AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au vol ! | | Claire Merch.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Au vol ! | | Claire Merch.   Jeu 1 Aoû - 22:35

 A sec. Presque entièrement à sec.
Ce n’est pas possible. Perry vérifie une deuxième fois sa bourse, vide son sac sur la table du bistrot où elle se trouve, et fait le tri. Elle a sa robe de rechange mise dans son sac au-cas-où il faudrait l’enfiler à la va-vite, qui n’est faite que de quelques bouts de tissus sombres, elle n’a pas spécialement de formes. Juste longue jusqu’aux genoux.  Elle la met au bout de la table, pour pouvoir la ranger par-dessus tout son bazar une fois qu’il sera remît dans son sac à dos. Elle replace ses quelques couteaux dans leurs étuis, puis les mets dans le sac, ainsi que les carnets, plumes et autres accessoires qui ne lui serviront à rien. Bien.

Elle compte les quelques pièces qu’elle a trouvé, qui se sentaient abandonnées à nager dans son sac. Plus celle de sa bourse. Il ne lui reste que quelques trentaines de piécettes d’argent et de bronze. De bronze, en partie. Pas possible. Il va falloir ravitailler tout ça.

Perry frappe d’un coup de poing rageur la table où elle se trouve. Puis elle soupire en fermant les yeux. Bien, bien, bien. Elle range donc sa bourse dans son sac, puis entrepose sa robe par-dessus. Elle tient sa paire de rossignols bien fermement dans sa main droite. Elle soupire une nouvelle fois et relève la tête, en regardant autour d’elle. Le bar est bondé et personne n’a l’air d’avoir fait attention à elle. Elle remet son sac sur son dos, glisse ses rossignols dans une de ses poches de pantalon, touche son thorax pour vérifier que son poignard est toujours bien accroché à son sous-vêtement, et l’aperçoit, là-bas. Ses yeux sont traversés d’un éclair de convoitise. Puis elle se lève doucement et s’approche du bar, ou une bande de jeunes hommes rient et chantent en chœur, déjà biens alcoolisés en ce début d’après-midi. Un  de ces pauvres malheureux à laisser sa bourse traînée sur le support de chêne. A côté duquel Perry est en train de passer. Elle se penche en avant pour demander des renseignements au barman – renseignements qui lui seront inutiles, évidemment - et glisse doucement sa main sur la bourse. Personne ne la regarde, le barman étant trop occupé à nettoyer ses verres, et à lui donner les informations demandées sans la fixer, et les autres hommes à côté à chanter. Hop, sa main se referme sur la bourse, et en un éclair, elle est rangée dans sa poche.

Perry remercie le barman en souriant et sort de la taverne. Elle court un peu plus loin, à une centaine de mètres, et s’accroupit sur les dalles humides de la grande rue où elle se trouve. Elle prend un élastique entouré à son poignet droit et ramène ses cheveux en une queue-de-cheval  faite rapidement, complètement sans charme. Elle se regarde dans une flaque et sourit, contente d’elle. Sa chemise blanche flottante recouvre ses parties féminines, son pantalon ample ne permet pas de discerner ses jambes de femme, et son visage, bien qu’assez fin, pourrait la faire passer pour un jeune homme assez efféminé. Parfait.

Elle se redresse et regarde une nouvelle fois autour d’elle. En même temps, elle sort la bourse volée de sa poche et la pèse de sa main en souriant. Il doit y avoir pas mal de pièces, là-dedans. Elle l’ouvre doucement et jette un coup d’œil dedans. Beaucoup d’argent, pratiquement pas de bronze, et si ça se trouve il y aurait peut-être même quelques pièces d’or dedans, plus au fond. Mais pour le moment Perry ne peut pas se permettre d’exhiber cette monnaie volée en pleine rue. Elle la fourre dans son sac d’un geste rapide et commence à marcher en direction d’une rue qui semble déserte. Elle sort sa paire de rossignols et regarde par les fenêtres des petites maisons lesquelles sont occupées et lesquelles ne le sont pas. Trois d’entre elles sont fermées à clef. Elle crochète discrètement celle qui est la plus proche de la grande rue. Elle met un peu de temps et espère que personne ne l’a remarquée, puis elle entre.

Le silence total. La maison a l’air inoccupée. Perry sait qu’il va falloir agir vite, et elle sent sa nuque qui se raidit. La crainte de se faire attraper sur le fait et de finir six pieds sous terre lui donne cette sensation. Plus un mal de ventre horrible.

Elle se donne une claque mentalement et essaie de se ressaisir. Bien. Elle est dans un petit salon. Première chose à faire, aller fouiller dans les chambres. Généralement, c’est un bon moyen de sortie si quelqu’un arrive, vu qu’on peut facilement ouvrir les fenêtres et sauter, et puis c’est là que les personnes cachent leurs bijoux ou autres choses de valeur.

Elle se dirige donc vers la première chambre qu’elle aperçoit. Une grande chambre, les propriétaires n’ont pas l’air d’être dans le besoin. De belles parures de lit, de beaux meubles en teck, semblerait-il, de très jolis rideaux en dentelle, un papier peint récemment refait, sûrement... Enfin ce n’est pas le moment de perdre du temps en observant cela.

Perry se dirige vers la fenêtre et défait le loquet. Si quelqu’un entre, elle n’aura qu’à enjamber le petit muret qui sépare le verre et le sol et elle sera dehors, mélangé à la foule. Ensuite, elle se dirige vers la commode. Ouvre le premier tiroir d’un coup sec. Des sous-vêtements. Le deuxième... des vêtements de femme. Le troisième, des vêtements d’homme.

Elle passe une main sous le tiroir aux sous-vêtements, vérifiant qu’il n’y ait pas de petite boite. Rien. Idem pour les deux autres tiroirs. Puis, elle se dirige vers la coiffeuse et ouvre un coffret. Des bijoux. Perry n’a pas le temps de regarder si c’est du toc ou non, elle les mets donc dans son sac sans se poser de questions et referme la boite. Une des dernières étapes du cambriolage de cette chambre, est d'aller voir sous le matelas. Ce qu’elle fait. Elle y trouve une autre petite boite, contenant des économies, sûrement, vu le bruit qu’elle fait quand on la secoue. Perry la met dans son sac et décide de l’ouvrir plus tard, en forçant la serrure. Alors qu’elle se dirige vers l’armoire, le bras tendu vers la poignée en nacre, elle entend des éclats de rire et une porte s’ouvrir.

« Richard ! Tu as oublié de fermer la porte d’entrée ! »

*Bon Dieu. Ils sont rentrés. *

Sans demander son reste, elle se précipite vers la fenêtre, qu’elle pousse de toutes ses forces et saute dans la rue en se mettant à courir comme une dévergondée. Les gens râlent tandis qu’elle les bouscule, mais elle n’y prête aucune attention. Dans quelques instants, les gens chez qui Perry se trouvait, verront les tiroirs ouverts et la boite à bijoux vide et celle sous leur lit disparue. Plus que quelques secondes et...

« YAAAAAH ! Au voleur ! Au voleur ! On nous a cambriolés ! »

... et un cri retentira.

Perry accélère sa course pour foncer dans une ruelle ou elle manque de s’étaler sur les pavés glissants, court quelques dizaines de mètres de plus et percute... un marchand ambulant. Elle s’éclate la tronche contre les pavés en grognant, et ne fait pas attention à l’homme qu’elle vient de percuter.

*PUTAIN DE BORDEL DE ... !*

Puis sans s’inquiéter du fait que l’homme qu’elle vient de percuter ou non la regarde, elle se redresse, sort sa robe de son sac, l’enfile, se débarrasse de son pantalon et de sa chemise en les mettant à la place de sa robe et se retourne, les bras sur les hanches, l’air décidé. Elle fixe le jeune homme et lâche un :

« Excuse-moi ! J’ai eu quelques petites embrouilles, haha. Hum... » Elle jette un coup d’œil aux marchandises de l’homme et constate qu’il se trimballe avec des bouteilles d’alcool. Elle reprend en détachant ses cheveux et en secouant la tête histoire de les démêlés un peu. « Si je t’achète une bouteille ou deux de tes précieux nectars, et qu’en plus je te donne un pourboire ou que je te paye un verre ou le repas de ce soir, si on t’interroge, tu pourrais dire qu’on est en train de marchander depuis un moment ? J’ai de quoi payer ! » déclare-t-elle en sortant la bourse qu'elle avait volé tout-à-l’heure.

Et en priant pour qu’il accepte.


Dernière édition par Perry Gehando le Sam 7 Déc - 23:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Ven 2 Aoû - 21:51

La journée avait mal commencé… et bizarrement dans l’esprit de Claire ce faux départ risque de se poursuivre… Elle soupire, haussant les épaules dans un élan de pessimisme et de désespoir… quitte à trainer là dedans.

Elle semble chercher quelque chose du regard. Dans un recoin de sa tête, Lys dort, paisiblement… C’est un moment précieux pour la ptite, mais qu’elle n’apprécie pas pour autant.

Sa relation avec la bête est devenue complexe, d’abord ennemis, se battant pour un même corps, puis alliés contre un monde hostile et impitoyable pour une gamine… Que sont ils devenus depuis le temps ? Lys est « son » loup… après toutes ces journées… et ces nuits  aussi agréables ou horribles qu’elles furent…

Bref, alors que la marchande avance l’esprit occupé par son dilemme traditionnel de la nouvelle lune elle ne voit pas le fou furieux courir tel un dératé dans sa direction… Enfin… si elle le remarque mais trop tard. Le choc n’est pas puissant, mais il est surprenant si bien que ces les deux yeux grands ouverts que la rousse titube et ne conserve son équilibre que grâce à quelques mouvements peu gracieux.
Haletante, le dos fraichement recouvert de sueurs froides (ah… l’idée de perdre une semaine de marchandises, là comme ça… sans même avoir eu l’occasion de les vendre… yuuurk)

« Espèce de fils de… »


Claire fait craquer ses jointures dans l’optique de recadrer le nez de son ‘nouveau contact’ un petit peu en arrière. Elle se retient pour deux raisons.

