un jeu, et je suis du genre à parier

Spoiler:
 


Dernière édition par Black Hat le Mar 26 Aoû - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 28
Age : 34

MessageSujet: Re: [Epidémie] Simple visite a domicile   Lun 25 Nov - 19:48

Un autre éclat de voix vint à nouveau interrompre les divagations mentales du Centaure. Encore moins enclin au copinage qu'à l'ordinaire, Aymar se contenta de dévisager son interlocuteur en silence. Ce dernier ne lui inspirait aucune confiance... Peut être l'étrange couleur de ses cheveux, ce chapeau derrière lequel il semblait se dissimuler, ou son regard rappelant étrangement celui d'une vipère ?

Toujours est-il qu'il engageait la conversation, cherchant à se montrer serviable - une attitude des plus louches sur cette île, de l'avis de notre quadrupède. A moins qu'il ne cherche un moyen d'éloigner un humanoïde, dont il ne saurait souffrir la proximité ?!

D'abord irrité par cet étrange personnage, Quat'pas vit soudain sa curiosité piquée au vif, quand l'inconnu évoqua Pepi. S'il savait ce qui l'amenait ici, c'est qu'il avait prit la peine d'écouter une conversation qui ne le concernait en rien... Non, décidément, il n'avait rien d'une personne voulant se montrer simplement serviable !

Toutefois, ne voyant personne pour lui venir en aide et l'aider à faire la lumière sur ce qui se passait, l'idée de donner un coup de sabot dans la fourmilière pour voir ce qui en découlerait semblait une option envisageable. Hors, Ayling aurait mit son paturon à couper qu'il avait face à lui le client idéal pour ça....

« S'il y a bien une chose que je partage avec d'autres équidés, c'est la conviction que se percher sur un coussin est au bas mot farfelu, au pire suicidaire ! Je vous remercie donc de votre sollicitude, mais je suis bien mieux ici ! commença-t-il sur un ton exagérément poli. Je vous accorde cependant le fait que je ne suis pas ce qu'on pourrait appeler un habitué des lieux, mais j'y viens suffisamment régulièrement pour ne pas me sentir "nerveux". continua-t-il sur le ton de la confidence.
En réalité, mon problème est tout autre. Voyez-vous cet homme là-bas et la tâche noire présente sur sa clavicule ? demanda-t-il en montrant l'homme qu'ils avaient tous deux remarqué un peu plus tôt. Il s'agit de l'un des étranges symptômes d'une maladie, qui semble frapper de nombreuses personnes sur l'île. déclara-t-il innocemment sans rien perdre de la réaction de son interlocuteur. Hors, de nombreux malades ont en commun de s'être trouvés ici durant une même soirée, celle où un bateau a accidenté une partie des quais. Je voulais donc interroger Pepi à ce sujet, en attendant de pouvoir m'entretenir avec le médecin de l'île, qui semble absente de son cabinet. Trouvez-vous cela suffisamment "important" pour justifier mon attente ? termina-t-il en portant sa propre boisson à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Black Hat

avatar

Messages : 46

MessageSujet: Re: [Epidémie] Simple visite a domicile   Mer 18 Déc - 15:43

Mais, je connais le ton qu'il emploi : c'est le même que le mien! Se moquerait-il de moi? Dans le doute, la discussion va peut-être durer, pour rester poli je retire mon chapeau. Certes, c'est aussi que je n'aimerai pas l'abîmer, et d'expérience, on ne sait jamais comment une discussion évolue.

Heureusement le canasson se montre généreux et livre des informations que je n'avais pas… A moins qu'il ne fasse de la désinformation! Mais en me rappelant de cette fameuse soirée, effectivement, c'est depuis cette maudite soirée où j'ai perdu gros que les tâches sont apparues. Dirait-il la vérité?

"Si j'ai semblé impoli, je m'en excuse" Pour une rare fois, je suis sincère, je m'en étonne moi-même "Je ne voulais pas vous insulter, et vous n'avez aucun besoin de vous expliquer"

En tout cas, ça confirme l'information qui m'a poussé à venir ici : Pepy malade, surtout une grosse maladie qui contaminait toute la ville, c'était juste… à défaut de dire une bonne nouvelle, une grosse nouvelle. Tentant de cacher le sourire qui est apparu sur mon visage, j'enchaîne : "Mais, j'ai commencé à voir pas mal de ces tâches noires en ville. Et pour qu'un centaure, rituellement assez… éloigné de la ville - J'espère ne pas avoir utilisé de termes vexant - s'intéresse à la chose, ça doit être une maladie particulièrement grave!"

