AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Intrusion matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Intrusion matinale   Lun 30 Sep - 7:45

Dissimulée entre deux tonneaux dans une ruelle, la bête hume l’air nocturne. L’odeur du sang sec sature sont odorat si bien que c’est avec peine que l’animal retient son grognement de protestation.

Enfin, ce n’est pas que son sang, et ce simple réconfort permet a Claire de garder le loup garou sous sa domination, une main de fer guide actuellement le duo, et l’absence de l’astre solaire ne diminue pas d’un pouce le contrôle de la jeune femme sur le loup.

La nuit va s’achever d’un moment a un autre, et mourir sans soin n’emballe pas une seule seconde la marchande.

Le simple fait d’être actuellement dans la ville sous sa forme lupine non plus d’ailleurs, m’enfin, circonstance exceptionnelles, mesures exceptionnelles.

La voie est libre, dans un bond une silhouette encapuchonnée portant un drôle de baluchon franchis la rue avant de s’engouffrer dans les ruelles, les rares ivrognes observant la « chose » clignent des yeux en repensant a leur alcool, et étrangement, personne ne décide de suivre sa vision nocturne au milieux de ruelles sombre et dangereuses.

De tanière en tanière, le duo réduit ainsi la distance entre le doc localisé par la jeune femme. Chaque seconde semble embraser un peu plus le ciel si bien que l’appréhension gagne l’esprit de la marchande.

Mourir de ses blessures, dévêtue dans une ruelle… JAMAIS.

L’animal accélère le pas, et s’arrête finalement devant la porte, examinant l’enseigne qui la surplombe. Oui, c’est ici.

Alors oublions les détails, le temps presse.

Le lycan observe la porte, et pose avec soin le baluchon sur le sol. En temps normal, la porte n’aurait pas été un problème, mais la… Un frisson parcourt l’échine de la bête… la transformation, approche.

Le loup bondit contre le mur, attache la pierre de ses griffes et grimpe en direction de l’étage, la ni une ni deux il secoue violement le volet qui (dans un bruit infernal) fini par craquer de partout et de s’ouvrir. Toujours délicatement et soigneusement, la Lycan ouvre la fenêtre depuis l’extérieur dans un fracas de verre brisé.

Bref, on entre poliment chez autrui… la bête se laisse retomber dans la rue, attrape son paquet de s’infiltre en silence (enfin, presque) dans la demeure.

A peine entrée avec ses affaires, la Louve s’effondre contre le sol et convulse.

« Merrrrrde »
Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mar 1 Oct - 12:51

L'aube approchait et Nina ne tarderait pas à se réveiller, et pourtant c'est en sursaut qu'elle fut réveillée par un bruit de vitre brisé non loin.
La bouche pâteuse et les yeux gonflés elle se releva dans son lit soudainement.

*Un cambriolage? ici? Oo*

Cela lui semblait d'autant plus improbable qu'elle savait que pour les pirates la plupart de son équipement était inutilisable et d'un intérêt assez médiocre.
Elle se leva dans sans prendre le temps de se changer, elle était vêtue d'une chemise très très ample ainsi que d'un short tout aussi large.

Ses pieds nues effleuraient le sol tandis qu'elle cherchait mentalement ce qui pourrait lui faire office d'arme.
Son esprit se pencha directement vers ses scalpels mais ceux ci se trouvaient dans sa salle de soin, et le son semblait venir de sa salle d'attente qui était tout juste adjacente.

Elle apercevait le soleil commençant a percer de sa lumière les différentes pièces.
*Qui serait assez bête pour faire un cambriolage alors que le jour pointe?*

En se faisant discrète elle ouvrit la porte menant à cabinet doucement. Celui ci était vide.
*Bah pourtant les seules choses de valeur sont ici...*

Elle attrapa rapidement plusieurs la lame qui lui semblait être la plus grande.
Elle tremblait de tout son corps quand elle ouvrit la porte menant à sa salle d'attente  en pointant son arme droit devant elle.
Puis elle commença à crier:
"Sortez d'ici voleur!"

Oui c'était ridicule... d'autant plus que lorsqu'elle ouvrit les yeux elle vu une espèce de petite crevette tremblante dans un espèce de grand drap.

"Heuu... ha..."
La blonde clignait des yeux le temps que son cerveau assimile l'information. Elle baissa lentement son arme.
Elle s'approcha de la jeune femme et constata que la toile était tachée de sang.
*Urgence?*

Elle lâcha son arme au sol et s'approcha de la jeune femme tremblante et tirant la grande toile l'examina attentivement.
Elle fut légèrement surprise par la nudité de la rousse mais loin de l'offusquer elle nota l'information.
Avait elle été violentée?
La lumière du jour illuminait de plus en plus la salle et au passage la cervelle de Nina qui émit l'hypothèse de la lycantropie.
Elle méritait que celle ci soit vérifiée mais le temps des soins elle en prendrait compte.

Elle hésita à essayer de transporter la jeune femme mais les convulsions de celles ci la dissuadèrent.
Elle se contenta donc de tourner la jeune femme sur le coté le temps de chercher son nécessaire de soin dans la salle à coté.

"Accrochez vous, je vais m'occuper de vous!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Ven 4 Oct - 12:17

Claire entrouvre un œil, brillant, luisant de larmes et visiblement brulant de fièvre. Elle tente un mot, mais sa mâchoire et tellement crispée qu’elle s’érafle la langue.

Son œil unique observe la pénombre, quelque chose a fait du bruit, mais entre les grognements affolés de Lys et le battement sourd de son palpitant, difficile de deviner quoi.

La marchande prend une profonde inspiration alors qu’elle se laisse tomber sur le flan gauche, sa peau a nue est électrisée de frissons et de tremblement, elle luis légèrement sous l’action des premiers rayons de l’aube. C’est un assemblage hétéroclite qui lui constitue l’épiderme, la peau exposée à la lumière a une teinte miel ou brune alors que celle d’habitude a l’ombre a une teinte presque blanche.

Quelques tâches de rousseurs viennent contraster un peu tout ca, mais, en comparaison a la balafre poisseuse de sang, elles font pale figure.

La main droite de la marchande se contracte pour resserer les bords de sa plaie, sa machoire lui fait mal a force de garder les dents serrées et le contact avec le liquide un peu poisseux et encore chaud lui bouffe l’esprit sous les vagues de panique.

L’enfoiré.

Dans un coin de sa tête Lys s’est calmé, il est desormais en pleine rage froide impatiant de prendre sa revanche contre le déchet qui l’a éraflé. Il est aussi inquiet pour son alter égo, ca suinte de sa personnalité, mais ceci l’agace (surtout qu’il sait que Claire n’est pas dupe par ses grognements)


Ha, si elle en avait l’occasion, elle sourirait la gamine, mais la.

Spasme, les dents de la marchande grincent alors qu’elle tente de s’immobiliser, de se calmer… son respiration est lourde, son esprit aussi.

Les loups garou plus anciens sont, soi disant, capable de regenerer jusqu'à leur yeux, il est triste de constater que Lys ne sait guère se soigner (et encore moins la soigner elle). En même temps c’est pas comme si le duo se battait regulierement, allez savoir pourquoi.