- Primo, elle constate que malgré l’absence de Lys son comportement ressemble de plus en plus à celui d’une bête… s’agacer qu’on la bouscule… Voyons… Ou est ma bourse déjà ? Non rien à signaler.

- Secondo, le comportement de la nouvelle tête est… eu…
Alors que sa main vérifie subtilement la position de son argent, la transporteuse de spiritueux examine avec une certaine… surprise le petit manège de Perry. Alors comme ça d’autres personne aussi font dans le … double jeu ?

Même si dans le cas de l’inconnu(e ?) c’est pas la même optique… Claire y vois un avantage commercial (et une diminution des emmerdes dues à sa condition de « faible femme ») alors que cette personne eu…

« Excuse-moi ! J’ai eu quelques petites embrouilles, haha. Hum... »

*Tiens donc ? Des ennuis, rien que ça ? Bah je t’en pris, fais profiter l’entourage, j’veux pas de tes mardes, tu t’les gardes mon… ma… m…
Tu t’les gardes*

[color:8c92=#Burlywood]« Si je t’achète une bouteille ou deux de tes précieux nectars, et qu’en plus je te donne un pourboire ou que je te paye un verre ou le repas de ce soir, si on t’interroge, tu pourrais dire qu’on est en train de marchander depuis un moment ? J’ai de quoi payer ! »

Les yeux de la marchande s’illuminent.

*PIGEON !*


Au diable le danger, l’appel de l’argent dépasse le doute initial qui a germé dans l’esprit de Claire, elle affiche un petit air charmeur et ne prend pas la peine de se faire passer pour un homme… Que ce pigeon soit l’un ou l’autre n’importe pas… il vient de se tirer une balle dans l’aile sans son aide.

« Et bien, c’est parfaitement possible… eu… Vous avez un ptit nom, histoire que mon mensonge tienne un peu la route ?
Pour ce qui est du ‘nectar’ je peux vous vendre le meilleur… »


Sourire charmeur commercial, Claire décroche une bouteille opaque de sa ceinture.

*Ca… le meilleur tord boyaux, le plus fort de ce que j’ai. Inutile de dire que c’est loin d’être ma meilleur bouteille … loin de la… mais si j’peux la revendre… Héhéhéhé*

« Mais pas ici, installons nous dans un coin plus tranquille, je vous fait gouter ca, et vous repartez avec un mensonge et une bonne bouteille ? Qu’en dites-vous ? »

*Six ? Huit fois le prix ? Attends je monte encore ? Héhéhéhé*


Dernière édition par Claire Merch le Mar 29 Avr - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Dim 4 Aoû - 16:46

Le jeune homme sourit et prend la parole :

« Et bien, c’est parfaitement possible… eu… Vous avez un ptit nom, histoire que mon mensonge tienne un peu la route ?
Pour ce qui est du ‘nectar’ je peux vous vendre le meilleur… »


... Jeune homme ? Vu sa voix plutôt féminine, on dirait plutôt une jeune femme, oui. Le premier réflexe de Perry, pour voir si son doute est justifié, est de regardé le haut du corps de la personne devant elle. Il semblerait qu’il y ait une légère poitrine d’ange, effectivement. Et étant donné que son corps n’est pas enrobé (loin de là d’ailleurs), il n’y a pas de doutes, ce n’est pas un surplus de graisse d’homme trop gros.

* Bon Dieu. J’ai affaire à une nenette. *

C’est qu’elle cache sacrément bien son jeu, la teigne.

En tous cas, pendant que notre chère Perry a fait ces constatations, la jeune androgyne décroche une bouteille de sa ceinture en souriant joliment. Perry constate aussi qu’il lui manque une dent, ce qui donne à son sourire un air un peu lugubre. Mais Perry sourit à son tour, elle trouve que ce sourire est assez mignon, au final.

« Mais pas ici, installons nous dans un coin plus tranquille, je vous fait gouter ça, et vous repartez avec un mensonge et une bonne bouteille ? Qu’en dites-vous ? »

Perry continue de l’observer bêtement sans répondre tout de suite. On dirait vraiment un jeune homme, pourtant, même avec ses longs cheveux roux. Et elle s’avère être une femme. Elle sait qu’elle a sûrement l’air débile d’être étonnée comme ça, étant donné que pour cambrioler des maisons, elle se masculinise elle aussi, mais la rouquine, on dirait qu’elle le fait exprès, qu’elle en a l’habitude, et que ça lui va très bien de jouer tout le temps le jeu.
Perry ne pourrait pas faire ça tous les jours, elle. Enfin bref, elle se souvient de la question de la jeune femme et s’empresse d’y répondre.

« Euh... Appelle-moi Perry. Tu peux me tutoyer, aussi. Et toi, comment je peux t’appeler ?

Elle récupère son sac en le balançant sur une de ses épaules et en tenant fermement une des lanières en cuir, en se demandant ce que ça fait de se faire passer pour un homme tous les jours...
Elle reste pensive sur ce coup, tient.

« Sinon, pour ce qui est de l’endroit où j’goûterais ton alcool, qu’est-ce que tu dirais d’un...

Perry allait proposer un pub mais elle se rend compte que c’est complètement sans logique de vendre de l’alcool à quelqu’un dans un lieu où l’on vend de l’alcool, justement. Le gérant risquerait de ne pas accepter ça et de s’énerver.

« ... J’allais te proposer d’aller dans une taverne, vu que j’ai l’habitude de fréquenter ce genre d’endroit, mais bon, ce serait con, parce que je pourrais aussi aller acheter des bouteilles là-bas. Doooonc finalement je sais pas. T’as une idée, un lieu en particulier, ou on pourrait aller ? »


Dernière édition par Perry Gehando le Dim 2 Mar - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Lun 5 Aoû - 8:49

La marchande tique légèrement, un expert remarquerait le tout petit tressautement qui a interrompue son sourire une seconde (le reste de la populace n’aurait quant à lui rien vu). Bref, la marchande ne réagit ouvertement mais elle n’apprécie pas être étudiée à la loupe, chose systématique lorsqu’elle se met a parler… « normalement ».
Ses petites pulsations de colère semblent réveiller Lys, qui commence à remuer dans son esprit, pour le calmer la marchande lui applique une caresse mentale qui replonge l'animal dans son sommeil de nouvelle lune.

Bref, soupirant en son fort intérieur, Claire raccroche la bouteille à sa ceinture, ça va lui passer à s'te fillette, c’est commun cette réaction de … surprise ?

*Rha, faut faire ce qu’il faut pour survivre fichus citadins, z’avez collé une patte hors de cette ville une fois dans votre vie ? Et puis d’ou que t’es surprise gamine ? J’viens de te voir te changer en pleine rue, alors que t'es qu'une gamine, UNE gamine et alors qu’il n’est pas encore l’heure de taper la croute?! Quoique, l’heure n’a pas grand chose avoir avec le problème de base…*


« Euh... Appelle-moi Perry. Tu peux me tutoyer, aussi. Et toi, comment je peux t’appeler »

Les mains de la marchande refond quelques nœuds avec une certaine grâce (ce mouvement a du être répété… Oula, des centaines de fois maintenant).

*Bon, si cette gamine cherche des excuses, je suppose que c’est lié, de prés ou de loin à des bons problèmes… J’vais pas prendre de risques inutiles, mentons… Allons improvise Claire !*

La marchande continue son ptit bidouillage avant de relever la tête.  Visiblement Perry enchaine phrase après phrase, la rouquine commence donc à se gratter la nuque. Finalement, une fois le flot interrompu, elle sourit de nouveau avant de prendre la parole d’une voix claire.

*Diable, s’qu’elle cause*

« Tu peux m’appeler Vic, ca ferra parfaitement l’affaire et oui, faire un tour dans une auberge m’semble pas une bonne idée, ces gars la sont des mauvais clients et comme tu l’signale, ils aiment pas trop qu’on commerce des produits chez eux…

Nan, j’te propose d’aller chercher un truc a grailler dans un des marchés d’la ville, puis d’s’installer dans un coin pour manger en paix, j’te vendrai ce qu’il faut a s’moment… Ou on peut direct passer a la vente, mais vu comment t’es taillée gami… Perry, j’pense qu’tu d’vrai manger un bout avant d’picoller, histoire que j’ai pas a t’trainer… »


Le langage de Claire se dégrade rapidement, laissant place a un argot visiblement apprécié par la marchande. Aucun doute sur un point : elle a la flemme de parler correctement.

Elle ponctue chacune de ses phrases de petits gestes, achevant sa petite tirade en se grattant le menton de l’index… Ses yeux sont attirés par ses ongles, qui bien que parfaitement propres sont trop longs a son gout.

*B'sang, ils tombent pourtant chaque nuit*


Guettant la « gamine » du coin de l’œil, La rousse commence à se couper proprement les ongles à l’aide d’une petite lame, une technique visiblement maitrisée par la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Lun 5 Aoû - 22:23

 « Tu peux m’appeler Vic, ça ferra parfaitement l’affaire et oui, faire un tour dans une auberge m’semble pas une bonne idée, ces gars-là sont des mauvais clients et comme tu l’signale, ils aiment pas trop qu’on commerce des produits chez eux…

Nan, j’te propose d’aller chercher un truc a grailler dans un des marchés d’la ville, puis d’s’installer dans un coin pour manger en paix, j’te vendrai ce qu’il faut à s’moment… Ou on peut direct passer a la vente, mais vu comment t’es taillée gami… Perry, j’pense qu’tu d’vrai manger un bout avant d’picoler, histoire que j’ai pas à t’trainer… »


Elle dit ça calmement, en faisant quelques mouvements pendant qu’elle discute. Puis, elle commence à se couper les ongles, comme si de rien n’était.

