AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vagabondage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claire Merch
Loulou


Messages : 109

MessageSujet: Vagabondage   Dim 30 Juin - 0:06

Cloc.


Le bruit d’un os qui se déboite, dans un dernier spasme Lys tend sa patte griffue en direction du soleil. Ses deux yeux sont fendus de ses pupilles dilatées par la lumière, la peur et la douleur. Le loup s’affole, cette brulure est la depuis sa naissance, sans pour autant disparaitre, l’autre va sortir et une nouvelle journée va commencer.

C’est un jour comme un autre, alors pourquoi commence t il de cette façon ?

*Ne fait pas l’enfant Lys, c’est moins long et moins douloureux qu’au crépuscule.*

Le loup ignore cette voix, qui malgré son tempérament calme laisse transparaitre une certaine lassitude. Ses pensées deviennent plus confuses, plus lourdes, la sensation de douleur semble s’estomper au fur et a mesure que son corps se réchauffe sous l’action de la lumière de l’aube. La fourrure couleur cendre semble fondre et s’enfoncer sous la peau de la bête. La silhouette s’affine autour des os fraichement remaniés du corps.

Le museau laisse place a un visage rapidement enfoui sous une masse de cheveux de la couleur du cuivre poli. Les crocs s’amenuisent et les griffes laissent place à des ongles.
Et sur un dernier craquement, la journée commence pour Claire.

*Se retrouver dans le plus simple appareil, en pleine forêt est devenu un classique hein ?*

La jeune femme pousse un profond soupire, sa situation s’est améliorée depuis le temps, mais tout de même… C’est désagréable comme tout… Heureusement que Lys a son coté gentleman.
En effet, les biens de la demoiselle sont devant elle, une pile en vrac de tissus et de pièces de cuir oubliées sur un buisson…  Enfin, balancés avec précipitation lors des  premiers signes de sa transformation la veille. Claire attrape d’un air nonchalant le premier truc qu’elle peut atteindre et commence à enfiler sa tenue, pièce après pièce.

*Faim !*
« J’sais Lys, j’sais »
*Viande ?*


La marchande bataille avec sa  sandale quelques secondes avant de bondir sur ses jambes, elle tourne la tête comme pour chercher la voix du regard et soupire de nouveau. Inutile de trop argumenter avec ce ventre sur pattes… elle entame une série d’étirements et de massages pour se débarrasser de cette mauvaise sensation du réveil.

*Tu n’as rien trouvé cette nuit ?*
*Lièvres*
*Et tu as ‘encore’ faim ?*
*Faim !*

*Je suppose que c’est un oui…*
*Manger ?*

« Ah… misère… »


Ses exercices terminés, Claire farfouille dans les sacs sur le sol pour en sortir une pièce de viande séchée, sans plus d’envie que ça elle mort a pleine dents dans le morceau de bœuf et mâchonne tout en rangeant son fourbi.

Le loup semble satisfait, la jeune femme beaucoup moins, ses réserves alimentaires ne sont plus qu’un lointain souvenir et le renouvellement de celles-ci sera encore une partie de ses bénéfices qui disparaitront. Mais bon, voici le terme du voyage, on peut se permettre deux trois écarts.

Habillée, équipée et chargée comme à son accoutumée, la marchande glisse entre les arbres pour observer la ville qui s’étend plus loin…

« La » ville….

Devant cette vision, le garçon manqué fronce les sourcils et plisse ses deux yeux verts…

*Décidément, j’aime pas cet endroit, c’est …*
*Bouger, Chasser !*
*Voila… ca l’énerve.. J’ose même pas imaginer le foutoir si jamais Lys y passait une nuit… On finirait pendu ou brulés mmmm… Bon, toujours le même plan, je rentre, j’y passe la journée et je file quand le soleil commencera à décroitre, si j’ai pas terminé mes ventes avant… *
*Manger ?*
*Quoi ? Encore ? Ha… mon estomac me remonte déjà dans la gorge… J’ai pas envie.*

Un profond soupire s’échappe de la marchande, qui se redresse en repositionnant son bandana, ses affaires trainent en vrac sur les ceintures et les sacoches qui pendent à sa taille… Ce qui visiblement semble d’avantage rassurer Claire que l’empêcher de bouger.