Nouveau frisson, la Lycane ouvre son deuxieme œil pour examiner les lieux, c’est le bon batiment ? Difficile de savoir si son esprit embrumé a reussit a conduire le loup jusqu'à la bonne enseigne.

Soupir, mental. Alors c’est comme ca que tout se termine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mer 9 Oct - 10:03

Nina revint rapidement dans la salle d'attente avec son nécessaire de soin.
Première étape : l'anesthésiant.
Oui il faut dire que vu l'état de la plaie il va falloir désinfecter... et éviter que la patiente bouge trop...
Donc vaut mieux l'anesthésier le mieux possible.
Elle sort une de ses seringues, absorbe le liquide d'un petit flacon... elle hésite un très court instant.
Quelle dose on met à un éventuel Loup garou? Et sous forme humaine?
Bon elle aura une dose humaine, on verra si ça suffit, dans ce genre de cas vaut mieux pas assez que trop.

Elle attrape fermement le bras droit de sa patiente [vu que tu es couchée sur le coté gauche c'est que j'imagine la plaie est à droite] et lui injecte doucement le produit en intramusculaire.
Ça devrait calmer sa douleur assez rapidement, et avec un peu de chance elle peut même s'endormir.

Par habitude elle stérilise de nouveau ses mains et son matériel de suture.
Doucement elle retire la main de la jeune fille qui comprimait la plaie, prenant son relais. Elle en profite pour regarder la large plaie avec un œil critique.

*C'est méchamment ouvert, les muscles ont été bien découpés... Heureusement les organes ne sont pas atteins. La masse musculaire a dut pas mal amortir, même si là comme ça elle n'a pas l'air si musclée...
La coupure est nette et pourtant elle n'est pas droite, ça aussi c'est étrange.*


Elle jette un coup d’œil à l'état de sa patiente, elle ne tremble plus et semble être calmée, difficile de dire si elle colmate juste ou si elle dort.
Nina va pouvoir commencer à recoudre.

Elle prend une compresse avec un peu de désinfectant et l'applique sur la plaie très rapidement pour voir la réaction de sa patiente.
Elle tressaille à peine, comme une réaction réflexe de surprise plus qu'une grosse douleur.

*Ça devrait aller*

Elle pose donc la première compresse sur la plaie, absorbant le sang en désinfectant au passage la zone. Elle en utilise d'autres ainsi mais assez rapidement la plaie lui semble assez propre.

Elle commence alors rapidement à suturer. Elle privilégie en priorité les zones lui semblant saigner le plus. Ses points sont expérimentés et fins. Elle prend un soin particulier à ce qui ressemble à des artères.
Heureusement pour la patiente il n'y a pas de grosses artères dans cette zone, sinon elle se serait vidée comme un porc avant même d'arriver ici...

La plaie ne saigne plus, c'est déjà ça. Nina souffle un instant puis se remet au travail. Rattacher les muscles entre eux ce n'est jamais très facile.
Mais des plaies elle en a vu passer des tas depuis son arrivée sur Clavinia, elle a suffisamment d'expérience pour faire son travail proprement et assez rapidement.

Enfin fini! Très doucement elle retourne sa patiente sur le dos avant de s’asseoir elle même plus confortablement. Elle s'étire les épaules et baille bruyamment.

"Bon, le plus gros est passé fiuuu"

[HRP : Désolée j'ai joué un peu ton personnage pour avancer plus vite (et parce que je ne vois pas trop quels autres choix tu avais que d'être anesthésiée :p), je te laisse quand même le choix de savoir si Claire est consciente ou non ^^ Et donc à savoir si elle peut parler ou non avant que Nina ne soigne les dernières blessures.
Pour info je pense que de suturer la première plaie à prit au moins 30min.
N'hésite pas à me dire si tu veux que je modifie quelque chose qui ne te vas pas Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Ven 11 Oct - 13:18

Dans un coin de sa tête Lys grogne lorsqu’une main chaude entre en contact avec un bout de sa peau sans autorisation, Claire tente vaguement de marmonner quelque chose en vain, notamment pour le calmer, mais son état ne semble pas lui offrir le luxe de se plaindre, elle à froid, mal partout, le sol est pas moelleux, sa blessure occupe 90% de ses pensées, bref.

*Shhhh*


Dans un mouvement d’autorité, la marchande impose le silence a son alter égo, l’animal s’enfonce dans la masse de ses instincts et se contente de l’observer silencieusement, diffus.

Il bondit hors de ses fourrées mentales lorsqu’une aiguille vient faire un bout de chemin dans la viande du duo,. Le corps se raidit a peine, trop épuisé pour ces conneries, mais les orteils craquent un peu en se contractant. Toujours dans un coin de tête, le loup grogne, alors que tranquillement la marchande sombre dans le ‘mou’. La mort ou dieu sait quoi d’autre, arrive, et ce n’est étrangement pas désagréable.

Une cage thoracique se vide dans un dernier murmure, « Lys » et Claire sombre dans l’inconscience. C’est la bête à poil qui surveille la boutique, qui dresse la progresion des contact sur son épiderme, silencieusement la bête maudit le petit rat qui l’a entaillé, le fer n’apporte pas la même brulure que l’argent, oh non, mais cette sensation reste intolérable.

Faire preuve de faiblesse ? Lui ? Le grand Lys ? Enfoiré !

L’animal fulmine, impuissant dans une carcasse meurtrie et anesthésiée. La patience forge le caractère d’un vrai loup disait Claire, mais la colere tout autant !

Sur cette dernière pensée hasardeuse, le loup se recroqueville autour de la marchande pour eviter qu’elle ne dérive trop loin.

S’agirait pas que le navire soit vide au moment de mettre les voiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Dim 13 Oct - 15:23

Nina finit de panser les plaies plus superficielle de sa patiente. Par endroit un simple bandage fait l'affaire alors que par d'autres un ou deux petits points sont nécessaires.

En tout cas rien de bien long. Au bout d'une quinzaine de minutes environ la patiente est enfin "comme neuve ou presque" mais elle semble encore endormie.

Nina va chercher un grand drap propre et chaud avant de l'envelopper dedans. Puis elle la laisse quelques instant pour aller quérir de l'aide chez un de ses voisins boulanger.
Elle le sait particulièrement sympathique et surement l'un des rares sobres à cette heure de la journée.

"Bonjour Mr Jarob, j'aurai un service à vous demander s'il vous plait?"
"Et ben l'bonjour Mam'selle Nina, vous êtes bien matinale. Qu'est ce que je peux donc pour vous mam'selle?"
"Et bien c'est que j'ai une patiente endormie dans ma salle d'attente, elle est assez mal en point et je voudrais la mettre au lit. J'aurai bien besoin de vos bras forts Mr Jacob."

A ces mots le boulanger arbore un grand sourire fier de lui, mais n'en reste pas moins prudent.
"Allons allons ma ptite, vous avez le cœur trop grand pour cette ville! Vous allez pas mettre une inconnue dans votre lit!"

Nina lui répond avec son grand sourire enfantin
"Dans ma chambre d'ami pour être exacte, mais ne vous en faite pas pour moi, dans son état elle ne peut pas faire grand chose."
"Si vous l'dite, c'est vous le toubib...."

Ainsi donc Mr Jacob emporta délicatement la patiente dans le grand lit rond de la chambre d'ami de Nina. Cette dernière lui donna une petite pièce pour son dérangement et le raccompagna.