Perry fronce les sourcils en entendant ce que la rouquine vient de dire. Encore une fois, son physique remet en cause son âge. Elle en a légèrement marre d’être encore une fois prise pour une gamine. Elle n’a pas quinze ans, elle en a vingt, bon sang. La rousse à faillit l’appeler gamine. En tous cas, elle doit sûrement penser ça.

*Putain. Pas possible de passer pour une gosse, encore maintenant, bordel.*

En tenant d’une main bien ferme la lanière de son sac, Perry prit la parole, une nouvelle fois.

« Comme tu le sais si bien, Vic, les apparences sont trompeuses. Tu ressembles à un homme, et pourtant il s’avère que tu es une femme.  C’est pareil pour moi, je ressemble peut-être à une gamine, mais j’ai déjà une vingtaine d’années. Et si je puis me permettre, tu ne dois pas être plus âgée que moi, ou du moins, pas énormément. Et j’ai l’habitude de picoler, si c’est ça qui t’inquiètes. »

Elle déclara ceci sur un ton légèrement... énervé ? Elle était un peu vexée de passer pour une petite fillette inoffensive, il faut vous l’avouer. Puis elle soupira et reprit :

« Enfin bon. Passons. Puisque tu m’as conseillé d’aller casser la croûte, vient avec moi, j’te payerais ta bouffe. C’sera ton pourboire en avance, tien. Comme ça, ce sera déjà réglé. J’pense que je vais essayer de trouver un bon bout de viande rouge, on partagera. Allez, viens. »

Sur ce, sans attendre que la dénommée Vic  lui emboite le pas ou non, Perry sortie de la petite ruelle et s’arrêta au milieu de la grande rue pour jeter un regard aux alentours, à la recherche d’un petit marché. Tendant l’oreille, elle arriva, malgré le brouhaha environnant de la grande rue, à, semblerait-il, entendre des marchands s’égosiller à quelques centaines de mètres de là.

Elle se dirigea d’un pas vif, ses bottes en cuir tapants le sol en faisant de grands « pac, pac, pac » à chaque pas, vers le marché.

Arrivant au niveau des marchands et de leurs marchandises à refourguer, elle commence à ralentir, cherchant d’un œil vif une étale où il y aurait de la viande de bonne qualité.

Trouvé.

Elle s’approche d’un petit marchand assez âgé, à l’air bienveillant, assit sur une chaise en bois, devant son stand de viandes.  Elle lui sourit et regarde ce qu’il a à revendre.
Des poules et des coqs s’agitent dans des cages en bois, individuelles. Un bœuf est attaché à une cordelette elle-même attachée à une carriole en bois. Il y a aussi quelques agneaux et brebis dans un chariot.
La viande séchée est exposée, pandouillante, au niveau de la tête de Perry.

*Bien... Attendons Vic pour voir ce qui pourrait l'intéresser.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mar 6 Aoû - 15:24

La gamine pique un fart, ce qui ne semble pas faire réagir la marchande sur le coup. L’idée de parler du déguisement lui arrache un petit sourire par contre.

*Désolée ma chère, mais moi c’est un choix, si j’me débrouille on se trompe ou on voit clair dans mon jeu… Toi en revanche tu garde ton air de petiote, même si tu monte sur tes grands chevaux.*

« Oui, oui, je comprends »


Phrase dite poliment, la rousse range son couteau et examine un moment la nouvelle venue… celle ci a terminer sa tirade visiblement et la voilà déjà partie dieu sait où. Claire soupire, examine ses ongles raccourcis puis emboite le pas.

Ce n’est pas très dur de suivre ‘Perry’ dans les ruelles, ni dans la rue, après tout, elle semble suffisamment remontée pour oublier tout notion de discrétion la marchande emboite donc le pas, gardant une distance raisonnable.

Allons si quelqu’un devait lui tomber dessus, autant pouvoir filer avant d’être embarquée dans la mêlée, c’est le meilleur des options ? Non ?

N’empêche… de la viande ? Haa… dommage, le poisson a un charme certain… ou la végétation… mais c’est chiant a cuisiner… cette perte d’intérêt pour la viande viens d’ou ? Mmm ? P’tet bien que c’est du au fait que Lys en mange toutes les nuits ?

*Je pourrais p’tet lui apprendre a pécher ?*
*Grrrr*
*Bon, d’accord, oublie, rendors toi Lys*


La marchande soupire … elle place ses bras derrière sa nuque et rattrape sa « gamine » Visiblement elle n’a pas eu plus d’ennuies que ça autant en profiter. La voleuse semble attendre quelque chose en examinant la viande… Claire soupire de nouveau.

Y’a trop de bruit, tout le monde hurle, les animaux braillent, bref, ses oreilles lui indique qu’un passage trop long dans le marché va lui couté une migraine.

Ensuite, ca daube, horriblement même, le foin ne suffit pas a masquer l’odeur des déjections qui s’accumulent alors que la journée commence seulement. Et encore !  Lys  dort… la marchande aurait sans doute eu un haut de cœur si son odorat avait été a 100%.

Bref, bougonne elle s’installe à coté de l’exhibitionniste.

« Alors, tu trouve ton bonheur ? »

*Mouai… je pense que j’vais pas trop la titiller non plus…. Dommage ca m’semble marrant comme tout*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mer 7 Aoû - 10:54

 La marchande de bouteilles, l’air un peu grognonne, arrive à la hauteur de Perry.

« Alors, tu trouves ton bonheur ? »

La brunette regarde la viande séchée encore quelques secondes avant de jeter un coup d’œil en biais à la rouquine. Puis son regard se porte une nouvelle fois vers la viande. Plutôt vivante ou séchée ?
... Ça serait plus simple de directement prendre de la viande séchée. Vivante, admettons, il faudrait la tuer, la vider, enlever les poils, la cuire, donc trouver un endroit calme où l’on pourrait faire du feu...

Perry opta donc pour de la viande sèche.

« Ouais. La viande m’a l’air assez bonne ici, en tous cas y’a pas énormément de mouches qui volent autour, donc c’est que ça doit être frais. J’pense que je vais prendre quelques tranches de bœuf séché et une petite cuisse d’agneau sèche. On partagera. »

Perry passa donc sa commande auprès du vieil homme, qui lui emballa une quinzaine de tranches de bœuf et sa cuisse d’agneau dans un baluchon en tissu. La jeune femme le remercia et paya sa marchandise.

Elle se retourna ensuite vers la rousse et sourit.

« Je pense que ça suffira. Je vais encore prendre quelques fruits, au-cas-ou.

Le petit pétage de plomb de Perry était retombé et la jeune femme était de nouveau de bonne humeur. Et oui, elle s’énervait vite, et malheureusement ça ne convenait pas toujours à tout le monde. Heureusement la marchande ambulante était restée sympathique malgré ça.

Elle avait, malgré tout un peu peur d’être reconnue par un passant à cause de son vol de tout-à-l’heure. Enfin non... Ce n’était pas possible. Elle portait une robe et ses cheveux étaient détachés. A l’heure du crime, elle ressemblait beaucoup plus à un homme. Et ses cheveux étaient attachés. Et elle ne souriait pas, ses faussettes ressortaient, à l’heure du méfait, elle était froide comme le marbre. On ne pourrait sûrement pas la reconnaître. Et puis elle avait couru assez vite, donc les gens ne l’auraient sûrement qu’entre-aperçue. Oui, on ne pourrait pas la reconnaître.

Elle tourna une nouvelle fois le dos à la femme à la crinière de feu et regarda autour d’elle. A une dizaine de mètres de là, une marchande de fruits et légumes se tuait le gosier à crier ses prix à tout va. Elle regarda une nouvelle fois Vic et la questionna, sur un ton sympathique, quoi que d’une voix un peu plus forte étant donné le bruit qui les entourait :

« Bon. Tu veux des fruits en particuliers ? Ou bien quelques légumes, pendant qu’on y est ? »


Dernière édition par Perry Gehando le Dim 2 Mar - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mer 7 Aoû - 21:09

La ptiote semble hésiter entre deux ou trois sortes de viande sous l’œil bienveillant du marchant installé près de son étal comme un chien près de sa gamelle… P’tet bien qu’il mordrait…

*Un regard en coin ? Tiens v’la qu’elle hésite la grande ? Non, mais, j’sais pas faire a grailler moi ma ptite dame, tu prends un truc simple et on s’casse… Du genre un bœuf ? Lys adore ca… Quoique, vu la taille de la bestiole j’me demande comment il peux tout avaler…*


Claire est arrachée a ses pensées par une tirade de Perry, elle cligne des yeux a l’annonce du menu. Puis laisse retomber ses bras.

« Non mais l’agneau c’est dé… »


Regard haineux du marchand, c’est une certitude il vient de faire passer son pouce sur sa gorge en lui jetant un regard noir par-dessus l’épaule de la ptite.

*Nan ? On va pas s’énerver et provoquer une esclandre quand même ? Non non soyons raisonnables et évitons d’attirer plus d’ennuis ici… Bon sang heureusement qu’il dort Lys… Il n’aurait pas laissé passer ça.*


Fin des transaction, la marchande de liqueur tourne le regard et zieute la foule, pas de mouvement suspect, sans doute quelques pickpocket a l’œuvre, bref l’enfer a traverser… L’argent est toujours la ? On dirait bien.

La petite mentionner la suite de son programme de course, puis un voile d’inquietude passe rapidement sur son visage... Claire hausse vaguement un sourcil …

*Quoi ? Elle a peur de choisir ses fruits ? Non mais elle sort d’où ?*


La ptite se reprend et se tourne dans sa direction toute souriante et toute pinpante, on la croirait charmante si son caractère n’était pas aussi prompt a s'enflammer elle aurait fait une bonne compagnie... ca attire le client une jolie demoiselle...