Le centaure a un caractère un peu trop marqué, je ne pense pas pouvoir le manipuler, et rester plus longtemps, ce serai perdre du temps… Il est temps de tirer ma révérence.

"Veuillez m'excuser, mais j'ai des amis à prévenir. Merci de m'avoir expliqué la raison de la marque noire, j'essaierai de m'en tenir éloigné, même si ça semble chose impossible." En ramassant mon chapeau d'un main, et la boisson de l'autre, je me lève et part directement au comptoir. J'y explique la maladie, le fait qu'il est désormais connu que ce bar en est la source, et que si Pepy ne s'explique pas, il se peut que ça devienne un bar à fantôme, et que le centaure semble avoir des informations importantes. Ho, et puis, je lui commande un rhum pimenté, pour le principe.

C'est une fois que j'ai payé le tout, et avec le verre en main, que je reviens à la table et offre le cadeau empoisonné "Je pense qu'elle devrai vous recevoir un peu plus vite maintenant. Bonne chance!" En partant de la table, je commence à réfléchir a quels 'amis' je vais pouvoir passer la nouvelle, et surtout, à quel prix?

_________________
La vie est un jeu, et je suis du genre à parier

Spoiler:
 


Dernière édition par Black Hat le Mar 26 Aoû - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aymar

avatar

Messages : 28
Age : 34

MessageSujet: Re: [Epidémie] Simple visite a domicile   Ven 20 Déc - 19:51

Se laissant aller à son côté pince-sans-rire, Aymar observa la scène avec délectation. Comme il aurait dû s'y attendre, son interlocuteur s'excusa et s'apprêta à quitter les lieux aussi vite que ses deux seules jambes le lui permettaient. Une chance qu'il ne se soit pas mis à courir en hurlant !

Feignant de déguster sa boisson caféinée, le Centaure tendit l'oreille pour ne rien perdre de la conversation entre l'homme chapeauté et la serveuse. Visiblement, il était bien moins passif que le quadrupède pour obtenir des informations. Ce dernier avait donc miser sur le bon cheval pour faire évoluer la situation.

En revanche, il n'avait pas prévu de recevoir une quelconque marque de gratitude pour ses déclarations. Aussi, fut-il réellement surpris de se voir offrir un verre... pour pas grand chose au final.
Il opina du chef à l'intention de l'inconnu en guise d'au revoir et le regarda quitter l'auberge en se demandant qu'elle ampleur prendrait la boule de neige qu'il venait de lancer. L’humanoïde porta machinalement la boisson cadeau à son nez et le fronça immédiatement, sous l'effet des fragrances qui en émanaient.

A nouveau seul avec lui-même, Quat'pas s'interrogea sur la suite aux événements.  Pouvait-il réellement en apprendre d'avantage en restant à la Mouette Riante ? Ou devait-il se contenter d'attendre pour voir quelles seraient retombées ?
Il envisagea même l'option de partir à la recherche de Nina, qui restait clairement l'une de ses meilleurs chances d'assister à un dénouement heureux à toute cette histoire. Hésitant, il se contenta donc de faire tourner entre ses doigts le verre qu'on lui avait si gracieusement offert.

C'est une violente quinte de toux de l'inconnu ventripotent qui le sortie de ses pensées. Une toux rauque et profonde, qui lui rappela l'épée qu'il avait au dessus de la tête. Il n'avait pas de temps à perdre à attendre Dieu seul sait quoi dans une taverne, comme le premier pochard venu. Saisissant le verre à pleine main, il se dirigea vers le comptoir où il laissa la consommation. Il n'avait jamais été un grand buveur et n'appréciait guère de boire de l'alcool brut. Hors, vu ce qui l'attendait, il préférait avoir les idées claires et décida de pas se mettre à se pochetronner avant d'être tiré d'affaires.

« Offrez ce verre à qui vous voudrez, je n'ai pas le goût des alcools forts ! » confia-t-il à la serveuse avant de la saluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Epidémie] Simple visite a domicile   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Epidémie] Simple visite a domicile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite à domicile [ACNL]
» Méditation, prière, recueillement ou... simple visite
» Simple API Utility & Weather Service
» [Vidéo] Visite guidée de AKIHABARA.
» *lettre simple, à écriture rouge sang sur fond noir* Chers Gardes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Auberge :: La Mouette Riante-
Sauter vers:  
Google