*Je sais que j’ai une drôle d’allure avec ce fatras sur le dos, sur les hanches et sur les jambes, mais repartir les sacs comme ca m’aide à bien bouger… et puis c’est pas comme si j’avais vraiment quelque chose à faire de ma tête si ?*


La petite se tapote les joues tout en entamant sa rapide progression vers la vile, chacun de ses pats fait tinter les bouteilles dissimulées dans ses affaires,.

*Concentrons-nous sur le travail… J’ai fais bonne affaire avec ce lot ; de l’hydromel, du rhum et du vin, tous en provenance du même patelin. Loin d’être experte dans le domaine je sais au moins que leur gout est plus que correct et que le prix l’était tout autant. Sachant que j’en ai eu point cinq…*
*Manger*
*Mais Lys ! J’ai dé-ja manger !*
*Plus*


Claire baisse les yeux pour examiner son ventre maigrelet, comme le reste. Du pouce et de l’index elle tente de tirer la chair qui me compose, sans trop de succès.

« Je suis maigre, trop même…Pourtant je mange comme quatre… »
*Faim*
*Ha, ce fichu loup, manger manger manger manger, il n’a que ce mot a la bouche…  Qui s’occupe de tout dans notre duo ? Hein ?
M’enfin, je pense que si les ventes sont bonnes… Voyons, je devrais en tirer le double de l’investissement de base alors en négociant à l’unité auprès de différents particuliers… Mmm si je m’oriente vers des lots j’aurais sans doute une marge plus réduite mais un gain de temps considérable… Devrais-je rentabiliser mon temps en passant par un intermédiaire local ? Un grossiste ou un spécialiste ? Cela me permettrai de profiter de ma journée et de m’assurer un écoulement direct et sur de mes produits ? Oui, mais mes marges dans tout ca ?
L’intermédiaire voudra sa part de bénéfices, si je prend en compte le temps de voyage, les frais fixes, est ce que je ne risque pas d’aller vers une baisse de mes profils ?

Et si cet enfoiré me propose un de ces maudits contrats de commerce ? Je fais quoi, j’avoue que je ne sais pas lire ? Je risque de passer pour une conne dans ces cas la… Devrais-je me faire passer pour un homme ? Ou bien puis je espérer que mon interlocuteur sera influencé par ma voix… Nan je pense que c’est une mauvaise idée, je ne peux pas exploiter de mule ou de chariot dans mon état, sinon Lys mangera ma monture… et puis les risques du voyage augmenteraient… avec eu les besoins, donc le prix de revente, a moins de négocier un second contrat avec mon fournisseur… mais …

Bon, stop, je crois que je pars encore dans tout les sens, j’ai déjà réfléchi au problème de toute façon… La mise en place d’un marché comme ca augmente mes contacts obligatoires et le risque qu’on me démasque. Non, je vais rester sur le marché indépendant, j’ai juste à me méfier des vendeurs locaux et d’éviter de leur faire de l’ombre.

Si on admet le double du prix initial comme bilan de me ventes, je devrais en profiter pour dénicher des nouvelles fripes, l’alimentaire …  *
*Claire Claire ?*
*Oui Lys ?*
*Faim !*

La marchande manque de déraper sur la route, elle se pince le dessus du nez avec un certaine vigueur tout en marmonnant une poignée d’insultes.

« Haaaaa, je la sens pas s’te journée, j’vais m’tirer et r’venir un autre jour…

Si seulement.»
 