*Nan, a part le plaisir de la taquiner, pas de profils a se faire sur son dos... dommage. Mais tiens ? La rage est retombée ? Bah quitte a se faire servir…servir huhhuhu*


Sourire commercial, Claire laisse retomber ses bras afin d’accompagner ses phrases de quelques gestes, une vielle manie.

«S’t’une ville, les fruits c’est pas leur spécialité, prend un truc qui s’conserve genre des pommes ou des noix »

Ce qui n’est pas du touuut une mauvaise excuse pour choisir ses aliments favoris, qu’allez vous imaginer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Sam 10 Aoû - 1:03

 «S’t’une ville, les fruits c’est pas leur spécialité, prend un truc qui s’conserve genre des pommes ou des noix »


« Ouais, ok. Ensuite on trouvera un endroit pour manger tout ça. »

Perry sert bien contre elle, en dessous de sa poitrine, son baluchon de viandes d’une main, et de l’autre, elle attrape l’avant-bras de Vic, sans lui demander son avis, et marche d’un pas rapide vers la marchande de fruits et légumes.

Toutes deux arrivèrent devant la dame aux airs dédaigneux, qui n’avait pas l’air très sympathique, ce qui n’était pas très engageant à la vente. Perry lâcha le bras de Vic et se mi à examiner les fruits. Les pommes, les pommes, les pommes... Ah, les voici.

Perry jette un œil en biais à la vendeuse. La femme à l’air morose regarde la brunette d’un air un peu, enfin non, très... méfiant ?
Pé’ connait très bien ce regard. La peur d’être volé. Quelle imbécile.

Voyons, si Perry aurait voulût voler cette femme, elle ne se serait pas arrêter pour examiner la marchandise ! Elle aurait mît la main sur une pomme, tout en continuant sa route, tandis que la marchande ne l’aurait sûrement pas remarquée parce qu’elle aurait été trop occupée à gueuler ses prix à tout va, et l’affaire aurait été réglée. Elle ne se mettrait pas en danger, en se montrant à la vendeuse, pour ensuite être reconnue si on se met à crier au voleur. Non mais oh.

Revenons à nos pommes. Perry les tâte une part une, vérifiant qu’elles ne sont ni trop molles, ni trop dur, ni trop fripées. Elle en choisit donc quatre grosses rouges, deux pour Vic, et deux pour elle. Puis elle prit quelques poignées de noix  et paya, une nouvelle fois le tout. La marchande rangea violemment les achats de la jeunette dans un petit cageot en bois, qu’elle lança d’un geste brusque à Perry, cette dernière, ne s’y attendant pas, rattrapa sa marchandise de sa main libre, en titubant, et manqua de peu de s’étaler dans une flaque de boue. Les achats à peine payés avec.

« Non mais ça va pas la tête ?! T’es complètement malade de traiter tes clients comme ça, ma vieille ! Va te faire soigner, putain ! »

Perry était de nouveau énervée. Elle posa son baluchon sur son cageot et donna un coup de pied rageur sur le bord de l’étalage de fruits et légumes. Les aliments tressautèrent, et quelques-uns tombèrent de l’étale. Ce qui lui valût un regard noir de la marchande, qui ouvrit la bouche pour dire quelque chose.
Mais Perry la devança.

« Quoi, t’as un problème, grognasse ?! Apprends à mieux traiter tes clients, et t’aurais pas de coups de pieds dans tes putains d’légumes. »

Sur ces mots, Perry se retourna, oubliant Vic, et marcha d’un pas à nouveau énervé (même plus énervé qu’avant) à travers le marché, en regardant à droite et à gauche, dans l’espoir de trouver un petit coin tranquille, une autre rue, un banc, quelque chose de calme, où elle pourrait enfin bouffer en paix, sans être forcément agressée par une marchande tyrannique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Lun 12 Aoû - 11:13

La « gamine » lui chope l’avant-bras sans sommations avant de l’entrainer dans son sillage, l’effet est immédiat, Claire retrousse les lèvres dans un début de grognement, alors qu’un frisson lui traverse l’échine. Puis elle se rend compte que c’est une réaction un peu trop lupine. Elle tire donc  le nez pendant le voyage oubliant de se dégager d’un coup sec histoire qu’on laisse ses bras tranquilles, non mais ho ?

Finalement on la libere, puis on l’oublie, la marchande se frotte l’avant bras, elle zieute un moment Perry fort occupée avec une histoire de pomme pour etudier du regard le ciel.

Non, pas de pluie pour ajourd’hui, ca lui evitera de courir planquer ses vetements ce soir, et de choper un rhume en en prennant plein sur la tronche en attendant que Lys se reveille…

Ca evite aussi de retrouver ses frippes trempées au réveil et de passer la journée avec envers et contre tout, ca ne fous pas en l’air ses affaires, ca n’encrasse pas les bouteilles avec de la boues…

Saloperie de pluie. Oh, il y a toujours moyen de ne pas laisser Lys sortir lorsque l’influence de la lune lui permet, au final une vie presque humaine pourrait l’attendre… mais n’est pas cruel d’enfermer son alter égo ? Celui ci devient chaque année plus calme, plus mûr et sa rage a évolué en orgueil… Ce n’est pas forcement une qualité, mais bon. Avec le temps la rousse avait dénicher des informations, plus ou moins valables, sur les lycans. Notamment après une rixte avec un confrère intéressé par Lys, qui l’était beaucoup moins.

Les Lycans mourraient plus vite, enfin, s’il avait l’occasion de vieillir assez pour s’en rendre compte. Mais il est possible d’enfermer le loup pour gagner quelques années…

*N’est ce pas une sorte de vol ? Je partage ma vie avec Lys… qu’importe de mourir plus tôt si je peux profiter de sa présence… même si quelques fois il est pénible*


Perry semble monter d’un ton, Claire lui accorde un regard et hausse les épaules. Des querelles d’humains, pfa, c’est d’un ennui…

Ses pensées retournent à son loup et à sa condition… La nouvelle qui l’avait choquée n’était pas de mourir jeune, c’était d’avoir perdu sa condition d’humaine, sa capacité à avoir des enfants… Est ce là la raison qui lui donne ce sentiment d’apathie lorsqu’elle évoque la mort ? Apres tout, a quoi bon vivre vieux, et se voir diminuer si ce n’est pas protéger sa progéniture et les siens.

*Reste la contamination.*


Ses yeux vont d’humain en humain… Est ce la ce qui a traverser l’esprit de ce loup garou… ou bien était il juste saoul de lune ?? Son index passe sur la marque laissée par la bête.

*M’a t il vu comme une vengeance ? Comme une chance ? Ou juste comme une proie ? L’a t il fait de lui même ? M’a t il observée lorsque j’ai été arrachée à ma réalité ? Je suppose que non…*


Son regard s’attarde sur un enfant… Elle avait survecut a la morsure alors qu’elle etait a peine plus agée que celui la… Ca avait été un enfer. Devrait elle choisir quelqu’un ? Quelqu’un de plus agé ? Mais est ce que ce serait son « enfant » si son successeur avait son age voir plus ?

*Devrais je seulement mordre…*


Profond  soupire, la marchande retourne au monde réel pour voir Perry partir, enragée et chargée comme un baudet. Insouciante ? T’as bien de la veine…
La promesse d’un repas la sort de cette phase de torpeur et la Lycan emboite le pas à la voleuse. Tu parles d’une combinaison atypique.

« Tu t’en sors Perry ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Lun 12 Aoû - 22:16


*Garce. Hèx. Vache. Kuh. Abrutie. Dräckmohr.*

Perry insulte mentalement la marchande de fruits de tous les noms. Non mais quelle peau de vache aigrît. On lui achète des trucs et elle est encore méchante avec vous. N’importe quoi, n’importe quoi, n’importe quoiiiii, vraiment ! Cette sale sorcière aurait –non, devrait ! – prendre exemple sur le vieux marchand de viandes, il est clair qu’il devait beaucoup plus faire affaire qu’elle, avec sa mine sympathique, joyeuse. Comparée à l’autre folle furieuse.

Perry fronce les sourcils, pensive, et toujours à la recherche d’un endroit où se poser, quand une voix féminine mais pas trop la sortit de sa torpeur.

 « Tu t’en sors Perry ? »

A ces mots, la brunette sursauta et regarda la jeune femme qui s’adressait à elle.
Ah oui, Vic, la rouquine...
Elle l’avait complètement zappée.

« Beinh... Ouais. C’juste c’te garce qui m’a emmerdé là, donc du coup j’suis un peu en rogne quoi. »

*D’ailleurs si je la revoit ailleurs qu’au marché, j’espère pour elle que j’serais pas énervée à cause d’autre chose, parce qu’elle va s’en prendre plein la tronche sinon.*

Perry aperçut un perron de maison, inoccupé, qui avait l’air plutôt propre, puis elle regarda Vic. Elle devait peut-être en avoir marre de traîner depuis un petit moment dans les rues avec toutes ces bouteilles sans s’être assise. Parmi toute cette foule, en plus de ça.

« Bon, viens, on va s’asseoir là-bas, ça l’air plutôt calme, et propre, accessoirement. » décida Perry, en montrant du doigt l’escalier de pierres à Vic.

Elle se dirigea vers les gros cailloux taillés en blocs quasi identiques et s’installa sur les marches. Elle ouvrit son petit baluchon qu’elle posa avec son cageot sur la marche au-dessus d’elle, en s’adossant contre le mur de la maison, en attendant que Vic la rejoigne.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mer 14 Aoû - 6:51

Visiblement Perry semble avoir dénicher un coin où s’installer pour manger, quelques marches… Voilà qui ne plaira sans doute pas au propriétaire des lieux, mais si celui ci est absent après tout.