"C'est une drôle de petite souris que vous avez trouvé la!"
"J'ai l'habitude des visites imprévues, ne vous en faites pas ^.^"

Nina retourna ensuite dans son cabinet afin de préparer une potion à faire boire à la demoiselle à son réveil.

[HRP : Op, ici je te laisse le choix. Soit tu te réveilles pendant que Nina est dans son cabinet, soit tu attends encore un peu et elle viendra te veiller jusqu'à ce que tu te réveille. Dans tous les cas tu es dans un lit très douillet et chaud, dans une chambre meublée très simplement mais dans des matières assez chics. ][/color]


Dernière édition par Nina le Mer 16 Oct - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Lun 14 Oct - 11:21

Une mâchoire mentale claque derrière la nuque de Claire, celle ci ouvre brusquement les deux yeux. La morsure de la lumière lui arrache une grimace et elle cligne deux à trois fois des paupières.

*Quoi, que, ou, qui?

- Attend.*

Le ton du loup est plutôt autoritaire, c'est donc avec une certaine surprise que la marchande perçoit l'ordre, elle suit la demande de Lys mais sans grande envie.

La situation est encore un peu flou dans sa tête, et cette migraine...

*Non.*


La marchande cesse de vouloir bouger sa main, histoire de se frotter les tempes (le soulagement de la migraine suite a ce massage du pauvre c'est toujours ca de pris...) Elle tourne la tête, comme pour chercher le loup etrangement bavard du regard... apres coup, elle se souviens que Lys n'est pas dehors, ce qui lui arrache un soupir.

Le soupire tire sur ses noeuds et la marchande grimace.

"Que... quoi?"

*Blessures, lame.*


L'esprit de la marchande devient subitement clair, comme si elle emergait soudainement d'une eau boueuse et opaque. Ses lèvres se resserrent en une grimace mi-douleur mi-dégout. Ceci étant bien sur du à son état physique actuel (à savoir, douloureux) mais aux souvenir de la nuit précédente. Elle s’aperçoit que le gout du sang lui chatouille encore le palais et une grimace de dégout vient décorer son visage.

Dans sa tête le loup jubile et ricane, la chasse à l'homme s’était plutôt bien passée, mais ce foutu salopard l'avais piégé... le ricanement s’arrête pour laisser place à un grondement sourd.

*Shhh, shhhh Lys, ce rat a eu de la chance, nous n’étions encore qu'en petite lune.*

Une main mentale vient flatter un loup tassé et boudeur. La marchande ne dit mot, et ne bouge pas d'un poil, ses blessures lui font un mal de chien, mais la sensation de froid a regressé. C'est toujours ça de pris. Ses deux yeux s'agitent par contre, afin de faire le point sur la situation, l'endroit semble coquet, mais le fait d'etre la, embalée dans des dras frais à quelque chose de vraiment incongrue.

La curiosité l'emporte sur la raisons et c'est avec une grimace que la marchande approche ses doigts de son flan, elle constate avec horreur/degout/regret/curiosité que son flan est du genre bien amochée, et elle se laisse fondre dans le lit en soupirant.

Chaque respiration tire sur des noeuds, de ci de la, ce qui fronce ponctuellement les sourcils de Claire.

"Le seul point positif, c'est que le mois commence, désolée mais tu va te tenir calme Lys."


Murmure de la demoiselle, approuvé par son alter égo.

*Prochaine chasse, plus goût*


Sourire cruel de la demoiselle qui s'estompe rapidement. Pensive devant l’amélioration permanente de l’intellect de son loup, elle est désormais en train de surveiller la porte du regard.

"Je pense déjà savoir quel sera notre futur gibier. Tu ne m’échappera pas éternellement, raclure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mer 16 Oct - 20:34

Nina avait fini de préparer son petit remontant qui aiderait la jeune fille à récupérer.
Elle baillait à intervalles régulier, pour sûr elle aurait bien aimé dormir un peu plus, mais la curiosité envers sa nouvelle patiente la maintenait éveillée. Si elle était bien une loup garou comme elle en avait fait l'hypothèse, elle aurait matière à travailler pour ses recherches. Les échantillons de sang de loup garou étaient particulièrement difficile à se procurer...
Elle s'apprêtait à entrer dans la chambre pour la veiller quand elle entendit derrière la porte.

"Je pense déjà savoir quel sera notre futur gibier. Tu ne m’échappera pas éternellement, raclure"


Autant dire que ça la figea un instant.

*Allooonnns Nina... tu n'as rien à craindre hein...*

Elle attendit un instant, pris une grande inspiration et ouvrit doucement la porte.
Elle s'avance avec calme vers le lit et sourit à la jeune femme.

"Restez calme, vous ne risquez rien ici. Je me suis occupée de vos blessures vous êtes tirée d'affaire à condition de ne pas trop triturer vos points..."

Elle posa la potion sur la table de chevet. Il sera toujours temps de lui donner la prescription après.

"Je suis Nina Grinfelt votre médecin et vous êtes dans ma chambre d'ami."

Nina avait un sourire rassurant comme à son habitude.
En se présentant de la sorte elle espérait que sa patiente en fasse de même et avec un peu de chance lui explique le pourquoi de sa venue exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Jeu 17 Oct - 11:47

Le regard de la marchande se fige, et elle prend une expression neutre, inutile de tenter de bluffer sur ses origines, puisqu’aucun vêtement ne la couvre depuis la veille, mais inutile de trop en dire aussi.

Elle examine la tête blonde de pied en cap, muette. Un point positif dans ce bordel, sa mémoire ne l’avais pas lâchée, cette personne colle avec les souvenirs encore un peu brumeux de la rouquine.

"Restez calme, vous ne risquez rien ici. Je me suis occupée de vos blessures vous êtes tirée d'affaire à condition de ne pas trop triturer vos points..."


Deux yeux suivent les mains de la doctoresse et leur contenu qui s’approche du lit, puis elle étudie le visage de l’inconnue sans un bruit. Son odorat fonctionne mal, sans doute perturbé par les évènements…

*Tssss*


Malgré l’agacement, la marchande aborde un sourire charmeur  avant de tiquer de douleur, visiblement elle a bougé un poil trop vite… Elle ronchonne intérieurement en se tassant sur le lit.

"Je suis Nina Grinfelt votre médecin et vous êtes dans ma chambre d'ami."


Deux yeux vert restent froids et calculateur une fraction de seconde, avant de disparaître sous le masque souriant et commercial qu’aborde traditionnellement Claire. Elle sourit de toutes ses dents.

« Je suis Alice, Alice Den »


Son sourire se veut franc et la demoiselle prend la peine de tendre péniblement un bras pour réajuster ses cheveux. Bouger, en douceur, touuut en douceur. Le temps de trouver une bonne excuse a cette situation à l’odeur de l’ennui.

*Un bon mensonge la de suite ? … rien évidemment.*


La marchande bouge un peu et grimace. Elle cligne soudainement des yeux deux ou trois fois et semble émerger d'un rêve profond.

« Attendez... Je suis… ou ? Comment ca médecin? J’ai quoi ? Des blessues, mais... c’est grave ?»