*Lys !*
*Manger ?*
*Repose toi tu veux? Je vais nous chercher a manger, je te réveillerai ?*
*…*

« Haaa, ce calme… J’en ai les larmes aux yeux. Assez perdu de temps »


L’air déterminé la marchande de liqueur poursuit sa route en direction de la ville, les deux mains derrière la nuque.


Dernière édition par Claire Merch le Mer 17 Juil - 6:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarek



Messages : 10
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Vagabondage   Sam 13 Juil - 21:12

L'entrée de la ville est bien en vue pour la marchande de liqueur et elle peut distinguer à quelques dizaines de mètres plusieurs individus, tous mâles, d'apparence jeune.
Au nombre de cinq, l'un d'eux est porté, sans doute inconscient, par deux autres. Ils parcourent une dizaine de mètres après la sortie de la ville et finissent par laisser tomber l'inconscient au sol, en plein milieu du chemin.
Deux des jeunes individus se mettent soudainement à rire de façon incontrôlable tandis ce que celui qui semble être le dominant du groupe jauge l'homme à terre. Finalement la marchande se trouve être suffisamment prêt pour entendre la discussion du groupe mais ils ne semblent la remarquer.

-Oh putain le con... Laisse échapper l'un des écroulés entre deux éclats de rire, bon, on lui laisse quand même l'argent ? Après tout, il a relevé les défis..

Le "chef" lui adresse un regard noir puis marmonne. Haussant les épaules, il laisse tomber sur le corps inconscient une petite bourse de lin brune qui tinte sur son torse. Puis, il fait signe de la tête à celui qui était resté silencieux et immobile jusque là.
Ce dernier s'avance vers l'homme inconscient et lui jette un sceau d'eau, qui semble glacée au vue de la réaction de l'homme à terre, puis les quatre individus s'en vont en ricanant et en titubant, encore sous l'emprise des breuvages consommés cette nuit là.


Jarek ouvre brusquement les yeux en secouant la tête et inspire profondément, trempé jusqu'aux os. Il n'a que le temps de voir ses compagnons fêtard de la nuit précédente filer vers... La ville ?

*Attendez, j'suis où, là ?*

Il tourne la tête de droite à gauche et percute peu à peu sa condition. Se relevant avec des gestes maladroit et des mimiques amples, il finit par se tenir debout en mastiquant quelque chose d'imaginaire. Il passe la main sur son front et grogne, marmonnant.

-Plus jamais je boit une goutte d'alcool de ma vie, moi...

Soudainement, il sens un tintement de pièces à ses pieds, au moment ou il souhaite faire un pas. Il se penche difficilement et attrape une bourse. Soudainement, le défi de la bougie et les piécettes de la récompense lui reviennent à l'esprit. Un sourire amusé et heureux étire doucement ses lèvres et il observe son environnement. Son regard à moitié réveillé se pose sur ce qui lui semble être un transporteur de bouteille. D'eau ? Il plisse les yeux et l'observe mieux.
Lentement, à pas calculés pour ne pas tomber, l'homme s'avance vers l'individu en question, se racle la gorge et se met à lui parler de la voix la moins pâteuse possible.

-Gns'cusez moi ?

Il secoue la tête.

-Je veux dire, b'jour... se reprend-il en se frottant les yeux.

Jarek baisse alors son regard sur sa bourse récemment acquise, puis sur les bouteilles, puis plonge ses yeux bleus dans ceux de l'individu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou


Messages : 109

MessageSujet: Re: Vagabondage   Sam 13 Juil - 21:38

La ville, merveille capable de rassembler une grande quantité d'individu... et donc de situations douteuses, idiotes ou malsaines.

Claire observe un drôle de regroupement en avançant pas a pas en direction des habitations... visiblement, ce passage en ville ne commencera pas avec une entrée calme et paisible (situation, hélas trop rare). Trop plongée dans ses réflexions concernant la condition et la stupidité humaine Claire ne se méfie pas d'un antique moyen de sortir un homme de sa cuite : le seau d'eau.