La rousse hausse légèrement les épaules et s’approche de la voleuse, très occupée à fouiner dans ses baguages. Ses yeux examinent rapidement l’escalier, puis le mur juste a coté, une hésitation semble naitre dans le regarde de Claire, qui finalement, au jugé de la crasse couvrant les deux éléments de la maison, opte pour le mur.

Avec un geste brusque, mais précis, elle pivoter et se laisse tomber en douceur contre la pierre, appréciant le support du mur qui allège un peu le fardeau qu’elle se trimbale 90% du temps.

Comment un tel ensemble peux t’il tenir sur ses hanches et jambes, plutôt que sur son dos, et bien grâce a une excellente condition physique, une carcasse taillée dans l’effort due a sa marche quasi-constante chaque jour et surtout suite à des années d’amélioration et de travail sur son harnachement. La marchande examine un moment ses bouteilles, cherchant celle qui sera refourguée pour très cher d’ici peu.

Pourquoi s’être embêtée a accroché ce merdier plutôt que de simplement le porter sur son dos ? Disons que c’est un choix, se battre avec un sac bien lourd est très pénibles, la même si elle est un peu vissée au sol ses bras sont libres…
Et puis, porter un sac en permanence c’est un coup a se détruire le dos aussi.

Claire ouvre un œil et sort de ses divagations, décidément aujourd’hui… elle est rêveuse ? Enfin, elle examine les aliments que Perry a mis a l’air libre et saisit un morceau de viande séchée (mais pas le moutons, elle n’aime pas cette saloperie, pas comme Lys qui mange deux trois moutons, laine comprise, lorsqu’il a un creux… sa haine de cette viande doit venir du souvenir de son estomac « cotonneux »)

Elle marmonne un truc, que l’on interprètera comme on veux avant de renifler la viande… comestible, elle croque un bout sans trop d’envie, bataille avec la chair raidie par la fumée et finalement en arrache un petit bout pour commencer a le mastiquer. Elle déglutit et recommence le manège en examinant Perry du coin de l’œil.

Lys n’aurait fait qu’une bouchée du repas, de la gamine et des fruits, et ils n’auraient pas apprécier le dessert…

Pourquoi pense t elle ‘encore’ a ce loup ? Bon sang…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mer 14 Aoû - 22:31

La rouquine rejoint Perry et se pose contre le mur, puis commence à ingérer la nourriture sans un mot. Enfin si, elle a dit quelque chose avant d’avaler son premier bout de viande séchée, mais Perry n’a pas réussi à saisir quoi.

La brunette regarde ce qu’elle a acheté, le regard vide, tandis que Vic continue de mâchonner sa nourriture. Perry n’a pas faim... Mais bon, elle va se forcer à manger, on ne va pas aller gâcher cette nourriture, hein. Payée, en plus, ça va donc de soi qu’on ne va pas gâcher ça. Enfin, même si elle pourrait conserver les bouts encore quelques jours... Perry préfère quand même se gaver tant qu’elle le peut.

Elle tend la jambe droite et sort de sa botte son étui en cuir, duquel elle sort une dague dorée et argentée. Elle lève la lame vers le soleil et tourne lentement le manche, observant l’éclat de l’astre doré contre l’argent. Un petit moment fascinée par cela, elle en oublie pourquoi elle l’a sorti. Ah oui, la viande... Elle empoigne le cuissot de mouton et découpe en silence quelques tranches de la viande sèche,  la lame bien aiguisée traversant avec aisance le bout de chaire moutonneuse déshydratée.

Perry prends du bout des doigts une tranche, la met devant son visage et l’observe, elle aussi, pendant un moment, suspendue en l’air. Elle, elle ne brille pas, non. Normal. Ce n’est qu’un bout de viande, juste un bout de viande, qui attend d’être mangé.

Perry avale donc ce bout de mouton, le mâche, et fais de même avec les autres tranches qu’elle a découpées. Puis, elle prend une pomme en main, joue avec quelques secondes en la faisant sauter de sa main droite à sa main gauche, pour ensuite croquer dedans à pleines dents. Elle savoure la pomme, la mangeant lentement, savourant la chaire du fruit de couleur rouge, jusqu’au trognon qu’elle balance par-dessus les marches et qui atterrit sur le chemin en terre battue, faisant un petit nuage de poussière au moment de l’impact contre le sol.

Elle essuie sa dague avec une petite partie du tissu qui lui a précédemment servit de baluchon à viande, et elle la remet à sa place, dans son étui, lui-même dans sa botte droite.

Elle attrape la deuxième pomme qu’elle s’est réservée, mais elle ne la mange pas, elle joue juste avec, comme la précédente, et elle se contente de regarder Vic, patiemment, en attendant que cette dernière aie finit son déjeuner. Perry n’a déjà plus faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Lun 19 Aoû - 8:06

Un frisson glisse le long de l’échine de Claire, sa peau prend une texture granuleuse qui lui rappelle la texture rugueuse de sa tenue. Le tremblement se propage jusqu'au bout de ses doigts qu’elle fait craquer nonchalamment. Ses yeux quittent le reste de la nourriture qu'elle comptais avaler puis chercher l'origine de cette drole de chose. Oui, cette chose qui fait trembler le bout de son nez alors que la Lycan inspire silencieusement de grandes bouffées d'air.

*Ca daube l’argent.*


Pour un Lycan, l’argent est la menace absolue, mauvaise au possible, pour la marchande c’est aussi la racine de sa vie, difficile de vivre sans troquer sa monnaie, d’ou le port quasi permanant de gant et le doublage de ses bourse.

Mais y’a deux odeur d’argent, celle de la monnaie, oxydée par la crasse et les manipulations excessives.

Et l’autre.
Celle des armes qu’on forge bien souvent quand un loup devient trop envahissant.

Les yeux de Claire ne quittent plus la lame du regard, elle a cessé de manger, prête à en découdre au besoin… Certes, son loup est docile, et personne ne l’a encore identifiée comme louve.

Mais sait on jamais ? Une jolie fille peut cacher un assassin, et dieu sait que cette « Perry » est plutôt louche si on se remémore leur rencontre. Ma la voleuse s’occupe de se tailler un bout dans la viande de mouton.

La marchande observe l’arme en pleine fonction, silencieuse et attentive, elle juge du tranchant et de la pureté du métal en serrant les dents… Manger ce mouton frôle le suicide maintenant.

*Voilà qu’elle reluque sa tranche empoisonnée*

Perry mange tranquillement, de son coté l’appétit de Claire a foutu le camps, très loin, celle ci se passe la main sur l’estomac.

L’aurait on empoisonnée ? Nan, elle aurait sentit la morsure de l’argent a la première bouchée, c’est loin d’être indolore d’avaler du feu et de sentir sa chair se déchirer…

La porteuse d’argent avale une pomme sous le regard acéré de la louve, Lys caché dans sa tête voit sa nuit troublée de rêves désagréables, il sera pénible au réveil… mais on s’en moque… impossible pour la marchande de rester calme. Ne pas agresser son ennemi potentiel ou ne pas fuir est une tâche qui réclame toute son attention.

Elle zieute la demoiselle en long, en large en travers, cherchant des éléments étranges dans sa tenue, des cachettes potentielles. Etrangement, elle ne trouve rien, ce qui renforce son sentiment d’appréhension et de méfiance. Elle fouine dans sa poche et joue négligemment avec un bout de bois taillé et poli… cette histoire va finir en eau de boudin…

Finalement la petite achève sa pomme, et joue un moment avec la seconde, la marchande redispose son ‘masque’ habituel sur ses traits et lui offre un beau sourire.

« C’etait a ton gout ? Tu n’avais pas l’air… motivée »


Le ton est clair, et l’attitude détachée de la marchande contrastent avec son esprit actuellement chaotique…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Sam 24 Aoû - 17:13

 « C’était à ton gout ? Tu n’avais pas l’air… motivée. »

Perry louche sur la marchande de bouteilles, arrête de jouer avec la pomme qu’elle balance dans son sac, ouvert sur une marche, et elle s’étire, en tendant les jambes droit devant elle et en levant les bras vers le ciel. Ciel qui est parsemé de nuages çà et là, nuage ressemblant à des petits moutons, comme son père disait. En pensant à lui, les yeux de Perry s’assombrirent légèrement, et elle arrêta de sourire quelques instants, perdue dans ses pensées. Quand elle parlait de son père, la plupart des gens qui le connaissait disait qu’il était mort. Perry ne pouvait pas croire ça. Elle le retrouverait un jour, il n’était pas mort. Elle le sentait, elle en était sûre, il ne pouvait pas être mort. Il lui avait promis  de revenir. Il reviendrait. Il le devait. Même si Perry devrait aller d’abord le chercher, elle le retrouvera. Lui et son équipage avait tout simplement dû échouer sur une Île inconnue, voilà tout. Et ils ne retrouvaient pas les voies maritimes pour revenir à Clavinia.
C’était forcément ça.

Puis elle revient à elle, un sourire réapparait sur son visage et ses yeux se remettent à briller. Faux sourire, évidemment. Elle espère que Vic ne s’est pas aperçue de sa tête pendant qu’elle réfléchssait. Au final, Perry enroule une de ses mèches de cheveux autour de son index gauche, et répond à la rouquine en jouant avec.

« Ouais, ça va... J’avais pas spécialement faim. Je suis pas une grosse mangeuse de toutes façons, donc bon. »

Elle dit ça d’un ton calme, légèrement... blasé, on dirait. C’était juste le ton qu’elle employait qui faisait penser qu’elle l’était, mais non, elle n’est pas blasée, loin de là. C’est juste que... qu’elle ne sait pas vraiment quoi dire d’autre.