Son visage semble un peu paniqué, la marchande se mordille la lèvre inferieure tout en cherchant a toucher ses points de la main gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Lun 21 Oct - 12:46

*Elle à l'air... instable?*

C'est du moins la sensation que la jeune fille évoque en elle. Son sourire trop large pour être vrai et ce regard qui a quelque chose de dur alors qu'elle vient quand même juste de lui sauver la vie....

Autant dire que Nina ne s'attendait pas vraiment à ce genre de situation... La jeune fille avait elle prit un coup sur la tête au passage? Pourtant elle avait bien réussi à se rendre d'elle même dans son cabinet...

« Je suis Alice, Alice Den »

Elle n'a aucune raison de ne pas la croire sur son prénom. C'est juste ce grand sourire qui lui est bizarre pour une patiente qui vient de passer si près du décès...

En tout cas elle à l'air d'avoir suffisamment toute sa tête pour parler de manière cohérente, c'est un bon signe.
Elle arrive encore à bouger son bras, ça aussi c'est bon signe, l'opération s'est plutôt bien passé, surtout pour une grosse urgence.

Puis d'un seul coup, elle cligne des yeux bizarrement en regardant autour d'elle, avec une attitude qui n'a complètement rien à voir.

« Attendez... Je suis… ou ? Comment ca médecin? J’ai quoi ? Des blessures, mais... c’est grave ?»


Elle bouge plus rapidement comme paniquée.

*Elle est bipolaire ou bien? Oo*

Nina est embarrassée, les cas psychiatriques elle n'aime pas ça. Les tarés comme elle les appelait, elle les préférait chez des collègues plus spécialisés....

"Calmez-vous, ne bougez pas trop vite. Vous avez perdu une bonne quantité de sang et les points sont encore frais. Vous n'y êtes pas passé loin.
Vous êtes rentré dans mon cabinet à l'aube en passant par une fenêtre et vous aviez de sacrés balafres. Je vous ais opérée d'urgence."


Nina essayait de rester calme et posée. Elle était assise au chevet de la patiente et lui faisait signe de rester relativement immobile.

*Je vais devoir la gardée en observation? Elle est vraiment folle ou c'est un effet secondaire de l'anesthésie? Je connais pas de toubib pour les tarés moi ici...*

"Alice c'est ça? Vous vous rappelez à peu près de ce qu'il s'est passé pour que je vous trouve dans cet état?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mar 22 Oct - 11:08

"Calmez-vous, ne bougez pas trop vite. Vous avez perdu une bonne quantité de sang et les points sont encore frais. Vous n'y êtes pas passé loin.
Vous êtes rentré dans mon cabinet à l'aube en passant par une fenêtre et vous aviez de sacrées balafres. Je vous ais opérée d'urgence."


La marchande écarquille les yeux de 'surprise' à l'annonce de sa doctoresse, elle semble néanmoins se calmer peu à peu. Elle gigote un peu, mais beaucoup plus prudemment qu’à son réveil.

Officieusement, la marchande poursuit son examen de l’étendue des dégâts en silence.

"Alice c'est ça? Vous vous rappelez à peu près de ce qu'il s'est passé pour que je vous trouve dans cet état?"

Mardouille dé Dios, encore cette question… la prénommée Alice rapproche sa main de son crane qu’elle masse lentement. Elle cligne deux ou trois fois des yeux.

« Pas moyen de me souvenir non, sans doute une bagarre qui a mal fini… mal fini pour moi surtout… Vous dites que je suis passée par une fenêtre ? Alors la… »


La marchande se frotte le menton, dans sa tête la chasse à l’identité commence, qui sera cette « Alice » hein ? Difficile de trouver quelque chose de crédible…  On va eviter la version officielle,  histoire de… partons sur…

« Je pense que c’est Lys qui m’a déposée chez vous, si c’était grave il n’a sans doute pas réussit a faire grand chose… Mais pourquoi cette nouille n’est pas simplement passée par la porte ? Et il est barré ou ? Il a peur des toubibs… mais merde j’ai failli mourir la ! »

*Grrrrrr*


*Calme Lys, je bricole comme je peux*

La marchande grimace, et se masse un peu plus vigoureusement le front.

« Il m’a laissé ma bourse j’espère … une seconde… J’avais quoi comme vêtements ? »

La marchande soulève les couvertures de sa main en bon état, fronce méchamment les sourcils a la vu des soins et relaisse le drap tomber sur sa viande. Elle tourne un peu de l’œil et elle se laisse retomber doucement sur le lit en grimaçant.

« C’est pas beau à voir… J’en ai pour combien de temps M’zelle… Grainfind ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mer 23 Oct - 10:20

Alice semble faire de son mieux pour se souvenir de son accident, sans grand succès.

« Pas moyen de me souvenir non, sans doute une bagarre qui a mal fini… mal fini pour moi surtout… Vous dites que je suis passée par une fenêtre ? Alors la… »


*Une bagarre où tu finies ouverte et toute nue? On est sensée oublier ce genre de chose? Oo
C'est peut être ca le fameux choc post traumatique...*


« Je pense que c’est Lys qui m’a déposée chez vous, si c’était grave il n’a sans doute pas réussit a faire grand chose… Mais pourquoi cette nouille n’est pas simplement passée par la porte ? Et il est barré ou ? Il a peur des toubibs… mais merde j’ai failli mourir la ! »

« Il m’a laissé ma bourse j’espère … une seconde… J’avais quoi comme vêtements ? »

"Rien du tout très chère... Je vous ai trouvée dans une espèce de grande toile trouée. J'aimerai bien rencontrer votre cher "ami" si c'est bien lui qui vous a jetée à travers une fenêtre... Le verre vous a bien amoché également."

Cette histoire lui semblait de plus en plus tirée par les cheveux. D'un coté l'entaille était bizarre, de plus la jeune fille ne semblait pas avoir reçu de préjudice sexuelle... alors pourquoi était elle nue? Et enfin, qui est assez timbré pour jeter une amie par la fenêtre d'un médecin?
Sans parler que généralement les "rescapés" des bagarres venaient en plein milieu de la nuit, pas à l'aube...


« C’est pas beau à voir… J’en ai pour combien de temps M’zelle… Grainfind ? »


"J'aimerai vous garder en observation quelques jours si possible. Il faudra surveiller que la plaie ne s'infecte pas d'avantage. Je vous ai préparé un médicament qui devrait vous aider à vous remettre. Prenez en une gorgée à chaque repas.
Essayez de vous reposer en attendant, il est encore tôt. Et en vous reposant vous aurez peut être l'esprit assez clair pour vous souvenir.
Ça arrive d'avoir des trou de mémoire après un gros choc, c'est tout à fait normal."


*J'en aurais le cœur net... Il y a plein de sang à analyser dans la salle d'attente...*

Nina se leva et se rapprocha de la porte.
"Je vais chercher quelque chose à manger, reposez vous."

Et en effet elle allait chercher quelques croissants chez le fameux boulanger, mais surtout elle allait prélever les échantillons de sang qu'elle voulait pour les conserver au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Lun 28 Oct - 12:08

La marchande masque une grimace.

*Quelques jours !