Splatch.


Deux yeux verts clignent puis examine la sandale gauche trempée qui entoure un pied parcourut par la chair de poule. Ils examine ensuite le groupe s’enfonçant dans la ville avec mépris... puis l'ivrogne en plein réveil avec dégout.

*Ce type gesticule un peu comme un poisson hors de l'eau... mais il sent plutôt la vinasse et la sueur... Yerk, dans quel coin a t il bien plus trainer encore?*

"Plus jamais je boit une goutte d'alcool de ma vie, moi..."


Claire hausse les sourcils.

*De belle paroles, qui tiendront sans doute jusqu’à son premier verre... Une seconde, de quoi j'me plain? Un ivrogne pareil, ça fait un client parfait... a supposer qu'il ai un rond en poche.*

Un petit bruit de monnaie, et voila quelques dents blanches de sortie, la marchande a son traditionnel rictus canin, une proie potentielle, une vente potentielle, cette journée ne pouvait pas mieux commencer. Quatre secondes, deux embardées plus tard et voila déjà la fin de ce petit rêve. Le client bafouille ses mots, tiens avec peine sur ses jambes et se traine tant bien que mal jusqu’à elle.

"Gns'cusez moi ? Je veux dire, b'jour..."

Claire fronce le nez, agressée par les relents d'alcools et de dieu seul sait quoi. Elle fait un léger pas en arrière tout en examinant l'inconnu. Ce type est sans doute trop vaseux pour être dangereux mais, se méfier d'un homme ivre et la base, et s'il lui tombait dessus en entrainant ses biens dans sa chute ? Cinq jours de voyage pour rien?

*Rha, il est trop près, et il daube! Bon sang, s'il me sert a rien, j'me tire en vitesse !! Bon, du calme ma grande, un sourire et on attaque"


Claire affiche son sourire commercial, malgré une certaine gène a se voir examinée sans ménagement par deux sphères bleus cerclées de blanc.

"Bonjour... je peux savoir ce que vous m'voulez?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarek



Messages : 10
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Vagabondage   Sam 13 Juil - 21:58

Jarek écarquille lentement les yeux en percutant que le contenu des bouteilles portées par l'individu est loin d'être de l'eau. Il ferme brusquement les yeux, secoue la tête et souffle, puis se murmure à lui même.

-Bon, on a déjà connu mieux comme entrée en la matière...

Il rouvre les yeux et examine les bouteilles, intrigué, puis prend une grande inspiration pour parler, arrangeant au mieux sa voix pour retrouver son habituel timbre de voix sympathique et jovial.

-Elles sont à vous ces bouteilles ? Commence t-il avant de cligner les yeux et se frapper le front, je suis con, vous portez des bouteilles mais ce ne sont pas les vôtres, bien sûr. Bref, veuillez excuser ma... Curiosité, hu, mais il n'est pas commun de voir quelqu'un se promener comme ça avec tant de petits trésors. Vous en faites quoi, au juste ?

Jarek commence à retrouver lentement ses esprits tout en parlant et comprend à quel point il se trouve ridicule. La lueur vide de son regard se remplit lentement d'une curiosité vive tandis que le sceau d'eau glacé fait son effet et que sa robustesse fait le reste. Ses gestes se font moins titubants, il se redresse correctement et prend la peine d'écarter quelques cheveux ébène de son visage. Pour finir il offre à l'individu, qui semble plus que distant, un sourire sympathique qui dévoile l'anomalie de ses canines inférieures, parfois perçues à tord comme de petits crocs, mais tout simplement légèrement tournées vers l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou


Messages : 109

MessageSujet: Re: Vagabondage   Mer 17 Juil - 6:33

L’intérêt de Claire pour l’ivrogne diminue seconde après seconde. Ce type est il vraiment un client potentiel, ou c'est juste un soiffard en quête de sa prochaine gorgée de bibine? Mystère. En toute franchise, l'avis de la jeune femme penche pour la seconde option, hors cette option ne lui apportera pas de bénéfice. Hors, pas de bénéfice, pas de raison de perdre son temps ici, perde son temps ici c'est rater l'occasion de vendre aux boutiques qui ouvre, c'est facilement la moitié des ventes du jour qui foutent le camp.
Un grondement silencieux agite la gorge de la Lycan qui calme ses instincts en serrant la mâchoire un bon coup. Elle jette un regarde mauvais sur l'individu qui ose l’interrompre pour rien... L’homme semble finalement reprendre un peu d'aplomb, il repend de nouveau un flot de parole. Agacée, Claire préfère ne pas l’interrompre, histoire de pouvoir juger si la tête de son interlocuteur fonctionne.

« Elles sont à vous ces bouteilles ? »


L’homme se frappe le front, et étrangement, une soudaine envie de faire de même traverse la tête de la demoiselle. Pas de se frapper le front, de lui frapper son front à lui. Et fort...

*Non, je suis une sorte de mule… ca m’amuse de porter des trucs qui ne sont pas a moi, surtout quand j’voyage seule…*


« Je suis con, vous portez des bouteilles mais ce ne sont pas les vôtres, bien sûr. »

*Ah, au moins il reconnaît que l’alcool lui réussit pas, ou alors qu’il est comme ca au naturel, ah si c ‘est le cas, je pense comprendre pourquoi on le retrouve encore trempé et saoul à l’aube à la sortie de la ville…*


« Bref, veuillez excuser ma... Curiosité, hu, mais il n'est pas commun de voir quelqu'un se promener comme ça avec tant de petits trésors. Vous en faites quoi, au juste ? »


La marchande semble hésiter, les lèvres pincées elle croise les bras un moment en silence. Ses yeux vont de l’homme et s’attarde ensuite sur sa propre carcasse. Les ceintures et sacoche qui débordent autour de ses épaules et de sa tailles sont actuellement chargée de ces récipients baptisés a l’instant trésors, les plus fragiles étant protégés de la morsure du soleil.

Elle soupire, réajuste une mèche folle en l’envoyant sous son bandana d’un coup d’index puis elle plonge son regard dans celui de son interlocuteur.

« Et d’après toi ? J’en fais quoi d’mes tr-é-so-rs ? Un spectacle de jonglerie ? »


La voix de Claire est froide, glaciale même, elle pousse un second soupir à l'idée de faire durer cette conversation pour rien, aussi, elle enchaine, histoire de ne pas laisser son interlocuteurs s'egarer dans des délires saugrenus quant à son activité.

« Ces biens sont mes marchandises, j'les vends figure toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarek



Messages : 10
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Vagabondage   Mer 17 Juil - 13:19

Finalement, Jarek semble reprendre un air à peu près sérieux et calme, ne lâchant pas son front qui lui lance des pics de douleur.
Puis, d'un coup brusque et soudain, il laisse tomber sa tête sur la droite en émettant un craquement de nuque à en faire s'hérisser les poils de bras. Il secoue la tête comme si le geste avait eu le même effet que le seau d'eau et son regard, déjà plus vif et moins "poisson mort", zigzague sur les différentes bouteilles pour en décrypter le contenus.
Un fait notable et amusant, le père de Jarek a toujours essayé de lui inculquer ses maigres notions de lecture et d'écriture, mais ce sont les inscriptions sur les bouteilles d'alcool qui lui ont finalement appris à lire "convenablement".
Le regard de Jarek devint torve quelques instants tandis que son index effleurait la crosse du pistolet pendant à sa ceinture.