La brunette soupire. Elle se fait craquer ses phalanges  et se tourne vers la rouquine en regardant ses bouteilles.

« Bon. Tu me montres ce que t’as à vendre ou tu veux encore croquer dans quelque chose ? J’peux te laisser les noix, j’aime pas spécialement ça donc bon, et tu peux prendre un peu d’agneau si tu veux, ou continuer à taper la croute dans le bœuf séché. »

En terminant sa phrase, Perry déplace le petit cageot de bois dans lequel les noix roulent et se cognent l’une à l’autre, faisant des petits « pocs » à chaque entrechoque. Elle dépose le cageot à côté de Vic, et se tourne vers elle en souriant.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mar 27 Aoû - 15:01

Un peu à la manière de la marchande lorsqu’une arme en argent est venue titiller son odorat et ses yeux, la brune semble avoir un passage a vide. Mmm, peu probable qu’elle soit un Lycan, se balader avec des pièces en argent c’est une chose, une arme c’est complètement diffèrent. Question de bon sang…

Fin bref, voilà qu’elle se met a parler. La marchande suit quelques paroles peu intéressantes en hochant la tête. Claire l’examine discrètement des bottes au cou, elle cache autre chose ? Rha, plus moyen de conserver son calme maintenant.

Nouveau flot de parole, la rousse lève les yeux et examine le cagot de noix, elle étudie la position de son interlocutrice, les points morts de son champs de vision, la position probable d’arme (et tout ca en 4 secondes chrono) puis elle offre son sourire commercial.

Sa main vient saisir prudemment deux noix, Claire se déplace presque normalement, elle se préparer juste a frapper les clavicules de la demoiselle en cas de besoin. C’est sans séquelles, mais suffisamment douloureux pour lui faire lâcher son arme au besoin (un coups qu’adore Lys, mais qui déplait à la demoiselle vu qu’elle souffre aussi, mais puisque la situation l’oblige)…

« Merci, à propos de mes ventes, et bien… »


Elle brise les deux noix dans sa main droite, d’un craquement sec, puis elle prend un moment pour écarter la coquille de la chair tendre et amère. Le tri lui prend un poignée de seconde mises a profit pour préparer la suite de son dialogue.

« Je pense que ce repas suffira pour me payer, inutile d’aller plus loin, ca serait malhonnête de ma part… »


Elle manquerait de s’étouffer avec ses propres mots si le mensonge n’était pas comme une seconde nature chez la marchande. L’idée de perdre une vente facile n’est acceptable que pour une chose : Hors de question de risquer l’ébriété en l’absence de Lys et face à quelqu’un armé et dangereux. Il suffirait d’un simple coup pour que ses tripes soient transformées en un nid de serpent enflammé…

Et a vu d’œil, y’a pas mal de chance que ça la tue et pas rapidement, un léger frisson remonte le long des bras de Claire mais elle ne décroche pas de son sourire charmeur. Il n’y a aucune raison pour que cette inconnue ne lui en veuille… quelqu’un serait il au courant de sa Lycanthropie ? Nan, aucune chance ! Son emploi du temps est logique, et ses alibis valables, on la vue humaine pendant certaines nuit, et ceux qui ont eu la « chance » de croiser Lys sont sans exception mort.

Et ça surtout s’ils ont eu le malheur de la voir changer de forme.

Y’a aucune raison ? Cette fille ne peut pas savoir, ou alors… c’est une chasseuse de prime ? Une tueuse à gage… ca pourrait expliquer son drole de costume… On lui en voudrait ? Qui ?
Un vampire ? Non, elle resiste au soleil… elle travaillerai pour l’un d’entre eux ?

*Bordel,  mes hypothèses partent dans tout les sens…*


La marchande baille, s’étire et faisant craquer ses articulations, elle jette un coup d’œil rapide au ciel, bleu et annonçant une journée normale… bref, rien à signaler.

Enfin… rien ?

Ses yeux retournent se poser sur la gamine. Paranoïa ou éclair de lucidité, impossible de juger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mer 28 Aoû - 18:22

La rouquine remercie Perry en faisant craquer quelques noix dans sa main. Elle s’interrompt quelques instants, pour trier dans sa main la coquille et la chair des noix. Puis elle reprend, et déclare à Perry qu’elle n’a plus besoin de verser un sou pour elle, parce que ce serait malhonnête.

La brunette hausse un sourcil en entendant la fin de sa phrase.
Etant donné qu’elle était en mauvaise position, elle pensait devoir claquer plus de tunes que ça. Si Perry était tombée sur quelqu’un d’autre, ça aurait sûrement été le cas. Surtout un marchand. Les marchands, généralement, ils font leur possible pour vendre leurs produits au plus cher... Généralement. Il faut croire que Vic ne faisait peut-être pas partie de ce genre de marchands peu scrupuleux. Ou bien c’était peut-être un coup de chance et la jeune femme aux cheveux cuivrés n’avait pas envie de perdre son temps avec quelqu’un comme Perry. Ou bien elle était pressée et elle voulait allez vendre sa marchandises à d’autres personnes.

Mystère, mystère.

Quoi qu’il en soit, Perry ne protesta pas, vous pensez bien que ça l’arrangeait, elle, la radine de service, qui devait payer quelqu’un pour se trouver une excuse. Au cas-ou on la reconnaitrait. Bien qu’elle s’était déjà rassurée avant, elle jeta quand même un coup d’œil sur la rue pour vérifier si personne n’arrivait pour elle. Evidemment, il n’y avait personne. La prochaine fois qu’elle s’introduira dans une maison pour piquer des trucs, Perry devra être plus rapide. Elle ne devait pas se faire presque attraper une deuxième fois. Elle n’aurait peut-être pas autant de chance qu’elle en avait eût aujourd’hui.

Revenons à nos moutons. Perry mit ses mains sur ses genoux, et regarda la marchande dans les yeux. Puis les bouteilles à sa ceinture. Et une nouvelle fois les yeux de Vic.

« Comme tu voudras. Dooonc... Qu’est-ce que t’as à me proposer, du coup ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mar 1 Oct - 14:07

La marche tend une main vers le cagot de noix, souriante. Elle ne quitte pas du regard la brune par contre, elle mesure ses gestes, cette sale impression et les réponses évasives de cette gamine ont quelque chose de dérangeant, oui déplaisant, c'est le mot.

Comme deux serres, ses doigts se referment autour de quelques noix, claire les examine un moment a la lumière avant de les broyer une a une dans ses mains. Elle extrait la chair amère avec une certaine expérience et dépose les morceaux de végétal blanchâtre un à un sur la pointe de sa langue.

* Non, pas de poison, respire gamine. *


Oh, c'est vrai, l'argent, le commerce, la vente, tout ça tout ça.
La lycan décroche un sourire charmeur à son interlocutrice, puis elle fouille dans son fatras, simple excuse pour sortir une poignée de bagues en cuivre et pour reprendre son souffle.

« Je pense qu’on peut attaquer avec celle la »


Quelques doigts agiles se glissent dans les anneaux de métal, la marchande fait jouer ses index pour s’improviser une sorte de pince avec deux d’entre eux. Outil avec lequel elle s’attèle a l’ouverture d’une bouteille. Le goulot de liège glisse silencieusement contre le verre avant d’émettre un plop sonore.

Le bruit s’accompagne d’une odeur particulièrement forte et musqué, Claire ne semble pas gênée puisqu’elle renifle un coup sec avant de porter le goulot à ses lèvres.

*Fort, mais sucré … le gout est pas mal et surtout! ces bouteilles la, elles te couchent un bonhomme en deux temps, trois mouvements….*


La marchande écarte sa marchandise et la tend à la voleuse en herbe, tout sourire.

« Pas de poisons, enfin, pas plus dans cette bouteille que dans les choppes de n’importe quelle taverne. »


La bouteille brille sous la lumière d’une teinte ambré qui vient courir sur la peau roussie de Claire, celle ci ne quitte pas son éternel sourire, signe de sympathie, politesse de marchand, ou simplement sourire d’un loup affamé qui s’est déniché un bon pigeon gras pour son repas.

Et puis, l’alcool, ca n’aideras pas cette gamine a l’utiliser, sa foutue dague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Ven 15 Nov - 21:59

 La marchande cassa encore quelques noix,  qu’elle ingéra, puis elle regarda Perry en souriant joliment. Elle commença ensuite à trifouiller les bouteilles accrochées à sa ceinture, et fini par en sortir une au verre opaque.

« Je pense qu’on peut attaquer avec celle-là »

La jeune femme ouvrit la bouteille  avec un drôle d’outil aux yeux de Perry, et une fois le bouchon retiré, l’odeur de l’alcool se fait directement sentir, forte et musquée. La marchande renifla et porta le goulot à ses lèvres, but une gorgée de la boisson spiritueuse, écarta ses affaires et tendit la bouteille à Perry en déclarant avec un sourire d’ange :

« Pas de poisons, enfin, pas plus dans cette bouteille que dans les choppes de n’importe quelle taverne. »

Perry observa quelques secondes le récipient et tendit son bras pour enrouler ses doigts autour du col de la bouteille. Elle la rapprocha de son visage, et, dans un geste circulaire et lent du poignet, fait tourner le liquide à l’intérieur, qui danse en cercle dans sa cage de verre. Elle observe la boisson encore quelques instants et porte le goulot à ses lèvres, comme l’a fait Vic tout à l’heure. Elle but une petite gorgée du breuvage, qui était fort, sucré, et qui piquait la gorge de la jeune femme. Perry posa la bouteille à côté d’elle, sur la marche, en toussant et en fermant les yeux, son autre main devant la bouche. C’est que c’est fort, dis-donc.