- Des lunes ! Clairrrre, non !
-Ha Lys ! Ne fait pas le louveteau !
-Non !*

Alors que la marchande aborde un petit sourire en acquiesçant aux remarques de la doctoresse sa tête bouillonne entre la sensation désagréable causée par ses blessures et ses soins mais aussi par la bataille qu’elle mène avec Lys, visiblement peu enclin a passer les prochaines lunes enfermé dans un coin de sa tête.

La jeune femme prend mentalement le loup dans ses bras, comme une sœur le ferrait pour réconforter son petit frère. La mâchoire de la bête claque, sans pour autant chercher à la blesser.

*Quatre jours Lys, patiente quatre jours le temps que cette blessure soit au moins refermée, on partira après. D’accord ?
-Grrrr*

Le grognement se fait moins agressif, affaiblit par la sensation chaleureuse de la pensée de l’alter ego humain. Grogon, Lys se tasse dans un coin de son esprit, pour bouder paisiblement. Claire de son coté observe la situation mardique à souhaits.

Le premier point étant l’éloignement de la doctoresse, manquerait plus que la diablesse ne file se chercher quelques gardes ou une saloperie en argent. La marchande se redresse et cherche à quitter le lit.

Elle se redresse en grimaçant un peu et en s’arrangeant pour repartir sa masse différemment, histoire d’alléger la douleur de sa taille. Elle reste un moment interdite devant les pansements sur ses jambes… des éraflures dues au verre sans doute… Ha ? Il semble aussi que sa tenue d’Eve bandée de partout ne soit pas des plus confortable, enfin, ca mérite réflexion.

Apres un soupire, la marchande tourne ses yeux d’émeraude en direction de la blonde, le sourire au lèvres.

« J’aurais le temps de me reposer le jour de ma mort Mademoiselle, et j’ai l’impression que –grâce à vous- ce ne soit pas pour tout de suite. Pensez vous que je puisse faire quelques pas ? Je ne suis pas très a l’aise dans cette tenue et je pense que Lys, malgré sa stupidité ne m’a pas laissée sans un vêtement et quelques piécettes. »


Elle soupire en passant ses doigts sur une ou deux coupures en titillant les points (et en grimaçant)

« Quoique. »


Elle tend une main en direction de la demoiselle proche de la porte.

« Seriez vous assez aimable pour m’aider doc ? Il faudrait que je voix un peu votre histoire de fenêtre.»

Sa voix et son allure se veulent un peu faible, fragile, même si la marchande simule complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Ven 1 Nov - 17:49

Alors que Nina s'apprête à repasser la porte, elle entendit la jeune fille soupirer dans son dos.

« J’aurais le temps de me reposer le jour de ma mort Mademoiselle, et j’ai l’impression que –grâce à vous- ce ne soit pas pour tout de suite. Pensez vous que je puisse faire quelques pas ? Je ne suis pas très a l’aise dans cette tenue et je pense que Lys, malgré sa stupidité ne m’a pas laissée sans un vêtement et quelques piécettes. »
« Quoique. »
« Seriez vous assez aimable pour m’aider doc ? Il faudrait que je voix un peu votre histoire de fenêtre.»


Nina soupira dépitée. Une patiente qui ne tenait pas en place, il ne manquait plus que ça.
Nina secoua accablée la tête de gauche à droite.

"Votre opération date d'il y a à peine plus d'une heures, vous devez vous reposer.
Je vais vérifier si je ne retrouve pas quelques unes de vos affaires dans la salle ou dans la rue.
Je vous ai opérée en urgence comprenez, j'avais autre chose à regarder."

*Même si personnellement j'ai des doutes... généralement dans ce genre de bagarre on a tendance à prendre les biens d’autrui...*


Elle tenait la poignée de la porte dans sa main à présent.

"Je n'en ai pas pour longtemps, je reviens très vite avec de quoi manger. On essaiera de vous faire marcher une fois que vous vous serez reposée un peu."

*Déja qu'elle s'est réveillée tôt de l'anesthésie, j'ai pas envie de devoir refaire mes sutures en prime >o< *


Elle ferma rapidement la porte. Si sa patiente avait des protestations elle pouvait bien les faire sans elle.
Haaa ces gens insouciant qui ne tiennent pas en place... Elle en avait déjà vu tellement sur l'île.

Elle retourna donc directement dans la salle d'attente.
Le sang était encore frais, elle en récolta plusieurs petites éprouvettes et les rangea soigneusement dans son bureau.

En se penchant au raz du sol pour ramasser celui ci, elle trouva les fameuses "affaires"
Dans la chute, ces dernières avaient dut glisser jusque sous un banc de la salle d'attente.

*J'espère que ça la calmera...*

Elle parti comme promis chercher quelques croissants, enfin... une douzaine quoi...

Au bout de même pas un quart d'heure Nina refrappait doucement à la porte et l'ouvrait lentement.
Elle avait un sac en papier contenant les croissants chauds dans un bras et portait les affaires d'Alice de son mieux de l'autre.

Doucement elle murmura
"Alice? Vous dormez?"

[HRP : si Claire est sagement dans son lit et ne dors pas, Nina lui tendra ses affaires en lui disant "J'ai une bonne nouvelle pour vous, j'ai retrouvé ceci" suite à quoi elle lui tendra le sachet de croissants. Histoire que tu ais moins l'impression de stagner Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Lun 4 Nov - 8:43

« Grrr »

Le grondement s’échappe de la gorge de la marchande alors que la porte claque, laissant ses protestations de coté.

« Tch »


Un claquement de langue dédaigneux, la marchande se laisse retomber (nouvelle grimace) contre le bord du lit. Dans un coin de sa tête Lys grogne et hurle, un bon début de migraine.

*Calme.*


Le ton doux de la pensée de Claire contraste avec la colère de Lys. Celui ci s’interrompt, renifle et se roule en boule pour dormir. La marchande lui flatte le dessus de la tête, en s’inquiétant d’une présence aussi… imposante de son alter égo en pleine journée.

A croire que les blessures ont plus d’effets secondaires que prévus… en parlant de ça… La marchande examine la potion sur le coin de la table et fronce les sourcils. L’odeur lui donne un frisson de dégout et la chair de poule lui parcourt la peau après qu’un frissonnement d’épaule ne la pique au vif.

« Ceci promet d’être pénible… »


La rouquine passe un doigt sur les nœuds qui referment la plaie laissée dans sa taille… C’est amusant qu’une coupure si droite ai donnée un beau n’importe quoi en passant du loup à l’homme…

Enfin, amusant, façon de parler.

« Alice? Vous dormez? »

- Nan »

La marchande s’est connue plus adorable, mais la voilà qui relève le nez de sa plus belle blessure en une vie d’existence, et son humeur s’est connu plus lumineuse.

« J'ai une bonne nouvelle pour vous, j'ai retrouvé ceci »


Son regard s’arrête sur son baluchon, elle prend une mine un peu surprise.

« Eu ? »


C’est seulement le baluchon (un vieux bout de toile) ouvert qu’elle fait mine de comprendre.

« Haaa, il a au moins pensé à ça. »


Avec un sourire la marchande en extirpe un pantalon en toile et une tenue légère en lin, elle observe le tissu un moment avant de « remarquer » quelques taches de sang séché.

« Même ça… Décidément … »


Elle soupire enfourne un croissant et examine un moment sa tenue, et sa taille… Nouveau soupire.