 *Mmmh, tant de bouteilles, je pourrais créer une collection rien qu'avec ça. Braquer le sarcastique, lui voler la marchandise et mettre fin à ses... Naaan, j'suis pas comme ça.*

Sortant de ses pensées, l'homme releva le regard vers l'individu et le détailla mieux. Un jeune homme tout fin, seul, transportant une belle quantité de liquide alcoolisé tant demandé ici. Un suicidaire ou un inconscient, à tout les coups.
Jarek ouvrit alors lentement la bourse qu'il avait trouvé à ses pieds en se réveillant et se mit à compter son contenu, murmurant à lui même.

-Alors, ça pour l'auberge, ça pour Tania, ça pour... Woh !

De toute évidence, il y avait bien plus que ce à quoi il s'attendait. Tournant vers Claire un regard joyeux, il pencha légèrement la tête sur le côté.

-Vous avez du rhum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou


Messages : 109

MessageSujet: Re: Vagabondage   Jeu 18 Juil - 6:41

Les yeux de la marchande suivent les mains de l’homme qui lui fait face. La mâchoire de la jeune femme se tend lorsque celui ci passe le doigt sur la crosse de son arme. Etrangement, l’utilisation d’une arme à feu dans une discution n’est pas trop au gout de la jeune femme, l’effet est immédiat : ses muscles raidissement et Claire assure ses appuis.

*Danger?*
*Possible oui.*

Le loup se réveille et, pataud, s’alerte. La chair de poule glisse le long du dos de la jeune femmes qui,  les dents serrées, se prépare a bondir sur cet homme. Les muscles de ses jambes se contractent et elle referme lentement ses points. Une profonde inspiration…


*Inutile de fuir s’il utilise une arme a feu, mieux vaut que je l’envoi sur le carreau rapidement… Il est alcoolisé, inutile de faire dans la dentelle il sentira rien… Le poignet et le menton? Ou directement les côtes... plutôt le menton ca le collera au sol*


Finalement, la menace s’éloigne d’elle même, emportant une bonne partie de la tension qui venait de naitre… même si la jeune femme ne se sent pas mieux pour autant. L’homme marmonne en fouinant sa bourse, deux options… attendre et voir si la suite prend une tournure plus agréable, ou en profiter pour lui envoyer un bon coup dans les dents avant de filer. La marchande hésite, et finalement opte pour la seconde option. Elle baisse son bassin, replie un genou et…

« Vous avez du rhum ? »

*Mmm? Du rhum ?*

Malgré elle, Claire baisse les yeux, étudiant du regard les fils entourant les goulots de ses marchandises. Elle garde un œil sur le « soiffard » par contre, ne sait on jamais.

*J’ai recuperer du rhum dans deux villages, voyons… cordelette en cuir, double et triple nœud… Le double vient du village d’a coté… le triple de l’autre bout de l’ile…*
Coup d’œil au potentiel client.*Mouai… ca a pas l’air d’etre un fin connaisseur… le double devrait suffire.*

Sourire commercial revelant une canine absente, mais voix neutre, un poil méfiante.

« Oui, j’dois avoir ça. Pourquoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarek



Messages : 10
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Vagabondage   Sam 20 Juil - 21:28

Jarek pouffe de rire intérieurement. A son tour d'être légèrement sarcastique.

-Oh, rien du tout, j'aime compter de l'argent et demander à un marchand d'alcool s'il a du rhum, juste pour le plaisir !

Parlant, l'homme argumente son discours d'un roulement des yeux, croisant les bras sur son poitrail aux muscles légèrement apparents. Il regagne définitivement son aplomb habituel, tiraillé par la lumière vive et rafraîchis par l'eau glaciale coulant encore de son visage.
Tapotant du pieds sur le sol pour patienter le temps que le marchand observe ses bouteilles et l'étrange système de nœud et de cordelettes, il se met à le détailler du regard.