La jeune brune réfléchit un court instant. Vic pourrait se faire pas mal de fric en revendant cette bouteille, déjà qu’elle n’allait pas chercher à lui faire payer plus pour un petit mensonge... Ce ne serait pas bien de lui prendre celle-ci, elle valait sûrement mieux que quelques noix et de la viande séchée.
Et puis Perry n’arriverait jamais à descendre la bouteille toute seule, elle serait ivre morte, bavant sur une table, si elle l’entamait un de ces soirs (car oui, ce que Perry achète, Perry ne le partage pas... à part pour de rares exceptions, comme c’était le cas maintenant)

« Hum... tu n’aurais pas quelque chose de moins fort ? », Perry lâcha un petit rire « c’est un peu trop costaud pour moi, et puis tu pourrais certainement la revendre pour plus cher à un de ces bourgeois totalement con, tu sais... »

La voix de Perry se brisa un peu au moment où elle prononça le mot « bourgeois », et une ombre passa sur son visage le temps d’un battement de paupière. Il y a quelques années, elle faisait encore partie de ce genre de personnes idiotes, qui pensait qu’avoir de l’argent rendait supérieur à tout le monde. Elle s’était bien vite rendue compte que non, après le départ de son père. L’argent représentait peut-être beaucoup, mais ce n’était pas ça qui rendait heureux et fort, même si on pouvait s’acheter énormément de choses avec.

Enfin bon. Le passé reste le passé, et on ne peut rien y changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Lun 23 Déc - 13:40

*Pfuhuhu, petite joueuse*

La marchande ricane, c’est un plaisir simple que celui de se moquer de la faible résistance à la morsure du rhum d’une jeune femme. Enfin, elle n’avais pas recracher sa gorgée, ce que certains males sur d’eux avait déjà fait par le passé.

Apres tout, ce rhum était connu pour être un des pires tords boyaux du village qui le produit. Le piège, c’est l’odeur sucrée et la belle couleur du breuvage… quoique, le plus traitre c’est le « petit miel » qui tire ce nom de sa couleur et du gout. Cette version la se boit comme de l’eau et y’en a deux ou trois qui ont fait les frais de la boisson sournoise.

« Hum... tu n’aurais pas quelque chose de moins fort ? »« c’est un peu trop costaud pour moi, et puis tu pourrais certainement la revendre pour plus cher à un de ces bourgeois totalement con, tu sais... »


De moins fort ? La marchande se gratte le menton… un peu perplexe. L’alcool doux, ca a deux inconvénients. Primo ca se trouve partout, secundo dans 90% ca ne se vent pas cher. Autant dire… qu’on ne trouve pas ca dans ses affaires. Le bon filon, c’est le rhum dont raffolent les matelots, et le rhum rare. Quelques produits exotiques aussi, ca a le mérite de délier les bourses…

« Ha ! »

Claquement de doigts, la marchande quitte ses réflexions qui lui ont fait raté 50% des mots de la petite d’en face et ses expressions faciales. Apres avoir joyeusement ranger le rhum elle extirpe une bouteille enrubannée dans du tissu.

« D’humeur a enchainer la bouteille ? Parce que celle ci, hélas ne se referme pas. Enfin pas facilement, et l'air est mauvais pour le gout »

Du verre sombre constatant avec le tissu blanc qui l’entoure.

« Du vin ma bonne demoiselle, et je peux vous assurer que jamais vous n’avez gouter une bouteille au gout aussi particulier.
Il a un gout de noisette figurez vous, j’ai travaillé sur la recette avec un de mes plus anciens fournisseurs. »


Pour préciser c’est surtout le hasard qui est a l’origine du gout, mais bon, ca reste vendeur, excellent avec le fromage et qui se conserve bien. Dernièrement on lui en avait prit 6 bouteilles et une commande pour l’année prochaine été prévue.

Une bonne proie a dévorer.


Dernière édition par Claire Merch le Mar 29 Avr - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Sam 15 Mar - 22:54

 Vic range la bouteille de rhum et dégote une autre bouteille, au verre foncé, entourée d’un tissu blanc, sans que Perry n’arrive à deviner d’où elle a bien pu la sortir. Comment une femme peut porter autant de bouteilles sur elle, accrochées à la taille, en plus de ça ? Ça doit être assez gênant pour courir... Et puis, à chaque mouvement, faire attention à ce qu’une bouteille ne renverse rien, ne s’éclate pas contre quelque chose... rah, Perry ne pourrait pas tenir longtemps avec tout un fatras comme ça autour d’elle.

« D’humeur à enchainer la bouteille ? Parce que celle-ci, hélas ne se referme pas. Enfin pas facilement, et l'air est mauvais pour le gout. »

A ces mots-là, Perry devina que le contenu de la bouteille était du vin. Beh oui, après tout, y’a pas énormément d’alcools qui ne se conservent pas très longtemps après ouverture de la bouteille... non ?

« Du vin ma bonne demoiselle, et je peux vous assurer que jamais vous n’avez gouté une bouteille au gout aussi particulier.
Il a un gout de noisette figurez-vous, j’ai travaillé sur la recette avec un de mes plus anciens fournisseurs.  »


Perry n’est pas spécialement une grande fana de vin, mais bon, puisque la bouteille ne lui aura coutée qu’un repas (et encore, Vic n’avait même pas touché à l’agneau et n’avait pas mangé énormément de bœuf)...

« Bah... après tout, pourquoi pas. »

La brune se permet de prendre la bouteille des mains de Claire, la cale entre ses genoux, tient d’une main le col en verre, et de l’autre tire le bouchon en liège vers le haut tout en le tournant pour le faire glisser plus facilement.  Le petit bout de bois circulaire s’extirpe lentement de la bouteille en verre en faisant un tout petit « plop ».

Avant de porter la bouteille à ses lèvres, Perry hésite un peu. La rapide idée d’aller toquer à la porte près de laquelle les deux jeunes femmes trainent, pour emprunter deux verres, lui traverse l’esprit, mais au final non. Elle se ferrait à coups sûrs remballer, et puis si ça se trouve, personne n’était dans la maison à l’heure actuelle. Et pas la peine de se faire remarquer, Perry se devait d’être discrète pendant quelques jours.


La jeune femme porte donc le goulot à ses lèvres, et boit une gorgée de vin. Le liquide a effectivement un goût de noisette légèrement prononcé, chose assez étrange, étant donné qu’elle n’en avait jamais goûté de comme ça. Perry n’ayant pas bu énormément de vin dans sa petite vie jusqu’à présent, elle le trouve malgré tout assez bon à boire.

«  Bon, je prends la bouteille ! Le vin est pas mal, même si je suis pas une experte là dedans. »

Perry pose la bouteille à côté d’elle, sur la marche, et s’étire en levant les bras. Elle tourne la tête vers Vic et se demande combien d’autres personnes se déguisent en homme pour travailler (l’idée que certains hommes se déguisent en femmes pour bosser lui paraît assez bizarre, mais bon, qui sait...).

« Dis, tu te déguises souvent comme ça ?demande-t-elle. Enfin... J’veux dire, tu te fais souvent passer pour un homme ? Ça te dérange pas trop ? »

En l’observant un peu, c’est vrai qu’il est assez difficile de se rendre compte qu’on a affaire à une femme. Si Perry n’avait pas fait plus attention, elle ne s’en serait pas rendu compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mer 19 Mar - 12:02

Un léger « Tch » s’échappe des lèvres de la commerçante qui constate qu’une souris vient de lui tirer sa bouteille, comme ca, en douce. Elle lui jette donc un coup d’œil noir et hostile l’espace de fraction de seconde tandis que la demoiselle s’attaque au bouchon.

Bon certe c’était un présent, hein, mais bon !

La Louve saisit une noix, histoire de passer le temps, elle commence ensuite a jouer avec en s’en servant comme une petite balle qu’elle fait rebondir dans le creux de sa paume.

* Reprend plutôt un morceau de viande.

- J’ai pas spécialement faim Lys, retourne dormir.

- J’ai pas spécialement sommeil Claire.
- … *

Comme derangée par quelque chose, la traficante d’éthanol raffiné cligne des yeux lorsque son interlocutrice l’interpelle, en la regarde un moment sans comprendre, comme si elle sortait d’un profond sommeil. Les mots arrivent alors lentement, forment des phrases.

« …tu te fais souvent passer pour un homme ?... »


La noix crie de souffrance avant de se briser tout ne entre le pouce et l’index de Claire,  un œil parfaitement attentif remarquera qu’un fragment lui a vaguement entaillé l’intérieur de la phalange, mais que déjà, la perle de sang noirci en coagulant. Mais vraiment très attentif cet œil.

Le visage agréable (commercial dirons nous) de la jeune rousse laisse place a un regard plus terne, plus froid et plus méfiant. La marchante s’éloigne légèrement de sa nouvelle compagne de bouffe et inspire profondément l’air ambiant.. Comme si elle s’appretait a plonger dans un graaand bain.

* Lys ?

- Pas d’odeur suspecte. *


La marchande décompresse, expire et la voici  qui s’installe contre le mur en croisant bras et jambes. Elle jette un drôle de regard à cette curieuse qui en sait a peine, mais déjà trop. D’un mouvement d’épaule la Louve replace sa pèlerine de voyage.

La marchande indique son flan parcourut par une épaisse cicatrice ondulée du pouce. Une personne qui s’y connaît un minima reconnaitra là une blessure probablement mortelle mais rafistolée par une experte.

« La ville comme la route c’est dangereux. Deux précautions valent mieux qu’une. »


Nouveau froufrou de tissus, voici la plaie qui disparaît sous le vêtement.

« Et puis, je fais ça depuis toujours, c’est intéressant pour un commerçant de jouer sur son physique selon les situations. »
Regard tiède, a peine noir.

« Et c’est utile dans certaines situations. »


La noie écrasée est éparpillée dans la paume de la rousse qui extrait sa chair encore humide des éclats de coquilles pour croquer un a un les morceaux tendres de la graine.