« Pouvez m’filer un coup d’main ? »


Apres s’être vêtue (temps bien que mal, seule ou aidée et quoiqu'en dise la toubib) la marchande extirpera une bourse de son baluchon, qu’elle tendra à la doctoresse.

« Prenez vos frais la d’dans. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Lun 11 Nov - 19:28

Nina fut.... déçue. Elle s'attendait à être accueillie en Héro ayant retrouver les affaires tant désirée mais non....
Décidément cette jeune fille était d'un lunatique, c'est à peine si elle eut un sourire après avoir vu ses vêtements.

« Pouvez m’filer un coup d’main ? »

Nina s'exécuta tranquillement. Avec douceur elle aida la jeune fille à se rhabiller.
Elle prit le temps d'évaluer l'état de la plaie avant qu'Alice la recouvre, et elle en fut assez satisfaite.
*C'est pas en restant chez mes parents que j'aurai appris à faire d'aussi belles sutures*
Puis soudainement la rouquine farfouilla dans son baluchon et lui tendit une bourse.

« Prenez vos frais la d’dans. »

Nina regarda un instant surprise la jeune fille. Comment lui dire que les frais classiques étaient surement au delà de ses moyens?
D'un autre coté, ça aurait été risquer de la vexer que de refuser le paiement de ses soins.
Du coup, sans mots et avec délicatesse elle préleva quelques pièces de la bourse, lui faisant pour le coup un véritable "prix d'ami".

Puis elle tira le tabouret de la coiffeuse pour le mettre près du lit. Elle prit un croissant du sachet et commença à le dévorer.
Elle aussi elle avait rudement faim mine de rien.

"J'imagine que la mémoire ne vous est toujours pas revenue? Du coup si vous me parliez un peu de vous plus généralement? Que faites vous dans la vie?"

Elle espérait la tirer un peu de son mutisme, et puis parler de son passé plus lointain l'aiderait peut être à remettre de l'ordre dans ses souvenirs plus récents.


Dernière édition par Nina le Jeu 19 Déc - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Jeu 28 Nov - 11:49

La marchande prend le premiers croissant, déjà parce que mine de rien elle à TRES faim et que c’est un miracle que son estomac soit silencieux, ensuite parce que cela lui laisse le temps de trouver une vie pour cette fameuse « Alice ».

Notons que le croissant n’est pas mauvais, mais que niveau repas, c’est un peu léger… avec les efforts nocturne la Lycanne se sentirait d’avantage attirée par un porc ou un agneau entiers.

Et puis les croissant ca laisse des morceaux sur les dents, une belle merde que la marchande cherche a chasser de l’ongle du pouce. Au revoir dignité.

Bref c’est un doigt dans la bouche et l’autre main tendue vers un second croissant que Clare s’interromps.

« Je suis guide, avec ce rustre de Lys on est un peu un relais entre la campagne et ce port. Les rares étrangers qui veulent aller hors de cette ville, mais sans trop de risques font appel a nous. »


Bon, y’a bien une fois ou la Demoiselle l’a réellement fait le guide… bizarrement elle ne se permet pas trop se promener avec les mêmes personnes.

« Vous pensez que j’pourrais sortir demain ? Je dois retrouver Lys, le remercier d’m’avoir aider après ce coup de couteau et le tabasser parce qu’il m’a pas mal amochée lui aussi… »


La marchande attrape un croissant qu’elle écartelé le regard dans le vague.

« J’ai parlé d’un couteau ? »


Elle avale la moitié d’un croissant.

« Ca s’rait pas mal que j’me souvienne du reste, ca vous ferra de la clientèle. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Jeu 19 Déc - 11:07

Plus son examen avançait, plus il était évident qu'Alice n'était pas une jeune fille de bonne éducation.
Nina ne s'en offusqua point, cela ne faisait qu'appuyer l'idée qu'elle s'était faite.... Cette petite devait être une bagarreuse qui court les rues.
Elle pensait avoir ramener suffisamment de croissant pour calmer l'âme sauvage de la bagarreuse, le sucre à souvent cet effet se disait elle.

« Je suis guide, avec ce rustre de Lys on est un peu un relais entre la campagne et ce port. Les rares étrangers qui veulent aller hors de cette ville, mais sans trop de risques font appel a nous.

Vous pensez que j’pourrais sortir demain ? Je dois retrouver Lys, le remercier d’m’avoir aider après ce coup de couteau et le tabasser parce qu’il m’a pas mal amochée lui aussi… »


Nina ne tiqua pas, observant d'un regard bienveillant la jeune fille. Elle lui sentait une force qui lui était étrangère. Bien que leurs chemins de vies étaient à l'opposé, elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce qu'elle serait devenue si elle n'était pas née dans une famille bourgeoise mais surement dans la rue comme Alice...

« J’ai parlé d’un couteau ? »

« Ca s’rait pas mal que j’me souvienne du reste, ca vous ferra de la clientèle. »


Nina sourit gentiment.
"Dans une ville comme Clavinia je ne manque pas de clientèle ne vous inquiétez pas."
Quant à sortir... Je vous dirais bien que oui théoriquement vous pourriez si vous souhaitez vous reposer dans un endroit plus familier, mais si c'est pour retourner vous bagarrer je vous le déconseille vivement.
Mais après Alice, vous faites ce que vous désirez, vous n'êtes pas ici en prison, c'est votre corps, à vous de voir."


C'était régulier, dès qu'un patient se retrouvait au lit pour soin, celui ci avait le sentiment d'être enchaîné par son médecin. Peut être était-ce l'impression d'être enfermé dans un corps malade qui se reportait sur le soigneur?

"Cependant si vous désirez rester encore un peu, je peux vous apportez des occupations si vous en désirez des particulières?"

*A mon avis c'est mort pour le tricot...*

"J'ai un peu de travail ce matin... Ho et si je vois Lys venir prendre des nouvelles vous désirez le voir ou bien?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Lun 23 Déc - 8:14

Claire conserve son sourire aimable. Son mensonge semble avoir un minimum pris, ce que l’on pourrait attendre de n’importe quel « petit » mensonge non ?

Pourtant quelque chose cloche… comment justifier ce sale pressentiment ? Cette impression que des ennuis profilent rapidement le bout de leur nez ? Tsss….

Est ce lié a lys ? La doc serait au courant de la spécificité du duo ? Rha, et on s’étonne que les lycans meurent jeunes, si a chaque blessure tu dois réfléchir à « je tue le toubib ou pas »…

*Comme si j’y pigeais quelque chose moi, à la médecine ou aux loups garous…
- Elle soigner nous.
- Je sais, Lys, je sais. On va pas la massacrer…*


La marchande fait bouger délicatement son coté blessé. Puis elle hoche la tête.

« Laisser moi vous donner un coup de main, si j’ai détruit une partie de… Mm ? »


La louve examine un moment la bourse qu’elle tenait entre les mains, quelque chose clochait avec celle ci ? Elle était trop lourde ? Combien avait pris la toubib… tss. La blessée se lèche en vitesse les doigts et enfile la paire de gants présents dans ses affaires.

Elle soupèse la bourse, soupire de nouveau et l’ouvre, puis elle la retourne d’un coup sec, le contenu se repend en tintant sur le dras entre ses jambes. Une poignée de pièces de cuivre se retrouve très rapidement enterrées sous la monnaie aussi jolie que dangereuse, l’argent.