*Tient, il a un certain côté androgyne... Mmh, l'espace d'un instant on aurait dit un fauve prêt à bondir.*

L'homme jette alors discrètement un regard à son pistolet et se rend compte que l'objet est déchargé, aucune balle n'étant présente dans le barillet.
Il se ramasse avec une infinie précaution en plaçant ses pieds correctement, en appuis. Comme s'il pivotait simplement pour se gratter l'omoplate ou pour se dégourdir les épaules.
Son regard bleu se fait plus profond, veillant à garder une attitude et une apparence décontractée, voir légèrement vacillante et faiblarde afin d'être sous-estimé.
Sa main se tend légèrement, prête à tout instant à empoigner le manche de la longue lame recourbée qui pend à sa ceinture.

*Putain, je deviens trop paranoïaque, c'est qu'un marchand d'alcool qui se méfie, c'est tout...*

-Alors, combien de sortes ? Quel âge ? Quel prix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou


Messages : 109

MessageSujet: Re: Vagabondage   Sam 20 Juil - 22:08

La remarque sarcastique de l'homme encore dégoulinant de flotte fais tiquer la marchande qui refait un de ses précieux nœuds en serrant les dents et en gardant son regard noir pour elle même.

*Ne pas penser à lui coller sur la face sa bouteille de rhum, calme, calme ma grande !*


Léger soupir, la marchande examine ses bouteilles en silence, vérifiant que sa mémoire ne lui fait pas défaut grâce a son système personnel d'étiquette.

*Le rhum, c'est la corde de cuir, de mémoire j'ai 6 bouteilles... pour deux fournisseurs producteurs... bingo. Voyons... du tout venant, et du vieilli.*


Hochement de tête, la marchande examine les cordelettes un instant puis jette un œil au client, désormais plus réveille, mais guère plus présentable. Deux clignement d'oeil plus tard, et après un souvenir concernant l'air satisfait du type devant sa bourse au réveil, Claire lui offre son sourire commercial.


"Préférez-vous le rhum ambré? Ou bien le rhum vieilli?
Mes bouteilles proviennent de petits patelins paumés l'autre coté de l'ile alors je vous garantit un gout authentique. La couleur sera le gage de la qualité du breuvage.
Pour ce qui est du prix, mes tarifs sont plus avantageux que ceux proposés par un vulgaire tripot, 4 sous d'argent par bouteille d'ambré, je prend aussi la monnaie de cuivre selon vos préférences. Le vieilli va de 5 à 9 sous d'argents, selon les années."


La marchande fait mine de fouiller dans ses sacoches pour extirper une bouteille scellée à la cire. Elle la soulève pour l'exposer a la lumière, révélant un liquide doré exempt de précipites solides


"Voila une bouteille de rhum ambré par exemple, deux hivers d'age."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarek



Messages : 10
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Vagabondage   Dim 21 Juil - 19:14

Le fin sourire s'accentue sur le visage de Jarek lorsqu'il voit la mâchoire de l'androgyne se crisper après sa petite remarque.

*Facile à agacer, ce marchand...*

Il tourne le regard vers les bouteilles inspectées par son interlocuteur et passe pensivement sa main dans sa chevelure ébène, d'un geste machinal de réflexion et aussi pour remettre de l'ordre dans tout ce grabuge.

*C'est drôle comme l'attrait du client et de l'argent change son caractère... Et si je n'achetais rien finalement ? ... M'non, un bon p'tit rhum ça se refuse pas.*

-Le plus vieux rhum que vous possédiez, je vous prie.


Un tic nerveux, Jarek crispe le poing autour de sa ceinture. Cela le dérange réellement que son arme soit déchargée. Non pas qu'il ne se sente en danger, mais c'est une idée qu'il n'aime pas.

*J'vais quand même pas recharger devant lui, comme ça, sans raison... Quoi que, on peut toujours essayer un truc.*

A nouveau, un fin sourire, cette fois ci assez mauvais, étire les lèvres de l'humain. Il penche la tête vers le marchand, ce qui provoque la tombée de ses fines mèches humides presque devant ses yeux. Son regard devient torve tandis que d'un geste machinal et pacifique, il décroche de sa ceinture le pistolet dont le barillet s'ouvre directement.
Le fait que l'arme soit déchargée est donc bien évidence, afin que le marchand ne se leurre pas sur les intentions de Jarek. Cependant, la suite arrive.