« J’peux savoir pourquoi t’me demande ca ? »


On note la disparition du « parler » politiquement correct de la demoiselle.


Dernière édition par Claire Merch le Mar 29 Avr - 15:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Ven 4 Avr - 23:20

Un léger craquement se fait entendre. La rousse a cassée une noix après que la petite voleuse l’ait interrogée.

Perry regarde Vic, et aperçoit son visage qui s’assombrit, tandis qu’elle s’éloigne de quelques pas, en inspirant une grande bouffée d’air. La brune trouve que cette jeune femme a décidemment un comportement assez étrange. Elle est distante, et assez méfiante. C’est dommage. Elle aurait bien aimé avoir quelqu’un qui lui fasse un peu plus confiance.

Bon, elle se doutait bien qu’elle devait avoir l’air louche, à lui être rentrée dedans (sans faire exprès, certes) et à la payer en échange d’un alibi potable. Mais la femme en face d’elle lui paraissait trop ... nerveuse. Et elle trouvait cela décevant. Elle aurait bien aimé qu’elle soit moins tendue, histoire de discuter ou rire tranquillement.

Perry n’étant déjà pas très douée pour avoir des rapports humains ou débuter une conversation, pensez-vous qu’elle se sentait bien bête à ne rien pouvoir dire sans avoir la crainte de voir s’éloigner cette chère Vic.

La jeune femme revient s’adosser contre le mur et regarde la voleuse, sans un mot. Puis, elle relève son haut. Perry essaie de rester de glace face à l’énorme cicatrice qui apparaît alors sous ses yeux. Elle retient une grimace en se demandant ce qui a bien pu la causer. Seuls ses sourcils se froncent. Il est sûr que ce n’était pas le résultat d’une petite chute ou quelque chose de ce genre. Elle avait dû être très forte pour ne pas succomber à cette blessure. Enfin, certainement.

« La ville comme la route c’est dangereux. Deux précautions valent mieux qu’une. » Elle replace son haut, afin de masquer la cicatrice qui était encore inconnue à Perry il y a quelques secondes. « Et puis, je fais ça depuis toujours, c’est intéressant pour un commerçant de jouer sur son physique selon les situations. Et c’est utile dans certaines situations. »

Perry ne dit rien. Elle ne sait pas quoi dire, à vrai dire. La jeune femme en face d’elle n’avait pas dû avoir la vie facile, contrairement à elle qui avait pu manger à sa faim et être au chaud quand elle le voulait jusqu’à ses 18 ans. Enfin, elle n’en savait rien. Elle lance un regard dans le vide, ne pensant pas à quelque chose en particulier, alors que Vic termine de grignoter sa noix.

« J’peux savoir pourquoi t’me demande ça ? »

Perry cligne des yeux en regardant la rousse. La question la laisse un peu perplexe. La réponse lui semble évidente, pourtant. Pour faire la conversation. Ce n’est pas ce que les gens font, habituellement ? Perry n’aime pas spécialement bouffer en silence, quand elle est avec quelqu’un. Elle préfère échanger des banalités.

Enfin, c’est vrai qu’à part Vic et ses noix, il n’y avait plus tellement de repas.

Elle avait juste demandé ça pour faire causette.

« Bah... comme ça, pour bavarder... »

La brune ne sait pas quoi ajouter d’autre. Lancer un sujet de discussion, tout ça, ce n’est pas trop son truc...

Elle attrape les deux pommes qu’elle a achetées pour Vic et les pose dans le cageot de noix en lâchant un petit « tiens ! ».
Elle récupère la pomme avec laquelle elle jouait plus tôt, la frotte un peu avec sa manche et croque dedans, pensive. Elle essuie d’un geste rapide les quelques gouttes qui glissaient sur son menton, et elle regarde les bouts de viandes délaissés.

En croquant une seconde fois dans sa pomme, elle désigne les bouts séchés d’un geste de la tête.
« Tu veux récupérer un peu de viande ? Autant te servir, pour ce soir, et demain. Quelques tranches de viande et la pomme qu’il me reste, ça va très bien m’aller pour les quelques jours à venir. Donc autant éviter de gaspiller, sers-toi si t’as envie d’emporter quelque chose. »

Perry avait soudainement été prise d’un élan de générosité. Autant dire que c’était chose rare, et qu’il fallait plutôt en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Lun 28 Avr - 11:40

Une dernière noix finie broyée, mastiquée, consommée. La marchande étudie son interlocutrice avec hésitation.

La demoiselle semble trop naïve pour l’avoir percée à jour… mais ironiquement elle est également une source de soupçons… Mmmm, perturbant, voilà qui donne envie de lui faire explorer le fond de la baie… mais bon.

Temps que la menace n’est pas certifiée, hors de question de s’attirer des ennuis.

Et une jeune femme, niveau menace… Bon, une lame en argent et si vite arrivée.

Profond soupire, la rousse se laisse aller contre le mur. La ville la rend paranoiaque, et ses nerfs sont soumis à rude épreuve… vivement que toute la gnôle soit partie, que sa bourse soit remplies et qu’elle se tire d’ici.

Il lui faudra une marchandise a ramener… des étoffes et des bijoux… si possible en argent… qui soupsonnera sa « particularité » si…

« Tu veux récupérer un peu de viande ? »


La marchande relève le nez, interrompue. Elle observe la viande séchée avec une moue… Bizarrement ces derniers temps la viande lui semblait plus fade, Lys se montrait de plus en plus capricieux, affamé de chaire terrorisée et fraiche.

Or ce bout de viande séché n’a pas l’air … effrayé.
Mais… si c’est gratuit.

« Mmm… pourquoi pas. Mais tu ne stockes pas ca chez toi ? »


Une citadine généreuse ? les temps ne sont pas durs pour tous décidement.


Dernière édition par Claire Merch le Mar 29 Avr - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perry Gehando
Sauveuse de chat box
avatar

Messages : 76
Age : 18

MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   Mar 29 Avr - 15:22

La rousse regarda la viande qu’il restait et questionna alors Perry.

« Mmm… pourquoi pas. Mais tu ne stockes pas ça chez toi ? »


En premier lieu, Perry ne dit rien, elle détourna juste le regard vers la rue, en essayant d’afficher un visage neutre, bien que quelqu’un qui l’observerait un tant soit peu se rendrait compte qu’un rapide voile de tristesse a rencontré son petit minois et ses yeux pour disparaître presque aussitôt. Son regard vide fixe le sol. Ensuite, la jeune femme se releva et descendit les quelques marches sur lesquelles elle était posée, dans le but de se dégourdir les jambes. Puis elle regarda la rousse, en fixant ses jolis yeux verts, et déclara tout simplement en haussant les épaules :

« Je n’ai plus de chez moi à proprement parler depuis un moment, et trop de nourriture sur soi, c’est encombrant et odorant au bout d’un certain temps. »

Elle accompagna ses paroles d’un petit sourire qui se voulait sympathique, fit quelques pas et alla se rasseoir sur sa marche. Elle pensait bien que Vic savait ce que c’était de porter des choses encombrantes toutes la journée, avec ce qu’elle avait autour de la taille. Mais Perry préférait n’avoir que le stricte minimum sur elle, du moins ce qui lui semblait indispensable. C’est pour cela qu’elle trimballait son sac partout.

Au moment où elle posa son postérieur sur une marche, un homme arriva en courant, essoufflé et en sueurs, et s’arrêta devant les deux jeunes femmes en reprenant sa respiration. Et en se baissant en avant, les mains sur les genoux.

Perry regarda l’inconnu en fronçant les sourcils et en l’observant. Belle chemise, beau pantalon, chaussures en cuir qui ont l’air toutes neuves. Qu’est-ce qu’il vient foutre ici, lui ? Il pourrait pas aller voir ailleurs ? Il veut quoi le vieux ? La brune rapprocha ses jambes d’elle et posa sa main sur sa botte droite, au cas où il faudrait sortir son arme en urgence. Elle releva un sourcil et interrogea l’homme.

« Un problème, monsieur ? »

L’inconnu releva donc la tête et une main pour faire signe d’attendre quelques instants. Le vieux a du mal à reprendre sa respiration et Perry soupira intérieurement, regardant le bonhomme se redresser pour finalement s’adresser aux filles.

« Vous n’auriez pas vu un homme aux cheveux foncés, attachés en queue-de-cheval, avec une chemise blanche et un pantalon sombre en train de s’enfuir ? »

Perry  plissa légèrement les yeux et regarda le type en face. C’était peut-être le dénommé Richard ou Raymond, elle ne savait plus, de la maison qu’elle avait cambriolée tout-à-l’heure ? Ça faisait déjà un petit moment, et le pauvre gus essayait de retrouver un homme... Bon, elle n’avait plus à s’inquiéter pour ce qu’elle avait commis. Et donc, autant en profiter pour lancer un petit mensonge au type d’en face.

« Si ! Il est parti à gauche, là-bas, dans la ruelle. »

« Merci bien mademoiselle ! »

L’homme s’en va en recommençant à courir, à la recherche d’un homme qu’il ne trouvera jamais. Perry soupira de soulagement, c’est bon, elle était tirée d’affaire et elle n’avait plus à s’inquiéter pour ça maintenant. Enfin, normalement.
Elle se tourna vers Vic et dit d’un ton sympathique :

« Eh bien, comme je te l’ai dit avant, tu peux te servir. Prends ce que tu veux au niveau de la viande. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au vol ! | | Claire Merch.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au vol ! | | Claire Merch.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Blitzkrieg (ou guerre éclaire)
» Fourrure claire
» Hellow !!! =) [Claire-chan]
» Un si bon repas... [PV Claire/Plum/Ly/Rayman/Bowser/Linda/Peach]
» Claire Chazal emmerdée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Rues et Ruelles-
Sauter vers:  
Google