« Je ne suis pas sure de bien savoir les tarifs d’une couturière aussi douée que vous, mais je crois que vous vous êtes un peu bradée non ? Quasiment tout le contenu de ma bourse est ici. »


Alors qu'elle parle, la marchande saisie une pièce d’argent, sale comme la plupart des autres représentantes de son espèces maintenant en vrac sur le lit.
Oh, nous sommes loin d’avoir l’essentiel de la fortune de la pourvoyeuse d’alcool sur le lit, on a sa petite monnaie la… la demoiselle a investit, et a acheter des récoltes, des bouts de terrains et quelques produits a venir auprès de ses fournisseurs habituels (elle est du genre confiante, depuis qu’on a retrouver un de ses contacts sans dents et salement amoché pendu a un arbre…).

A la vue de la pièce oxydée, elle soupire.

« Je les ai pourtant nettoyées… ca tache et c’est une horreur a faire partir »


Double mensonge, et il faudra jeter cette paire de gant aussi vite que possible… mais bon, il s’agit de donner une illusion. Entre le pouce et l’index, elle astique la pièce en profitant du gant. Elle pose finalement une rondelle brillante devant elle avant de continuer la manœuvre. Dans un coin de sa tête le loup grogne et trépigne. Pourtant la marchande n’en laisse rien voir.

« Je compte rester ici cette nuit encore, juste au cas ou mes blessures s’aggraverait… Permettez que je nettoie le désordre du a mon entrée fracassante ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Dim 2 Fév - 12:05

« Laisser moi vous donner un coup de main, si j’ai détruit une partie de… Mm ? »

*Nettoyer? Je savais qu'elle ne tenait pas en place mais de là à vouloir faire les taches ménagères...*
Alice s'était interrompue dans son récit pour soupeser puis renverser le contenu de sa bourse sur les draps.

« Je ne suis pas sure de bien savoir les tarifs d’une couturière aussi douée que vous, mais je crois que vous vous êtes un peu bradée non ? Quasiment tout le contenu de ma bourse est ici. »

Nina ne peut alors retenir un large rire tant la remarque était inattendue.
"C'est bien la première fois qu'un patient se plain que je lui fais un prix amical"

Elle regarde un moment Alice astiquer ses pièces, ce n'est pas spécialement une activité hors du commun. Les personnes proches de leur argent ont souvent ce genre d'attitude.

« Je compte rester ici cette nuit encore, juste au cas ou mes blessures s’aggraverait… Permettez que je nettoie le désordre du a mon entrée fracassante ? »

Nina soupira, puis toujours avec grande patience elle lui répondit.

"C'est d'accord, mais n'allez pas vous faire mal! Faites bien attention à ne pas vous couper et prenez votre temps pour chaque mouvement...
Si vous désirez vous rafraîchir, la salle d'eau est la première porte sur la droite"


Nina sort donc de la pièce, laissant la porte ouverte derrière elle.
La pièce donne sur un petit couloir menant vers d'autres parties de la maison avec une porte sur la gauche menant cette fois ci directement vers la salle d'attente.
Elle laisse également cette porte d'ouverte.

Elle alla chercher du matériel pour nettoyer la salle d'attente et l'y déposa. Suite à quoi elle retourna dans sa salle de travail examiner les échantillons de sang qu'elle avait déjà récolté.
Elle doutait à présent que sa théorie tienne le coup, Alice était juste pour elle une jeune fille hyperactive peut être un peu dérangée...
Mais une fois qu'on avait émit une théorie il fallait la vérifier jusqu'au bout, et puis il restait le mystère de la forme de la blessure...

Elle sorti donc son microscope et prépara son échantillon à l'examen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mar 4 Fév - 9:49

« C'est d'accord, mais n'allez pas vous faire mal! Faites bien attention à ne pas vous couper et prenez votre temps pour chaque mouvement...
Si vous désirez vous rafraîchir, la salle d'eau est la première porte sur la droite »


« D’accord, d’accord »


La marchande suit le départ de la petite blonde avec un regard que celle ci n’aurait sans doute pas trop apprécié. Il est de ces moments ou la frontière entre loup et demoiselle est tenue dans l’esprit de Claire.

La porte ne se referme pas, mais la rousse tend l’oreille, pour suivre les activités de sa sauveuse, celle ci bouge, de ci de la, lui laissant le temps de se redresser sans une grimace et de ranger ses affaires en un tour de main.

La douleur est actuellement le cadet de ses soucis, plutôt que de la gêner, celle ci lui donne au contraire cette énergie propre a l’adrénaline. Déjà que la Doc s’inquiétait de son état mental… pas sur que de voir la louve ainsi : le sourire aux coins des lèvres et l’œil brillant (en sortant d’une opération) n’arrange ses aprioris.

L’animal inspire lentement l’air, s’approchant de l’encadrement de la porte pour suivre les mouvements de la Doctoresse.  Ensuite, une fois que la curieuse aura pris pied dans son laboratoire, la louve glissera en direction de l’endroit a nettoyer.

La vision lui déplait, visiblement la vue de son sang et de quelques poils de ci de la n’est pas vraiment terrible. Soit la doctoresse ignore encore tout, soit elle le cache très bien… Il faudrait éclaircir ce point avant de filer.

Comment savoir ce qu’a pu deviner la petite blonde en lui recollant les morceaux ?

Les coutures tirent la chaire de la rousse alors qu’elle se dépêche de saisir un chiffon, très rapidement avec l’huile de son seul coude la marchande profite de son odorat pour dénicher les traces laissées par sa forme animale. Un coup d’œil dans la rue et celle ci devient le réceptacle d’un seau d’eau mélangé à quelques souvenirs offert à une fenêtre.

La lycane éveillée se tourne d’un bloc une fois sa besogne effectuée, puis c’est la marchande qui cligne des yeux.

*Tuer ?
- Va savoir, j’en doute, mais soyons prudents*

La jeune rousse saisit un bel éclat de verre, avant de l’enrouler dans une piéce de tissus. Puisque se battre convenablement semble compromis au vu de son état, autant prendre une … assurance.

Un sourire,  et la voilà qui toque poliment a la porte la séparant de la toubib, son arme de fortune brillamment dissimulée dans son vêtement.

« Mademoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Ven 21 Fév - 14:47

La doctoresse observait son échantillon dans son microscope.
*Tiens? C'est étrange pourtant je suis sûre d'avoir déjà mis de l'anticoagulant? Ça doit être la fatigue*
Ses pensées guidant son geste elle bailla bruyamment avant de remettre une dose normale d'anticoagulant.
Puis elle recolla de nouveau son œil à l'objectif.
Ses sourcils se froncèrent, elle rajouta une nouvelle lentille grossissante.
*Cette forme de globule rouge... C'est... caractéristique. Et le nombre de plaquette semble être plus important également...*

Nina soupira en s'affalant sur son siège les bras derrière la tête.
*Je me demande bien pourquoi.... Peut être a t-elle vu Slayn venir couramment ici pour ses cours de lecture?
En tout cas cela explique son air si étrange...*


Sa porte toqua doucement. Elle ne bougea pas de sa position confortable.
« Mademoiselle ? »

"Entre Alice"
Ce qu'elle fit.
"En quoi puis-je t'aider?"