-Mais dites moi, est-ce obligatoirement aussi cher ?

Et tandis ce qu'il pose cette question avec un soupçon d'espièglerie, il tire quelques petites balles cuivrées de sa giberne en cuir, à la ceinture, pour armer d'un geste ostentatoire l'arme. Une fois remplie, il referme le barillet dans un cliquetis sonore et repose son regard sur le marchand.
Notons que durant tout le geste il prit garde aux réactions du marchand, afin de ne pas se retrouver prit au dépourvus par une attaque surprise. Faut pas déconner, quand on fait un coup de bluff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou


Messages : 109

MessageSujet: Re: Vagabondage   Dim 21 Juil - 19:43

"Le plus vieux rhum que vous possédiez, je vous prie."

*Mouai, du moment qu'il me paye, je vais pas m'offrir le luxe de refuser de lui vendre quoi que ce soit... mais s'il me plait pas s'type. Alors, le plus vieux... m'semble que c'est celle la.*

La marchande raccroche la bouteille de rhum à sa sacoche, puis commence a compter les nœuds présents sur ses bouteilles de rhum vieillit. Un bruit de métal arrache Claire à son travail de fourmi, et les deux mains dans le vide elle observe le type... jouer avec son arme...

*A ouai?*

Les pupilles de la marchande tremblent d'une haine farouche et celle ci commence juger la distance entre l'homme et ses poings. Une arme à feu, aussi efficace soit elle a de nombreux défauts, peut être qu'en brisant une dent ou deux à s'type il les apprendrait?

"Mais dites moi, est-ce obligatoirement aussi cher ?"


La marchande penche légèrement la tête sur le coté, elle cligne des yeux deux trois fois en examinant le ... pirate recharger son arme, tranquillement. Sa mâchoire tremble l'espace d'une seconde avant de se crisper. Sa main gauche fait de même, ses tendons se contractent sous l'effet de la colère et ses doigts se tendent et se détendent. Claire joue une seconde avec ses doigts puis serre les poings.

*PARDON?! TU VEUX QUE J'T'ARRACHE LA...*


Sourire commercial, Claire sors une bouteille de ses sacoches et la soulève pour la faire briller sous la lumière.

"Hé bien, mes tarifs sont parfois négociables, vente conséquente, client régulier, échange de bons procédés, ce genre de choses..."


Claire tourne sa main pour faire bouger le contenu de la bouteille qu'elle met en évidence devant son foutu client, son sourire est toujours la, son attitude ne laisse plus rien paraitre de ses pensées, mais ses yeux sont noirs et on pourrait presque croire, a trop les regarder que la marchande ne rêve que de donner cette bouteille de façon précipitée a son client : Directement dans les dents.

"Et dans votre cas, pour cette bouteille de rhum vieillit en fut pendant 5 ans, c'est 9 sous d'argent, avec une réduction de... 0 sous pour votre charmant sourire."


La marchande avance légèrement la bouteille, toujours avec son air joyeux mais conclut d'une voix sèche.


"Mais je suis une bonne âme, si vous voulez a tout prix une réduction, je vous éclate cette bouteille dans la gueule, et j'vous la fait 6 sous d'argent. A vous de voir?"


Claire laisse tomber le masque et contracte ses doigts autour du verre laissant jaillir ses tendons de sous sa peau. Elle fait un pas en avant pour réduire la distance avec le tireur et le gêner s'il souhaite utiliser son arme d'un coup. Et, malgré la nouvelle lune, son sang Lycan s’échauffe lui dessinant un sourire carnassier sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vagabondage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vagabondage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Campagne Clavinienne-
Sauter vers:  
Google