Elle avait envie de lui dire qu'elle était en sécurité ici, qu'elle avait l'habitude de voir des humanoïdes et que justement elle écrivait une thèse à leur sujet.
Qu'elle était surement l'humaine la mieux placée pour l'aider... Mais après tout elle n'était pas là non plus pour la forcée à dévoiler son secret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mar 8 Avr - 11:53

La porte s'ouvre sans résistance et la Lycanne penetre dans le "labo" de la doctoresse.

C'est avec grand mal qu'elle conserve un masque de niaiserie bienveillante, l'odeur là-dedans n'est pas commune et se trouve plus proche d'une distillerie que d'un bureau. Les bureaux ont d'avantage l'odeur de l'encre...

Et puis, ce ptit bout de bourgeoise semble pas occupé à griffonner une lettre d'amour.

Deux yeux brillent avant de cligner. A quoi peut servir cette pièce? On apparente souvent les toubibs à des sorciers dans la cambrousse... Pour ce qui est des talents de couturieres de la demoiselle rien a redire, pour ce qui touche à l'occultisme.

Un vague haussement d'épaule, Claire s'en contrefiche, elle est la pour évaluer le danger que represente celle qui lui a sauver la mise. Sa main se ressere sur son arme improvisée et la jeune rousse avant lentement en direction de la blonde.

« Je tenais a vous signaler que j'ai nettoyé les environs de la fenêtre... je ne suis cependant pas compétente pour réparer les dégats ? »

Le ton est plus doux qu'a son habitude, le masque de commerçante prenant peu a peu le dessus. Deux yeux vairons s'attarde sur la courbe du dos de la blonde fort occupée a tripatouiller un truc et l'espace d'une seconde Claire en viens a se demander si la chaire de cette demoiselle est tendre.

Le loup cligne des yeux, la marchande lui colle une tape immaginaire.

Voila qu'elle se retrouve a baver à l'idée de mordre une humaine? Comme c'est pitoyable.

*Descendance?

- Va chier Lys.*


Nouveau souris, peut être un peu crispé. L'idée de contaminer un humain ne charme pas du tout la traficante de liqueur. Bien au contraire, sa forme de loup chasse pour tuer, et ce n'est pas plus mal.

Il y a assez de monstre comme ca dans la nature.

N'empeche que j'y gouterai bien... moi... à la bourgeoise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 29

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Dim 13 Avr - 14:54

« Je tenais a vous signaler que j'ai nettoyé les environs de la fenêtre... je ne suis cependant pas compétente pour réparer les dégâts ? »

Affalée dans son siège, la doctoresse baille. Le réveil matinal a été décidément trop brusque pour elle ce matin.
Ce n'est pas un soucis Alice, je demanderais à un ami de me trouver quelqu'un pour changer la vitre.

Elle soupira, indiquant un siège face à son bureau si Alice souhaitait s’asseoir.
Dis moi Alice, qu'est ce que tu comptes faire par la suite exactement?
Tu sais tu as été chanceuse cette fois-ci, tu es tombée à une bonne adresse, mais la nuit sur cette île reste dangereuse, tu vas continuer tes vadrouilles nocturnes?"

*Surtout que tu es aussi dangereuse pour les autres que pour toi même apparemment.*


Nina se rappelait qu'il y avait déjà été organisé une grande chasse au loup garou dans le passé. Le pauvre être était incapable de se contrôler et provoquait une véritable série meurtrière chaque soir... Cette âme maudite finie par être exécutée. Nina en avait eut le cœur brisé, même sur cette île de la tolérance ces humains maudits pouvaient être traités comme des bêtes sauvages.
Est ce qu'Alice se maîtrisait? Comment était elle arrivée à cet état?

"Je ne dis ca que pour ton bien tu sais... J'ai déjà vu tellement de morts inutiles..."
Alors qu'elle disait cette phrase, la doctoresse se levait pour prendre un livre sur une étagère non loin.
Il s'intitulait Physiologie et Méthode de Traitement des Lycantropes par le Docteur Grinfelt.
Elle le posa en évidence sur son bureau, invitant la jeune femme à l'ouvrir si elle savait lire.
Ce dernier était loin d'être complet, il y avait encore de nombreuses pages blanches pleines de potentiel.
Il contenait de nombreux schéma accompagnés de textes sur les différences avec les humains autant d'un point de vue anatomie générale qu'anatomique microscopique, ainsi que les différents traitements déjà essayé et leurs résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Intrusion matinale   Mer 16 Avr - 11:04

La doctoresse reste aimable, comme a son habitude, ce qui encourage la marchande a rester tout sourire. Apres tout, la plupart des traces ont disparues inutile de s'en fai...

"Dis moi Alice, qu'est ce que tu comptes faire par la suite exactement?"


Les yeux de la marchande se glacent, son visage semble se vider de sa chaleur comme un tonneau percé. La demoiselle croise les bras, ne tiquant même pas quand la couture viens lui chatouiller les sens.

Ses ongles tapotent puis martèlent ses coudes.

Non mais de quoi j'me mêle?

"Tu sais tu as été chanceuse cette fois-ci, tu es tombée à une bonne adresse, mais la nuit sur cette île reste dangereuse, tu vas continuer tes vadrouilles nocturnes?"


La mâchoire de la rousse trésaute, un petit spasme. Si Lys avait été la il aurait sans doute enchainé avec un grognement ou un hurlement, la demoiselle, elle, doit se montre moins expréssive.

Pas mal de mimiques s'accumulent dernierement, a croire que les derniers événement l'ont "rapprochée" de son loup.

J'ai l'intention de retrouver celui qui m'a poignardée, et de l'enterer de mes propres mains doc. Ca me prendra un jour ou dix ans, c'est du pareille au même.

La marchande s'examine les ongles, qui s’obstinent a pousser a un rythme alarmant chaque jour. Ses yeux vont de ses mains au bouquin que la Doc lui présente, et un petit rictus lui decore la machoire. Une honte pour quelqu'un du métier, mais elle n'aime pas lire... Enfin, disons que c'est une tache qui lui prend un temps certain, et qui par conséquent l'ennui au plus haut point.

Elle attrape le bouquin, le feuillette en s'attardant sur les images, puis son visage se fige, elle observe la doctoresse avec un petit quelque chose dans l'oeil qui n'est pas sans rappeller le regard d'un loup fixant un lapin pris dans un collet.

Son ton est glacial, elle découpe chaque mot avec soin, ne laissant pas de doutes possible quant à leur interprétation.

"C'est quoi ça, Doc?"


La viande de la demoiselle se contracte sous l'effet de la tension, elle aborde un calme plat en surface, mais dans sa viande c'est un véritable chaos... les coutures signalent brutalement que ce genre de comportement n'est pas une bonne idée, mais le grognement de Lys dans un coin de sa tête fait vite oublier la tension physique à Claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrusion matinale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Intrusion matinale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Blog] Votre muscu matinale avec Mata-Nui
» Promenade matinale
» complot effraction et intrusion
» Intrusion confirmée
» probleme Instalation Map (Resolu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Commerces :: Cabinet Médical de Mlle Grinfelt-
Sauter vers:  
Google